Revenir en haut Aller en bas

WHATEVER 2.04 EST LÀ ! VERSION 15 LES DÉTAILS
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART

Partagez
Logan EchollsWHATEVERLogan Echolls
ÂGE RÉEL : 32
MESSAGES : 227
ANNIVERSAIRE : 27/08/1986
INSCRIPTION : 27/04/2019
GROUPE : Groupe deux, dans l'usine.
EMPLOI : Militaire dans les marines

   
Toi ici ? C'est une blague ?

   
Je suis arrivé il y a très peu de temps dans le groupe de l'usine. Un groupe de survivants depuis l'apocalypse zombie. J'admets ne pas encore tout comprendre sur ce qu'il se passe exactement ici, je suis quelque peu perdu et embarrassé. Surtout depuis que j'ai du tuer Trina ainsi que Charlie, mon frère et ma sœur. Y'a aussi des cousins et quelques amis proches que j'ai dû tuer. Une horreur. Je ne pige vraiment pas comment une catastrophe pareille a pu se produire et que le monde ai pu partir en couilles à ce point.

Ici en Géorgie le monde semble tout aussi merdique qu'à Neptune et ça n'a pas vraiment le don de me plaire. En Californie j'avais ma famille, mes amis, tout allait bien, j'avais mon métier de flic qui me plaisait. Et tout est partit en vrilles après cette apocalypse. Cette épidémie qui a transformé les humains en créatures sinistres cannibales. On se croirait dans Zombieland, ce film qui a fait fureur y'a quelques années et autant dire simplement que je déteste ça malgré que le film était tout simplement génial.

Entre regarder un film et vivre la chose en direct croyez moi qu'il y a une sérieuse différence et je la vis depuis un petit peu trop longtemps. Je me rappellerai par exemple toujours de la tête que faisait Trina quand je l'ai tuée. Elle s'était faite mordre et elle me regardait en souriant, elle m'a remercié d'avoir abrégé ses souffrances et elle s'est éteinte comme ça devant moi. Je n'ai jamais été très proche de ma sœur mais malheureusement la voir comme ça, ça m'a détruit.

Il y en a d'autres aussi que j'ai tué mais aucune autre mort n'a été aussi difficile à gérer que celle de Trina. Une véritable apocalypse dans ma tête et dans mon cœur. Ainsi, lorsque je suis arrivé dans ce groupe j'avais pour espoir de trouver des personnes dans la même situation que moi et qui me comprendraient. C'est le cas visiblement.

Et là je suis dans la grande pièce et je fixe les diverses têtes qu'il y a tout autour de moi. Je suis tout seul, je n'ai pas encore réussi à me lier avec quiconque, et soudain je vois une tête blonde à l'autre bout de la pièce qui me scrute aussi longuement. Je fronce les sourcils jusqu'à me dire que j'ai déjà vu cette tête quelque part. D'un coup je décide de m'approcher et je la reconnais enfin... Veronica Mars, mon ex de Neptune avec qui j'ai vécu une histoire au lycée. Que fout-elle ici ?

« C'est dingue de te voir ici Veronica. » Je dis une fois que je fus face à elle. « Tu vas bien ? » Je demande soudainement en me mettant à rire nerveusement. « Enfin... Aussi bien qu'on peut aller dans de telles circonstances j'entends bien... » J'ajoute comme pour me justifier.

C'est quoi ce bordel ? Je la croyais encore à Neptune... En tout cas, je dois bien admettre qu'elle a énormément changé depuis la dernière fois que je l'ai vue...
Voir le profil de l'utilisateur
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine

TOI ICI ? C'EST UNE BLAGUE ?


Veronica tournait en rond dans la grande pièce qui faisait office de réfectoire à l’usine désaffectée dans laquelle elle vivait depuis deux mois. Comparé à ce qu’elle avait vécu dans le métro, ça n’était rien. On s’amusait presque ici, en tout cas, Veronica avait l’impression de retrouver un semblant d’humanité depuis deux mois. Il faut dire que depuis son stage à Quantico, elle n’avait pas été épargnée, elle avait quitté le camp d’entraînement dès que les premiers zombies étaient apparus, ses instructeurs ayant été rapidement touchés, puis les élèves et il était temps de lever le camp. Elle était retournée à Neptune, voir s’il restait des gens qu’elle connaissait mais avant d’y arriver, il avait fallu traverser le pays, ce qui ne fut pas une mince affaire. Puis, une fois arrivée, elle n’avait retrouvé aucun proche et avait décidé de repartir pour les chercher. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin mais sa formation de détective privé l’avait aidé à retrouver des traces d’humanité… Trop tard mais surtout, au mauvais endroit. Tomber au métro fut la pire expérience de ces trois années d’enfer, le summum.

Alors qu’elle cherchait Rick pour lui proposer de l’accompagner chercher des vivres, elle entendit une voix s’approcher d’elle et dire que c’était dingue de la voir ici. Elle se souvenait de cette voix, c’était une voix qu’elle connaissait, qu’elle avait très bien connue, celle de Logan Echolls. Elle se retourna alors vers la voix et lui sourit, d’autant plus quand elle l’entendit demander si elle allait bien. Il rigolait nerveusement avant de rajouter aussi bien que les circonstances pouvaient le permettre. Elle rigola franchement, quelqu’un d’autre aurait pu être choquée mais pas miss Mars, c’était le genre de situation qui l’amusait. Non pas qu’elle ne prenait pas la mesure de la situation mais elle refusait de ne plus rire, à ses yeux, le rire était primordial.

« Logan ! Quelle bonne surprise ! J’ai cherché tellement longtemps des visages connus, je n’y croyais plus ! »

Cela faisait longtemps que Vero n’avait plus eu de contacts avec Logan, elle ne se souvenait même plus réellement s’ils étaient partis fâchés ou non mais elle était tellement heureuse de le revoir qu’elle le prit dans ses bras pour le saluer.

« On fait aller, comme tu dis, vu les circonstances, c’est le mieux qu’on puisse faire ! Et toi, comment tu vas ? »

La blondinette ne cherchait même plus Rick des yeux, elle n’avait qu’une envie, savoir comment il s’en était sorti, comment il allait et surtout, est-ce qu’il était heureux de la retrouver ? Bizarrement, elle avait toujours un petit pincement au cœur en le voyant, vestige de leur histoire passée.

:copyright: nightgaunt


Toi ici ? C'est une blague ? — Vogan#1 Fish-12
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Logan EchollsWHATEVERLogan Echolls
ÂGE RÉEL : 32
MESSAGES : 227
ANNIVERSAIRE : 27/08/1986
INSCRIPTION : 27/04/2019
GROUPE : Groupe deux, dans l'usine.
EMPLOI : Militaire dans les marines

Toi ici ? C'est une blague ?

J'ai cherché pendant longtemps des personnes encore en vie provenant de ma jeunesse, de mon passif, mon histoire tout simplement. Mais jamais je n'ai réussi à retrouver des personnes de mon passé, à l'évidence ils ont tous disparus sans laisser de trace. Sans doute sont-ils tous morts. Je préfère me dire ça plutôt que me dire qu'ils ont été contaminés. C'est beaucoup trop horrible de me dire qu'ils ont été contaminés et qu'ils contaminent à leur tour d'autres personnes.

Quand je me rappelle Trina qui était apaisée quand j'ai mis fin à sa souffrance et donc à l'épidémie qui rongeait son corps... Bon sang ça me tue. Son visage hante mes pensées, hantant également mes nuits lorsque je tente de dormir. Jamais je ne pourrai vivre normalement après avoir été obligé de tuer ma famille. C'est beaucoup trop douloureux à gérer.

Et là pourtant je suis face à mon ex et je ne pense pas à Trina, je suis juste là dans l'usine et Veronica est là elle aussi et nous sommes joyeusement surpris tous les deux. Elle rit, j'avais oublié son rire. A l'époque son rire m'apaisait, il me rendait meilleur parce que justement je voyais que malgré mon côté fils de riche j'arrivais quand même à la rendre plus heureuse.

Avec moi je crois qu'elle était vraiment bien. Heureuse, aimée.. Puis finalement on s'est séparés, je devais partir faire mes études dans un État à l'autre bout des States et notre relation ne pouvant fonctionner nous avions préférés nous séparer l'un de l'autre. Et là elle est face à moi, elle me sourit largement visiblement elle est en forme.

« J'ai cherché pendant longtemps moi aussi des personnes connues... Mais je n'en ai pas trouvé. Jusqu'à aujourd'hui du moins. » Dis-je en souriant à la blonde.

La surprise est de taille mais je n'en perds pas ma politesse et lui demande donc comment elle va puis je réalise que cette question peux être incongrue en vue du temps dans lequel nous vivons celui où les Zombies ont pris le contrôle sur la vie. Elle se rapproche de moi en me serrant contre elle et aussitôt je passe mes mains sur son dos que je caresse doucement puis elle me dit que ça fait aller, j'acquiesce alors.

« On fait aller aussi. Vu la période dans laquelle nous vivons c'est comme tu l'as dit le mieux que l'on puisse faire. » Dis-je en grimaçant tout en décalant ma tête dans le creux de son cou. « Tu n'as pas changé, je ne pouvais pas te louper et pourtant j'étais à l'autre bout de l'usine quand je t'ai vue. » J'admets en souriant.

Je la relâche alors tout en la scrutant longuement puis je me mets à rire. Le rire pourrait être signe de folie à l'heure qu'il est mais pas à mes yeux. Pour moi c'est important de savoir encore rire. Sinon on finirait par tous sombrer en dépression comme ce fut mon cas. Oui, je prends un traitement bipolaire depuis quelques temps, je me démerde pour en trouver en fouillant des pharmacies en ville. Je n'ai pas le choix.

« Qu'est-ce que tu deviens depuis... ? Tout ce temps... » Je demande curieux tout en lui souriant largement...
Voir le profil de l'utilisateur
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine

TOI ICI ? C'EST UNE BLAGUE ?


Veronica n’aurait jamais cru tomber sur Logan Echolls, cet homme qu’elle avait tant aimé, cet homme qui avait fait son bonheur, il y a de ça… Elle avait l’impression que cela faisait une éternité mais c’était le fait de devoir se battre pour sa vie tous les jours qui donnait cette impression que la vie s’éternisait. Pourtant, cela ne faisait pas des décennies qu’ils s’étaient quittés à la fin du lycée… Ils avaient tenté de continuer leur relation quand il était parti dans un autre état pour faire ses études. Mais finalement, ils n’ont pas pu tenir la distance, ils se téléphonaient de moins en moins, se voyaient à de très rares occasions. Jusqu’à ce qu’ils en arrivent à la conclusion qu’ils devaient se séparer. Cela avait dévasté la blondinette parce que même si la vie les avait éloigné, elle n’en restait pas moins amoureux. Il avait été l’amour de sa vie, ils avaient vécu une grande passion et le revoir dans cette usine lui rappelait tout cela. Depuis qu’ils s’étaient séparés, ils ne s’étaient pas revus une seule fois et les sentiments qu’elle avait eus pour lui remontaient à son souvenir… Il lui sourit quand il lui expliqua avoir cherché des gens qu’il connaissait pendant longtemps, elle se demanda justement où se trouvait sa sœur, si elle était là avec lui. Elle n’osa pas lui demander, elle avait peur qu’il lui soit arrivé quelque chose alors, elle ne lui en parla pas, espérant simplement qu’elle la verrait arriver à un moment ou l’autre…

« Oui, jusqu’à maintenant ! »

Lui dit-elle en lui faisant un clin d’œil. Elle était franchement heureuse de le retrouver, retrouver un visage connu, un visage qui l’avait connue avant toute cette histoire d’épidémie. C’était rassurant… Alors, la blondinette s’approcha de lui et le prit dans ses bras, se rappelant combien ils étaient bien ensemble avant l’épidémie… Il ne la repoussa pas, au contraire, il mit ses mains dans son dos et la serre à son tour. Ce contact lui fait du bien, ce contact lui permet de quitter cette usine pendant quelques secondes avant qu’elle ne rouvre les yeux pour revenir à l’instant présent. Ils prirent chacun des nouvelles l’un de l’autre, il lui expliqua qu’il faisait aller lui aussi avant de lui dire qu’elle n’avait pas changé, elle releva la tête et tâta ses épaules avant de lui dire :

« Toi non plus, sauf peut-être que tu as pris du muscle depuis la dernière fois ! »

Elle plaisantait évidemment, il était déjà parfait à l’époque où ils sortaient ensemble mais aujourd’hui, ils étaient tous les deux devenus des adultes et cela se remarquait aussi dans leur physique. Quand il la relâcha, elle s’éloigna légèrement mais resta à une distance dite « intime ». Il rigola et elle se joignit à lui, elle trouvait cela grisant d’avoir quelqu’un qui pouvait encore rire dans cette ambiance morbide. Evidemment, elle comprenait les gens, ils se battaient pour leur vie, il n’y avait rien de risible mais à quoi bon survivre si ce n’est pas pour un peu vivre aussi ?

« Qu’est-ce que je deviens ? J’ai survécu déjà, c’est pas mal ! Juste avant l’épidémie, j’étais élève à Quantico, c’est sûrement ça qui m’a aidé à survivre ! Puis, j’ai traversé tant bien que mal le pays pour retrouver mes proches, je suis retournée à Neptune mais il n’y avait plus personne, c’était désert ! Puis, je suis repartie et me voilà, je suis passée par plusieurs groupes de survivants mais c’est ici que je me sens le mieux ! Ici, c’est plus humain ! »

Elle mima des guillemets pour le mot humain, celui-ci ne pouvait plus être utilisé pour tous les hommes qui étaient encore vivants tant ils pouvaient faire preuve de cruauté…

« Et toi ? Qu’est-ce qui t’es arrivé depuis le temps ? »

Elle  lui retourna la question, espérant que peut-être, elle saurait ce qui était arrivé à sa sœur, une fille que Veronica avait connue et bien appréciée.

:copyright: nightgaunt


Toi ici ? C'est une blague ? — Vogan#1 Fish-12
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Logan EchollsWHATEVERLogan Echolls
ÂGE RÉEL : 32
MESSAGES : 227
ANNIVERSAIRE : 27/08/1986
INSCRIPTION : 27/04/2019
GROUPE : Groupe deux, dans l'usine.
EMPLOI : Militaire dans les marines

Toi ici ? C'est une blague ?

Ça me fait drôle... La revoir, pouvoir la toucher, la serrer dans mes bras. J'ai longtemps cherché du monde, après la mort de Trina je pensais que je serais seul encore longtemps mais au final je me suis retrouvé ici et seul je ne le suis plus vraiment et avec la présence de Veronica disons simplement que c'est encore mieux à mes yeux. « Oui, jusqu’à maintenant ! » J'acquiesce en souriant.

« En effet. C'est bon de te retrouver. » Je dis en souriant.

Je l'examine un moment appréciant de pouvoir l'avoir face à moi ce qui est fort plaisant et je la complimente sur son apparence « Toi non plus, sauf peut-être que tu as pris du muscle depuis la dernière fois ! » Je ris face à ses mots tout en acquiesçant vivement de la tête.

« Mon ancien métier m'y a beaucoup aidé c'est vrai. » Je dis en riant plus amusé qu'autre chose par son commentaire.

Il est vrai que le métier de flic m'aura été très utile pour la musculature et puis ça m'aura permis aussi de vivre aussi longtemps dans ce monde. Si je n'avais pas su aussi bien me défendre je serais sûrement mort depuis longtemps. Et savoir rester fort malgré la situation merdique dans laquelle nous sommes ça aide beaucoup aussi.

Je prends alors de ses nouvelles souhaitant savoir ce qu'elle est devenue après toutes ces années « Qu’est-ce que je deviens ? J’ai survécu déjà, c’est pas mal ! Juste avant l’épidémie, j’étais élève à Quantico, c’est sûrement ça qui m’a aidé à survivre ! Puis, j’ai traversé tant bien que mal le pays pour retrouver mes proches, je suis retournée à Neptune mais il n’y avait plus personne, c’était désert ! Puis, je suis repartie et me voilà, je suis passée par plusieurs groupes de survivants mais c’est ici que je me sens le mieux ! Ici, c’est plus humain ! » J'acquiesce en souriant, amusé de voir que nous avons emprunté le même chemin professionnel ce que je trouve assez drôle « Et toi ? Qu’est-ce qui t’es arrivé depuis le temps ? » Je souris alors tout en la fixant longuement.

« Tout comme toi avant l'épidémie j'étais flic. Enfin moi je n'ai pas fait Quantico. Mais j'ai fait une école de police. Puis je suis passé flic à Neptune et l'épidémie est arrivée... J'ai vu les gens mourir les uns après les autres... Ma famille en totalité en premier lieu ensuite certains amis... Dick et Duncan ont réussi à fuir à un moment donné je ne sais pas ce qu'ils sont devenus. Ils sont tous morts de l'épidémie en ville. J'ai purifié Neptune avant de partir, j'ai tué tous les infectés qu'il y avait en ville et je suis parti ici ensuite une fois qu'il ne restait plus de zombies là-bas. » Je dis en grimaçant. « A part ça et bien célibataire, sans enfants. Beaucoup de regrets dans ma vie mais je vais bien. » Je dis en soupirant.

Enfin aller bien est un euphémisme mais elle le sait sans aucun doute elle a dû vivre l'horreur elle aussi...
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
» Une mauvaise blague ? (pv Robb Snow)
» "Sang" blague !
» Vous avez demandé une blague ? - Travis Alatir
» Moi ! Moche et Méchant ! Fuyez pas c'est juste une blague :D
» Erestor de Sybrondìl [Achevée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: