Revenir en haut Aller en bas

WHATEVER 2.04 EST LÀ ! VERSION 15 LES DÉTAILS
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART

Partagez
Premier jour à l'académie des Arts Invisibles (feat. Zelda Spellman)
Sabrina SpellmanWHATEVERSabrina Spellman
ÂGE RÉEL : 25
MESSAGES : 263
ANNIVERSAIRE : 10/03/1994
INSCRIPTION : 14/04/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Saint-Laurent
EMPLOI : Lycéenne, actrice, baby-sitter et assistante (#busy life)
PREMIER JOUR À L'ACADÉMIE DES ARTS INVISIBLES
Feat. Zelda Spellman
Aujourd’hui était un grand jour. Ses tantes, Zelda et Hilda, s’étaient affairées à reconstruire l’académie des arts invisibles de ses métaphoriques cendres. Après avoir déplacé la vieille bâtisse aux allures de gare abandonnée grâce à un puissant rituel - le même qu’elles avaient accompli pour déplacer leur propriété à Montréal - les sorcières s’étaient occupées des partisans de leur ancienne Église. L’Église de la Nuit était maintenant l’Église de Lilith en l’honneur de leur nouvelle doctrine qui promulguait des valeurs plus ancrées dans leur temps : les femmes et les hommes étaient dorénavant égaux, les femmes pouvaient à présent accéder à des hauts rangs dans leur culte, et les mortels n’étaient plus considérés comme inférieurs aux sorcières. Forte de toutes ces convictions qu’elle avait toujours chéries, Sabrina se préparait dans sa chambre. Retourner en cours et suivre son instruction magique lui permettrait de concentrer son énergie sur quelque chose de concret. Elle tourbillonnait sur elle-même, essayant tenue après tenue, sans jamais avoir à se dévêtir. La blondinette savait qu’elle devait se montrer reconnaissante envers Miss Radwell, ou plutôt Miss Satan. Car c’était elle qui lui avait rendu ses pouvoirs perdus dans la bataille contre le Seigneur sombre. Pourtant, une rancoeur s’installait là où Nick avait laissé un trou béant dans son coeur. Elle savait cette aigreure incongrue, mais ne pouvait s’en empêcher. Secouant ses mèches ondulées pour se vider la tête, la magicienne se décida pour un ensemble : une jolie jupe en cuir, un petit haut en dentelle blanc qu’elle cacherait avec une veste rouge à épaulettes tailleur. Ses chaussures enfilées (des mocassins noirs et vernis), l’adolescente parcourut les quelques mètres de couloir qui l’éloignaient des escaliers. Elle sautilla dans les premières marches jusqu’à la plateforme, puis dévala les dernières marches lorsqu’elle sentit l’exquise odeur des pâtisseries de sa tante Hilda. Cette dernière avait fait des merveilles lors de l’ouverture de l’académie. Elle avait alimenté un gigantesque buffet en mets plus délicieux les uns que les autres. Et bien que tous les partisans aient engouffré une bonne partie des plats, beaucoup d’entre eux avaient trouvé une place sur la grande table en chêne vieillie de la cuisine. Qu’à cela ne tienne, Hilda ne s’était pas découragée pour autant, et avait préparé des pancakes.

« Bonjour mes tantes », s’annonça-t-elle joyeusement.

Elle chercha du regard son autre tante, Zelda, et la remarqua rapidement dans un coin. Elle était sûrement dans tous ses états : un mélange d’excitation et d’anxiété exacerbée. La jeune femme s’approcha pour déposer un baiser sur la joue de chacune de ses tantines. Elle prit ensuite place à table alors que la cadette des Spellman lui servait une part généreuse de la préparation sucrée.

« Merci tante Hilda », lui sourit-elle en caressant Salem, son familier. « Bien dormi tante Zelda ? »

Elle creusait déjà dans un pancake à l’aide sa fourchette. Un soupçon de sirop d’érable plus tard, et la bouchée était engloutie.
© FRIMELDA & caos-gifs



Voir le profil de l'utilisateur
Zelda SpellmanWHATEVERZelda Spellman
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 26
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 02/04/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Saint-Laurent.
EMPLOI : Directrice de la morgue Spellman
Premier jour à l'académie des Arts Invisibles
une rentrée pleine de nouveauté

Sabrina & Zelda Spellman;
Le plus dur était derrière les Spellman, Zelda en était persuadée. Du haut de son grand âge, elle a vu sa famille passer par d'innombrable états, travers des tempêtes et des horreurs que peu de famille arriverait à surmonter. Pourtant, ils l’ont fait, et la doyenne de la maison en était grandement fière. Fière de sa famille, de sa nièce, de sa soeur et d’Ambrose. Fière de son propre parcours vers la gloire. C’est vrai, d’une certaine manière, Zelda avait fini par avoir ce qu’elle souhaitait. Une certaine puissance et une autorité qui lui donnerait la possibilité de modeler l’Eglise à son image. Une Église à l’image des Spellman. L’Eglise qu’Edward, son frère, voulait. Et cette église est née en ce nom: l'Église de Lilith, ici à Montréal. Une nouvelle vie, avec de nouvelle responsabilité puisque Zelda devint la première Grande Prêtresse de l'Église de Lilith.

Et aujourd’hui était le premier jour des cours dans la nouvelle Académie des Arts Invisibles. Nouvelle? Pas vraiment, il était hors de question de laisser un si bel édifice à l’abandon à Greendale! C’était sans compter sur l’aide très précieuse de sa famille et du coven que le rituel pour déménager le lieu à Montréal s’est déroulé avec succès. En plus de ça, le coven avait l’avantage d’avoir disparu aux yeux des anges chasseurs de sorcières (Zelda ne les oubliaient pas pour autant) et Blackwood et les derniers partisans de l'Église de Judas. Forcément, cette journée représentait beaucoup pour Zelda, et elle n’avait pas beaucoup dormi. Sa nuit n’était qu’un mélange d’excitation, de stress et de remise en question, seule, dans la forêt de Greendale. Allait-elle réussir à gérer à ce poste? Bien sûr, quelle question! … Mais elle avait une certaine crainte qu’elle arrivait encore à cacher le matin venu. Sa soeur Hilda avait confectionner un petit-déjeuner énergétique pour donner le plein de force à toute sa famille. Ambrose était encore en voyage avec Prudence, mais il allait bien, aux dernières nouvelles.

Sabrina fit son entrée, aussi gracieuse qu’à son habitude. Zelda était dans la cuisine, débout à fumer à une cadence d’enfer. La grande dame portait un robe aux allures rétro et une taillé drastiquement marquée. Toute de noire vêtue, l’ensemble était sobre et très professionnelle, comme toujours. Elle caressa brièvement sa nièce après son baiser, bien trop stressée par cette nouvelle journée qui s’annonçait. Lilith seule savait ce qu’il y allait s’y passer! Perdue dans ses pensées, la tantine se fit secouée par la question de Sabrina. “Si j’ai bien dormi? Aurait-il encore que je dorme pour répondre à ta question, Sabrina.” Elle s’avança, prenant place à sa place habituelle. Zelda prit son journal et commença à lire les nouvelles japonaises. Elle laissa un silence qui était révélateur de son anxiété grandissante. Puis, elle laissa le journal sur la table dans un geste brusque et nerveux. “Et toi, Sabrina, tu es prête pour cette nouvelle journée? j’ose espérer que tu le seras plus que moi. Il m’est difficile de l’avouer, mais j’ai une telle appréhension, j’étais moins stressée quand je devais épouser ce monstre de Blackwood…” Souffla-t-elle en même qu’un nuage de fumée. Il est très rare de voir Zelda dans ce genre d’état, et même Hilda préférait être dans ses fourneaux plutôt que de tenter à calmer une anxiété potentiellement dévastatrice.



b l a c k f i s h
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrina SpellmanWHATEVERSabrina Spellman
ÂGE RÉEL : 25
MESSAGES : 263
ANNIVERSAIRE : 10/03/1994
INSCRIPTION : 14/04/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Saint-Laurent
EMPLOI : Lycéenne, actrice, baby-sitter et assistante (#busy life)
PREMIER JOUR À L'ACADÉMIE DES ARTS INVISIBLES
Feat. Zelda Spellman
Ambrose, son cousin, lui manquait terriblement. Il était parti chasser l’ancien Grand Prêtre de l’Eglise de la Nuit avec la camarade de Sabrina. La sorcière aux cheveux clairs soupçonnait l'aînée de ses tantes de le laisser partir en éclaireur, et elle ne doutait pas une seconde de son implication dès lors qu’il l’aurait retrouvé. Après tout, Zelda Spellman s’était laissée asservir par cet homme répugnant. Sabrina avait bien tenté d’empêcher le mariage, mais sa tante, plus mûre, avait songé qu’il s’agissait de la meilleure manière pour elle de s’emparer de l’Eglise et de la remettre sur le chemin véritable de la nuit. La jeune femme sourit à sa tante qui s’emplissait les poumons de fumée lorsqu’elle lui caressa le visage en guise de bonjour. Bientôt, elle était assise et dévorait les pancakes goûtus qu’avait préparés sa tante Hilda. La pétillante sorcière faisait des merveilles en cuisine et était connue pour ses philtres et potions impeccablement réalisées, et très puissantes. C’était un art que la jeune sorcière ne maîtrisait pas elle-même, et pour lequel elle ne s’était pas particulièrement illustrée lors de sa course pour devenir première sorcière de l’Académie. Tante Zelda se dévoila quelque peu en annonçant qu’elle n’avait pas fermé l’œil de la nuit. Terminant sa bouchée, la jeune fille s’étonna :

« Tante Hilda, tu n’avais pas fait un baume pour… »

Mais sa tante, affairée devant sa poêle lui fit signe que c’était un sujet sensible. Sabrina jeta un regard en coin à cette dernière avant de reporter son attention sur tante Zelda et de changer de sujet.

« Pour la repousse des ongles ? Une mauvaise expérience avec un vernis. C’est pour une amie. », mentit-elle pour ne pas s’attirer les foudres de la matriarche de la maison.

Sa tante se cacha derrière un journal écrit dans une langue asiatique que Sabrina, malgré sa grande éducation, ne maîtrisait pas. Elle l’avait toujours admiré pour sa curiosité et sa soif de connaissances. Il fallait dire que les sorcières Spellman avaient leur conception bien à elle du vieillissement. Elle songeait souvent elle-même à quelle langue elle apprendrait plus tard pour s’occuper. La jeune femme dévorait une nouvelle bouchée de sucre quand sa tante fit un geste aussi théâtral que brusque. Salem sauta de ses genoux et partit, comme pour se mettre à l’abri, près de la fenêtre. Moins stressée que pour… ça doit vraiment pas aller. Sabrina sourit, la bouche pleine, et déglutit avant de prendre la parole.

« Je suis sûre que tout va bien se passer. Je suis prête. J’ai mon emploi du temps, de quoi prendre des notes, et j’ai lu une bonne partie de la nuit pour me préparer. »

Elle jeta un regard à tante Hilda qui continuait de retourner des pancakes, mais avec davantage de lenteur cette fois. Tante Zelda avouait sa faiblesse, et ce n’était pas une chose qui arrivait souvent.

« Ne t’en fais pas tante Zelda, tu as fait un travail admirable, et tout va bien se passer. Est-ce que tu continueras quand même à travailler avec la chorale ? », demanda-t-elle. « Ou est-ce que tu as choisi une autre discipline ? »

C’était comme marcher sur des œufs de vipère. Praise Lilith, tout marcherait comme sur des roulettes !

« Et puis, tout le monde avait l’air ravi à la cérémonie d’ouverture. Miss Satan aussi… », ajouta-t-elle d’un air détaché.
© FRIMELDA & caos-gifs



Voir le profil de l'utilisateur
Zelda SpellmanWHATEVERZelda Spellman
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 26
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 02/04/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Saint-Laurent.
EMPLOI : Directrice de la morgue Spellman
Premier jour à l'académie des Arts Invisibles
une rentrée pleine de nouveauté

Sabrina & Zelda Spellman;
Au moins, les propos de sa nièce  la calmait un peu. Zelda y réfléchissait et elle y arrivait à relativiser. Et Sabrina avait raison sur quelques points… La cérémonie d’ouverture s’était très bien déroulée et même Lilith était contente: elle était venue et elle lui avait dit en personne, preuve de la confiance qu’avait la Reine des Enfers en la nouvelle Prêtresse de l'église. Le visage durcie de la tantine resta fichée avant de se détendre pour faire place à un discret sourire, pleine de fierté. Un peu forcé, certes, mais il était tout de même sincère. Elle tira une nouvelle fois sur son porte cigarette avant de prendre la parole.

“Tu as raison Sabrina, la cérémonie fut un franc succès. Mais ce n’est pas sans compter tes efforts et ceux de ta tante Hilda. Vous m’avez beaucoup aidé, et je compte sur vous pour continuer à perdurer l’honneur des Spellman!” Elle prit sa tasse de café bien noir qui lui faisait un bien fou. Il n’y avait rien de mieux qu’un bon café pur arabica servi par Hilda Spellman pour se réveiller. Il pourrait réveiller des morts tant il était fort, et c’était bien le minimum pour la doyenne de la maison.

“Et au risque de te décevoir, je ne pourrais pas me charger de la chorale de l’académie, cette année. Je vais m’occuper des cours de nécromancie, suite à l’étrange disparition de Soeur Carswell…” Zelda posa son regard sur Hilda, qui n’était pas étrangère à cette histoire. “Je n’ai personne pour assurer ce cours… Et entre ça, la direction de l’église et de l'Académie, j’ai peur de manquer de temps pour assurer la qualité des cours de la chorale.” Elle laissa une pause pour reprendre une nouvelle gorgée de son café noir. “Je pensais peut-être demander à Prudence Blackwood, mais elle n’est pas de retour, tout comme notre cher Ambrose.” Une pointe de tristesse s’entendit dans sa voix, mais elle n’était pas foncièrement inquiète pour lui, elle avait confiance en son jugement et dans sa capacité à survivre. “Par ailleurs, il me semble que nous allons avoir cours ensemble, aujourd’hui, j’ose espérer que tu as préparé tes incantations pour ce premier cours!” Elle termina sa tasse de café, et observa Sabrina qui engloutissait ses pancakes, que cette demoiselle avait un appétit d’ogre.


b l a c k f i s h
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrina SpellmanWHATEVERSabrina Spellman
ÂGE RÉEL : 25
MESSAGES : 263
ANNIVERSAIRE : 10/03/1994
INSCRIPTION : 14/04/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Saint-Laurent
EMPLOI : Lycéenne, actrice, baby-sitter et assistante (#busy life)
PREMIER JOUR À L'ACADÉMIE DES ARTS INVISIBLES
Feat. Zelda Spellman
Tante Zelda était une femme extraordinaire : elle regorgeait d’une force incroyable, d’ingéniosité et de pragmatisme. C’était celle qui échaffaudait les meilleurs plans. Il y avait quelque chose de très intimidant dans sa posture et sa façon de s’habiller. Elle l’avait toujours encouragée à aller de l’avant et à se montrer forte devant l’adversité. Aujourd’hui pourtant, c’était à la jeune sorcière de rassurer sa tante. Elle tenta de mentionner un sortilège inventé par son autre tante, Hilda, mais cette dernière lui fit signe que cette idée avait déjà été mentionnée sans grand succès. La cérémonie d’ouverture de leur nouvelle Église avait été un franc succès : les sorciers et les sorcières qu’elles avaient sauvés du poison du Grand Prêtre, Blackwood, s’étaient montrés reconnaissants et impatients d’embrasser leurs nouveaux préceptes.

« Tu sais que tu peux compter sur nous, tante Zelda. Tu pourras toujours compter sur nous. Pas vrai Salem ? »

Le chat l’observa un instant avant de se tourner à nouveau vers la vitre. Ne me mêle pas à cette histoire, semblait-il la prévenir. Alors Sabrina se tourna vers une matière qui avait toujours évoqué la joie chez sa tante : la chorale de l’Académie. Peut-être pourrait-elle y trouver un soupçon de légèreté. Elle se trompait. Sa tante avait choisi ses mots avec attention, comme à son habitude, et avait fait mouche. Sabrina était déçue d’entendre cette nouvelle. La curiosité lui fit froncer des sourcils quand elle vit sa tante jeter un regard inquisiteur sur tante Hilda, et celle-ci faire mine d’ignorer tout au sujet de la disparition de Soeur Carswell. Les secrets étaient monnaie courante dans ces lieux, et la jeune femme ne s’en offusqua pas. Ses tantes ne cherchaient pas à le lui cacher spécifiquement car elles ne l’auraient sans doute pas mentionné en sa présence. Se pouvait-il que tante Hilda ait quelque chose à voir avec la disparition de la rivale de tante Zelda ? La petite sorcière se dit qu’ils sous-estimaient tous la cadette des soeurs Spellman. Le nom de Prudence fut mentionné pour reprendre la chorale infernale, et Sabrina sourit légèrement.

« Avons-nous eu des nouvelles de cousin Ambrose ? »

Son cousin et ami lui manquait. Sa réparti et son aide lui avaient toujours été d’une grande aide. C’était lui qui lui avait fait gagner un temps précieux lorsqu’elle avait d’abord refusé de signer son nom dans le Livre de la Bête. Il représentait tant pour elles…

« Sois assurée que j’y ai consacré la majeure partie de mes lectures, tante Z. »

C’était le surnom affectif qu’elle lui donnait.

« Je pense pouvoir convoquer un démon et le faire prisonnier d’un cercle de protection en un claquement de doigts maintenant. Enfin, pas tout à fait. Enfin, avec beaucoup de concentration. »

Elle repensait à la période de sa vie où les règles de la magie ne s’appliquaient plus à elle, où le prix que les sorcières devaient payer étaient gratuit, et où elle pouvait ramener les morts à la vie en le voulant, tout simplement.

« Tante Z, je me disais… Peut-être… Si cela peut t’aider… Je pourrais peut-être reprendre la direction de la chorale ? Ou peut-être que tante Hilda voudrait le faire ? », proposa-t-elle.
© FRIMELDA & caos-gifs



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Premier jour à l'académie des Arts Invisibles (feat. Zelda Spellman)
» Comme au premier jour [Pépite]
» Premier jour [PV Pénélope]
» Premier jour avec sa guitare
» Se perd dans l'école dès le premier jour
» Un séjour au Tartare (Premier Jour) [PV Hélène - Thanatos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: