Revenir en haut Aller en bas

WHATEVER 2.04 EST LÀ ! VERSION 15 LES DÉTAILS
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART

Partagez
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine

YOU'RE ALIVE, I KNEW IT


Veronica était à la fois nerveuse et excitée par ce qui allait arriver. Elle était sur cette affaire depuis pas mal de temps maintenant, pratiquement depuis son arrivée au Canada. Cette histoire d’un milliardaire qui avait été tué mais dont on n’avait pas retrouvé de corps. Elle regardait ce même milliardaire à travers la vitre tintée du commissariat qui attendait de se faire cuisiner par la blondinette. Sur cette histoire, Vero avait eu une intuition, une intuition que sa hiérarchie avait pris pour de l’acharnement. Et pourtant, cela s’était avéré être tout à fait vrai puisque Anthony Stark était bel et bien vivant. Pendant des mois, Veronica croyait bec et ongle qu’il n’était pas mort et qu’il avait fait croire à sa mort. De petits détails l’avaient conforté sur cette idée, elle avait même participé au procès de son soi-disant assassin. Quelle belle mascarade puisqu’il n’y avait pas eu de meurtres finalement. Néanmoins, Grant était aussi accusé d’autres faits qui ne la regardaient plus. Elle avait été envoyée à ce procès pour faire le relais avec le gouvernement et parce qu’il s’agissait de Stark. Ce dernier était le dossier de Vero et elle avait tenu à le garder jusqu’au bout. Elle avait dû se battre pour la garder, ses supérieurs trouvant qu’elle prenait trop à cœur cette histoire, mais elle était comme ça, Vero, passionnée par son boulot.

C’est ce matin que tout s’était enchaîné, alors qu’elle se trouvait chez elle, elle avait reçu un coup de fil lui demandant de venir en urgence au QG du FBI. Quand elle était arrivée, une piste très sérieuse sur Anthony Stark avait fait surface, un témoin qui disait l’avoir vu chez lui. Cela faisait des semaines que la surveillance de la maison de Stark avait été levée, les fonds – avait-on dit à Veronica – ne pouvaient plus être sorti pour une affaire classée. Parce qu’évidemment, personne au FBI ne comprenait pourquoi la blondinette voulait surveiller une maison d’un mort… Elle comprenait que personne ne la prenne au sérieux mais au fond d’elle, elle avait toujours su que quelque chose clochait dans cette histoire. Alors, dès qu’elle avait entendu ce témoin, elle s’était mise en route avec voiture de police et renfort, peu importait que son patron n’était pas d’accord. Elle le ferait avant même qu’il ne soit au courant. Arrivée devant la maison, elle avait encerclé avec ses hommes la maison avant de voir la porte s’ouvrir d’elle-même. Un homme était derrière la porte et l’agent le reconnut immédiatement, il s’agissait de l’homme présumément mort, Stark. Elle lui lit son droit, lui annonçant qu’elle l’arrêtait pour falsification de preuves, elle lui passa les menottes et l’emmena au commissariat où elle allait l’interroger sur le pourquoi de tout cela.

Il était temps de rentrer dans la pièce et de faire face à ce qu’elle savait depuis longtemps et surtout, de comprendre pourquoi tout cela avait commencé. Elle se doutait qu’il ne coopérerait pas, qu’il y aurait peu de chances mais peut-être qu’elle pourrait le convaincre ? Elle avait quelques idées derrière la tête parce que plus que la falsification de preuves, qui n’était pas grand-chose à ses yeux, elle voulait savoir ce qui lui était passé par la tête pour vouloir disparaître… Ca n’était certainement pas une question d’argent, il était riche. Est-ce que c’était une question de sentiments ? De crise identitaire ? Ou de protection pour lui ou ses proches ? Tout cela était mystérieux et elle aimait avoir des réponses, cette affaire lui avait tellement rappelé ses années où elle jouait au détective privé à Neptune…

« Alors, Monsieur Stark ! »

Dit-elle alors qu’elle entrait dans la pièce où il attendait depuis quelques minutes maintenant. Elle prit place sur la chaise en face de lui et souriait, elle voyait le bout de cette histoire et ça serait certainement sa première affaire bouclée depuis qu’elle avait pris sa fonction actuelle. Elle ouvrit le dossier qu’elle avait sous les yeux et commença :

« Alors comme ça, on a voulu faire croire à sa mort ! Qu’est-ce qui peut pousser un homme riche comme vous à disparaître ? »

Elle entra directement dans le vif du sujet, elle ne voulait plus perdre de temps.

:copyright: nightgaunt


You're Alive, I Knew It !!! {Pv Iron Man  Fish-12
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2217
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
Avait-il vraiment osé croire que les problèmes étaient terminés ? Pendant l’espace de quelques semaines, il avait pensé qu’on le laisserait tranquille, que tout était fini. Tony en était même venu à oublier Hydra, il avait laissé ce souci entre les mains des Avengers pour se concentrer sur sa vie de famille. Mais aujourd’hui, ce n’était pas Hydra qui venait l’importuner, est-ce que c’était pire ? Tout dépendait du point de vue. Un profond soupir s’était échappé de ses lèvres lorsqu’il avait vu les voitures se garer devant sa villa, les gyrophares allumés. Ils en faisaient beaucoup non ? Concrètement, Tony n’avait rien fait d’autre que d’essayer de protéger sa famille. Est-ce qu’on allait vraiment lui reprocher ça ? Allait-on lui en vouloir d’avoir disparu quelques mois ? Est-ce que le Gouvernement, qui voulait sa peau depuis longtemps, allait trouver une close dans les accords de Sokovie pour lui mettre la main dessus ? Close 1589 : Interdiction de mourir. Vous vous engagez à être disponible en tout temps. Pfff…

Anthony aurait eu le temps de disparaître. De quitter son énorme villa par la porte de derrière et éviter les policiers, mais il ne le fit pas. Ce n’était pas le moment. Il prit même la peine d’aller ouvrir la porte lui-même alors qu’habituellement, c’est Friday qui aurait invité – ou non – leurs invités à rentrer. Le génie eut le temps de ne rien dire qu’on lui fit la lecture de ses droits ce qui lui fit rouler les yeux. Était-on vraiment en train de l’arrêter ? Semblait-il, car la jolie blonde qui était en train de procéder à son arrestation sortit les menottes. Négativement, l’homme secoua la tête : « Il y a uniquement une femme autorisée à me passer les menottes. Elle ne va pas apprécier. Personne ne veut la mettre en colère. » tenta-t-il, mais en vain. Pourtant, il aurait collaboré. Une telle mise en scène n’était pas obligatoire même s’il pouvait comprendre la jubilation d’arrêter un homme de son envergure. « Connor, occupe-toi de la petite… Et surtout ne préviens pas Pepper. Trouve-moi une excuse et appelle Happy. » dit-il à l’endroit de son androïde non loin qui avait le jeune bébé dans ses bras. Il pouvait laisser Maria avec son robot quelques temps, mais il préférait qu’Happy prenne rapidement le relai. Il se doutait que Connor ne ferait jamais de mal à sa petite fille, mais il restait un robot. Il n’avait pas la même notion du bien et du mal.

Finalement, on l’avait enfermé dans une salle d’interrogatoire et on lui avait enfin retiré ses bracelets métalliques. Délicatement, il caressait ses poignets afin de chasser la douleur. Ça n’avait pas été un moment agréable à passer. Sa tête se tourna vers la porte lorsque la femme qui l’avait arrêté fit son apparition. Pourquoi avait-il disparu ? Ce n’était pas une question à laquelle il avait le droit de répondre. Pas au FBI, il pouvait seulement en parler avec le SHIELD, mais sa confiance en cette organisation avait été rompue plusieurs années auparavant. Un sourire presque joueur se dessina sur ses lèvres. « La pression médiatique. La vie des gens riches et célèbres n’est pas toujours facile vous savez. » C’était complètement faux. À une époque, Tony Stark aurait tout donné pour avoir la moindre attention. Il s’était calmé dans les dernières années, mais il adorait être sous les feux des projecteurs. Il y a deux ans, il avait tout de même organisé une énorme conférence de presse pour annoncer ses fiançailles. Certes, de base, il avait voulu annoncer l’arrivée de Peter Parker chez les Avengers, mais le gamin avait refusé. « Vous allez connaître ça maintenant que vous m’avez arrêté. La moitié de la ville va vous adorer et l’autre moitié va vous détester. J’espère que vous êtes prête à vivre cette pression médiatique. » Toujours ce même sourire joueur. Pas une seule seconde il pouvait affirmer être sérieux dans ses propos. Il cherchait seulement à éviter le sujet de conversation principale. Ce qui n’était pas évident quand on se trouvait dans une salle d’interrogatoire.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. You're Alive, I Knew It !!! {Pv Iron Man  Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine

YOU'RE ALIVE, I KNEW IT


L’interrogatoire n’allait pas être facile, Stark jouait au plus malin et franchement, sa réputation n’était plus à faire, elle se doutait bien qu’il ne serait pas facile à interroger. En même temps, quand est-ce qu’un interrogatoire était facile ? Seulement quand Veronica avait à faire à un débile mental, genre à un drogué qui ne comprenait pas qu’elle pouvait jouer avec ses nerfs. Elle n’avait pas tourné autour du pot, elle s’était lancée directement dans le vif du sujet, sa disparition. Lui faisait tout pour ne pas y répondre, il tournait autour du pot, lui donnant de fausses excuses. Des célébrités, elle en avait connu de son temps, à Neptune, elle avait passé son temps à emmerder les plus riches de son quartier et si ce n’était qu’une petite ville, elle comptait parmi ces gens une star de cinéma qu’elle avait fini par désigner comme l’assassin de sa meilleure amie et le père de son petit ami, Logan. Bref, il n’était pas le premier petit malin qu’elle interrogeait. Elle lui sourit et, les bras croisés sur le dossier, elle se pencha un peu :

« Oh ! Je connais ça, la vie des gens riches et célèbres ! Pauvres de vous, toujours pris pour cible ! Il me semble, pourtant, qu’à un moment de votre vie, vous aimiez être le centre d’intérêt ! »

Dit-elle tout en posant ses yeux vers le dossier afin de lire une partie qui l’intéressait :

« Il est noté ici que vous avez organisé une soirée en grandes pompes pour vos fiançailles ! Nous savons donc tous les deux que la pression n’est certainement la raison de votre prétendue mort ! »

Conclut-elle simplement, son sourire était toujours présent. Il jouait avec elle et elle ferait pareil, c’était son mode de fonctionnement à elle aussi. Il lui expliqua ensuite qu’elle saurait ce que c’était que d’être l’attention des médias et elle rigola à cette phrase. Evidemment, Neptune n’était pas une grande ville comme New York mais dans sa ville natale, elle avait été une vraie célébrité. Qui ne connaissait pas les Mars à Neptune ? Personne.

« Cela va vous étonner monsieur Stark mais dans ma ville natale, je suis une petite célébrité ! »

Dit-elle en se grandissant un peu, jouant un peu les crâneuses pour établir un lien avec son suspect.

« Je sais déjà ce que cela fait d’être détester par la moitié et apprécié par l’autre, bien que dans mon cas, la plupart des gens me détestent dans ma ville natale ! »

C’était vrai, quelques-uns appréciaient les Mars mais la plupart des gens de Neptune avaient eu à faire avec la famille Mars et de surcroît, ils les détestaient. Elle quitta son sourire un instant et reprit la parole :

« Alors, revenons à nos moutons monsieur Stark ! Pourquoi avoir prétendu être mort ? Qu’est-ce que cela vous rapportait ? »

Elle avait beau chercher, elle n’avait pas trouvé la réponse par elle-même, même pas un bout de réponse. Pour une détective chevronnée comme elle, c’était enrageant de ne pas savoir. Il fallait qu’il lui réponde.

:copyright: nightgaunt


You're Alive, I Knew It !!! {Pv Iron Man  Fish-12
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2217
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
En toute franchise, Anthony était vexé. Il jugeait qu’il n’avait rien à faire ici et il allait rapidement le faire comprendre à la policière qui avait osé l’arrêter. Qu’est-ce qu’elle espérait de cette interrogatoire au fond ? Tony avait toujours aidé les forces de l’ordre, mais pas en répondant aux questions, il préférait aider à arrêter les vilains. Ça faisait plusieurs années il n’avait pas participé à une course poursuite policière. On pouvait presque dire que ça lui manquait. Un sourire s’était dessiné sur les lèvres d’Iron Man à la provocation de l’agent Mars. Mais elle n’avait pas tort. À une époque, Tony cherchait à être devant les projecteurs et à se faire remarquer de tous les côtés. Ensuite Pepper était entrée dans son cœur, Iron Man lui avait attiré des problèmes avec les gouvernements et Stark avait dû se montrer plus discret. Pendant deux ans, il avait même tout arrêté. Il avait rangé son armure et il avait vécu une semi-retraite. Ça ne lui avait pas fait de tort. « Oh vous savez, les gens changent, ils évoluent. Il faut remercier Pepper pour ça. » Et pour une fois, il était honnête. Ce n’était pas une façon de contourner la question. Il était réellement tombé amoureux et ça avait tout changé chez lui. Grace à Pepper, il sentait aujourd’hui qu’il était un homme meilleur et il savait que sa petite fille allait faire de lui un homme encore mieux. Sauf que la blonde insista sur la question en parlant de la fête qu’Anthony avait organisé pour ses fiançailles. « Et vous avez vraiment ça dans votre dossier ? Woah. Vous savez également ce que j’ai mangé pour le petit-déj’ ? » Il avait roulé doucement des yeux. Directement, il s’était renfermé. Le gouvernement le surveillait encore. Même s’il avait respecté les accords de Sokovie, il était épié. « Et cette fête ce n’était rien à côté de celles que j’ai pu faire dans ma jeunesse de débauche. » Il lui sourit à nouveau. À une époque, Tony avait organisé des soirées tellement énormes qu’il avait dû engager plusieurs équipes de sécurité. À côté, la fête de ses fiançailles était presque intime avec sa centaine d’invités.

« En effet, j’en suis très étonné. Faut croire qu’être la célébrité d’une dizaine de personnes vous est monté à la tête. C’est sûrement pour cette raison qu’ils vous détestent. » Oula… Il allait dans la provocation, il sentait qu’il allait le regretter. Peu importe. Il restait Anthony Stark. Il n’était pas réputé pour avoir sa langue dans sa poche. De plus, comment pouvait-il comparer leur célébrité ? Anthony était au niveau international. Lorsque le sujet principal revint sur le sujet, Tony poussa un profond soupir qu’il ne tenta même pas de dissimuler. Cette situation l’exaspérait au plus haut point. « Avec tout le respect que je vous dois, moi, je n’ai rien prétendu du tout. Je ne me suis jamais présenté dans un poste de police pour affirmer que j’étais mort, hen ! Si vous avez eu des fausses informations ce n’est sûrement pas de ma faute. Je ne savais pas que partir quelques mois sur mon île privée serait passible d’une amende ou d’une peine d’emprisonnement. » Il roula à nouveau des yeux et se pencha légèrement vers l’avant pour bien fixer l’agente de police. « Vous avez perdu du temps, c’est bien dommage, mais comme vous pouvez le voir, je suis bien vivant et en pleine forme. » Ce qui était l’inverse des images qui avaient fuité dans les médias lorsque Rhodes et Pepper avaient découvert son cadavre avant que Tony débute le cercle sans fin de la vie. Ça allait jouer contre lui, Tony le savait très bien. Il ne s’aidait pas du tout en ce moment, mais il ne savait pas quoi dire. S’il en disait trop, il risquait de devenir une expérience scientifique et finir dans un laboratoire. Ça ne l’intéressait pas. Il ferait ses propres expériences de son côté et s’il découvrait le secret de l’immortalité, il pourrait clouer le bec du gouvernement. « Si vous désirez garder vos accusations à mon égard, je serai dans l’obligation de faire appel à mon avocat. » La petite menace qui ne plaisait pas aux policiers et Anthony le savait très bien. Un suspect devenait impossible à interroger dès que l’avocat entrait dans la partie… Et tout le monde savait que Tony avait les moyens de se payer les meilleurs avocats du monde.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. You're Alive, I Knew It !!! {Pv Iron Man  Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» DOA : Dead or Alive /!\
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)
» Iron man

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: