Revenir en haut Aller en bas

WHATEVER 2.04 EST LÀ ! VERSION 15 LES DÉTAILS
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART

Partagez
Pepper PottsWHATEVERPepper Potts
ÂGE RÉEL : 21
MESSAGES : 37
ANNIVERSAIRE : 16/01/1998
INSCRIPTION : 18/03/2019
Tout était calme dans la chambre. Les rideaux étaient fermés, laissant seulement filtrer quelques rayons de lumière. Voilà quelques jours déjà qu'elle était alitée. Son accouchement n'avait pas été de tout repos et les médecins préféraient la garder en observation. Qui l'eut cru, une femme de cette trempe, devenir si faible. Mais elle avait été épuisée par les évènements et ses antécédents n'aidaient pas. Elle soupira cependant d'aise et ouvrit doucement les yeux. Son premier geste fut de chercher du regard le berceau de son enfant. De sa fille. Elle laissa un sourire naitre sur son visage fatigué. Pepper bougea doucement pour se rapprocher du berceau et contempler sa fille dormir paisiblement. Elle était si belle mais si fragile. Un bourgeon qui venait d'éclore.

La jeune maman caressa la joue de sa fille avec douceur. Cette dernière gesticula un peu avant de se rendormir. Comblée, la blonde se recala dans son lit et ferma également les yeux. Morphée l'accueilli à nouveau dans son royaume et Pepper s'endormi sans se rendre compte du fait qu'il était déjà presque neuf heures. Elle bailla puis s'endormi.

Quelques heures plus tard, elle fut réveillée par les pleurs de sa fille. Légèrement surprise, elle laissa un petit cri s'échapper de sa bouche avant de finalement émerger. Elle n'avait pas l'habitude de se faire réveiller ainsi et maudissait un peu son bambin de troubler ainsi son sommeil. Mais elle allait devoir s'y faire car ce n'est pas Tony qui allait donner le sein à Maria. Maria, c'était le prénom de sa mère.
La blonde se redressa avec un soupire et s'approcha du berceau pour prendre délicatement sa fille dans les bras. Elle en profita pour ouvrir les rideau, électriques, et enleva un pan de sa chemise d'hôpital, libérant ainsi un sein gonflé par le lait. Pepper était plongée dans la contemplation de sa fille redevenue calme, aussi, elle n'entendit pas la porte qui s'ouvrit.


La fille du poivre Fish-4
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2189
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
Tony avait des cernes énormes et pourtant il souriait sans relâche. Il était heureux. Sa vie changeait complètement et même si ce changement lui faisait peur, il rayonnait de bonheur. L’accouchement n’avait pas été des plus simples, il avait stressé comme rarement auparavant, mais la bataille avait voulu le coup. Après que Pepper ait pu profiter de la chaleur de leur petite fille, l’infirmière avait proposé à Tony de la prendre. Il avait hésité. Elle était tellement petite, tellement fragile, tellement mignonne… Il avait craqué lorsqu’on lui avait déposé entre les bras… Une seule larme avait roulé lentement sur sa joue. Lui qui ne pleurait jamais, c’était presque un miracle. Il était papa. C’était si dur à croire.

Stark avait passé les deux premiers jours à l’hôpital aux côtés des deux femmes de sa vie, mais il avait décidé de rentrer le troisième jour pour prendre une bonne douche et profiter de quelques heures de sommeil dans un endroit plus calme. Enfin, il n’était pas rentré à la villa, il voulait attendre sa douce pour remettre les pieds à la maison. Il s’était plutôt rendu dans son bunker où l’attendait Connor. « Tu y crois toi ? Je suis papa… J’ai une magnifique fille qui vient de naître… » fut la première chose qu’il dit à son androïde dès qu’il l’aperçut. Le dire à voix haute était sa manière de réaliser ce qui se passait. Finalement, Tony se dirigea vers la salle de bain pour prendre une douche rapide avant de se laisser tomber sur son matelas au sol. Il eut à peine le temps de souhaiter bonne nuit à son robot que le sommeil vint le chercher. Pendant 4 heures. 4 heures plus tard, le brun avait les yeux bien ouverts et il fixait son plafond. Il avait déjà envie de retourner à l’hôpital. Il avait passé beaucoup trop de temps loin de Pepper pour rester éloigné plus longtemps. Finalement, le brun se leva et s’adressa directement à Connor : « Tu viens ? Je dois te présenter Pepper et Maria. Ensuite, je vais te montrer la Villa. Ça sera notre nouveau chez nous. C’est fini ce Bunker. » Il sourit. Enfin. Il allait rentrer chez lui. Iron Man s’approcha du robot et ajusta le col de la chemise que Tony que lui avait acheté pour remplacer celle qui avait été détruite. « Essaye d’agir le plus humainement possible, je suis pas certain qu’elle soit heureuse que je ramène un robot. » Lui adorait Connor, mais il était vrai que Tony avait fait quelques bêtises avec la technologie ce qui pouvait rendre sa future femme plus réticente. « Au revoir Bunker ! » dit-il en laissant la porte se refermer. Certes, il allait revenir pour récupérer ce qu’il avait fabriqué, mais pas tout de suite. Pour le moment, il allait profiter de sa famille. Le brun prit le chemin de l’hôpital aux côtés de son androïde. « Tu crois que ça serait une bonne idée de lui acheter quelque chose ? » demanda-t-il en s’arrêtant devant la boutique de cadeaux. Il avait passé beaucoup de temps à l’étage, à la maternité, il n’avait pas fait attention à cette boutique.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. La fille du poivre Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur
Connor AndersonWHATEVERConnor Anderson
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 58
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 17/03/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans le bunker des Stark.
EMPLOI : il est enquêteur de police
L'effet papillon
Une naissance est une curieuse rencontre 

Connor & la famille Stark  ;
Voilà maintenant quelques mois que Connor accompagnait Tony dans sa trépidante vie. Alors, certes dans ce bunker, cette vie n’était pas aussi trépidante qu’on ne pouvait l’imaginer, mais elle avait le mérite de faire découvrir une multitude de chose à Connor. Ce dernier apprenait beaucoup aux côtés de Tony, qu’il s’agisse de philosophie humaine ou bien de technologie, Connor était sans cesse stimulé intellectuellement et c’est exactement ce dont il avait besoin. Forcément, cet accouchement n’avait pas échapper à l’androïde qui était “heureux” pour son ami, mais qui, d’une certaine manière, ne comprenait pas l’intérêt d’avoir un enfant. Il n’était pas assez déviant pour le comprendre, mais il ne disait rien pour ne pas entacher le bonheur que lui et Pepper traversaient, et de toute façon il ne souhaitait pas être méchant d’une quelconque manière. Et puis si eux sont heureux, c’est le plus important.

Après deux jours d’absences, (que Connor passa au bunker pour le surveiller. Il avait lu quelques bouquin, et attendu, encore et encore. Mais ce n’était pas un problème pour lui.) Tony revint et Connor en fut satisfait. Lui avait-il manqué? Peut-être, lui-même ne saurait répondre à cette question mais voir le retour de Stark était plaisant. Ils échangèrent rapidement quelques mots, l’androïde n’oubliant pas de féliciter le nouveau papa, avant de laisser Tony se reposer. Il en avait besoin, ce n’était pas compliqué de le remarquer. Et RK800 resta silencieux, à attendre l’éveil de Tony. Il s’imagina à quoi sa fille devait ressembler, et l’idée même de faire une recomposition facile de cet enfant était amusant.

La première chose que son mentor lui demanda à son réveil était étonnante. “Penses-tu que ma présence ne va pas poser de problème?” Souffla-t-il en observant Tony s’approcher de son col de chemise. Il le laissa le remettre correctement, et l’androïde lui adressa un sourire quand il entendit la réponse de Stark. “Je ne peux aller contre ma nature, mais je ferais de mon mieux pour ne pas les effrayer. Je te le promets.” Connor ne réagissait pas quant au départ du Bunker. Villa ou bien cet endroit, ça ne changeait rien pour l’androïde qui ne souhaitait qu’un lieu loin de CyberLife et des anti-androïdes.

***

Arrivés devant cette boutique, Tony questionna Connor sur l’utilité d’acheter un cadeau à la jeune maman. L’androïde s’avança vers la vitrine, observant les objets dédiés à la vie de maman. “Je pense en toute honnêteté qu’un présent lui ferait du bien. Les derniers jours ont du être très éprouvant pour Ms. Stark et je pense qu’un cadeau lui ferait le plus grand bien.” Connor entra dans la boutique sans attendre son ami: il avait vu un objet qui attirait son attention. Une peluche, en forme de raton-laveur violet. Elle avait une douceur que l’on pouvait deviner du regard. “Tony, je crois que cet objet est idéal pour Maria. Je voudrais lui offrir. Puis-je?’ demanda-t-il avec un enthousiasme que même Connor ignorait. “Je pense sincèrement que cette peluche pourra être un élément positif dans son développement de nourrison et…” Il prit l’objet en main, le tournant dans tous les sens. “Il est fait de coton bio, c’est parfait pour la santé fragile des bébés.” Connor avait vraiment envie d’offrir ce raton-laveur.


b l a c k f i s h


La fille du poivre Jellyfish
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2189
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
Tony faisait confiance à Connor. Il était impossible de ne pas l’aimer. Contrairement à ce que Pepper avait connu, Connor n’était pas uniquement une voix, il était une personne à part entière. Depuis que l’ingénieur le côtoyait, Stark l’avait vu évoluer. Il n’était pas uniquement une machine et c’est ce qui faisait que Anthony s’était réellement accroché à cet androïde. Ce n’était pas uniquement, car il avait été son contact humain, son confident pendant plus de 6 mois. C’était plus que ça. Un vrai lien s’était créé entre le robot et l’ingénieur, ça n’avait rien de fictif, ça n’avait rien de programmé. « Ça va bien se passer. » Le brun hocha la tête. Il était confiant. Pepper pourrait seulement l’aimer. Connor était réellement attachant. Il n’avait rien d’Ultron ou encore de Jarvis, c’était autre chose.

À l’hôpital, Anthony s’arrêta à la boutique souvenirs. Même si Pepper et Tony avaient tout, ce n’était pas une raison pour ne rien lui offrir. Elle avait porté cette enfant pendant 9 mois et elle l’avait mis au monde. Une pensée allait lui faire plaisir. De plus, Stark n’était pas réputé pour être un grand romantique, l’effort devrait faire encore plus plaisir à sa jolie blondinette. « Ms. Potts. Nous ne sommes pas encore mariés. Peut-être cette année si quelqu’un ne me tire pas dans le cœur une nouvelle fois. » Il roula des yeux en posant ses doigts sur la cicatrice qu’il avait. C’était la seule marque qu’il avait gardée et pourtant, il était mort à plusieurs reprises depuis. Il n’arrivait pas à l’expliquer. Tout était étrange. C’est Connor qui le ramena sur terre en lui demandant s’il pouvait offrir une peluche à Maria. Dans un premier temps, le PDG fronça les sourcils et écouta les justifications de son androïde sur le présent qu’il tenait entre ses mains. Anthony attrapa la peluche et l’observa à son tour avant d’hausser les épaules. « Oui pourquoi pas. C’est une bonne idée. » dit-il finalement en redonnant le cadeau à Connor. Pour sa part, il se dirigea plutôt vers un réfrigérateur dans lequel se trouvait des fleurs. Il opta finalement pour le plus grand bouquet. Dans ce dernier, il y avait des vraies fleurs et des fleurs en plastique que Pepper allait pouvoir conserver en souvenir. Le bouquet se trouvait dans un vase rosé orné d’une grande boucle plus foncée. Après avoir payé les deux items, le brun prit le chemin de la chambre où se trouvait sa fiancée et sa fille. Délicatement, Anthony ouvrit la porte. Il ne fit pas de bruits par peur de réveiller Maria, mais cette dernière ne dormait pas. Elle se trouvait avec sa mère qui la nourrissait. Pendant plusieurs secondes, Tony fixa Pepper de dos visiblement attendri. « Salut chérie… » finit-il par souffler avant d’avancer lentement dans la chambre. Il posa une main sur l’épaule de Pepper et se pencha pour l’embrasser sur la tête. « Comment tu te sens ? Et comment va la princesse ? » demanda-t-il d’une voix toujours aussi douce, dans un murmure par peur de déranger. L’homme se décala ensuite et alla poser le bouquet sur la petite table à côté du lit de Pepper. Il leva les yeux vers Connor et lui sourit. « J’aimerais beaucoup te présenter Connor. C’est un ami. » Un vrai ami. Fidèle comme jamais.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. La fille du poivre Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur
Pepper PottsWHATEVERPepper Potts
ÂGE RÉEL : 21
MESSAGES : 37
ANNIVERSAIRE : 16/01/1998
INSCRIPTION : 18/03/2019
Il faisait chaud. J'étais bien ici, dans les bras de maman. Je tétais son sein avec avidité et elle posait sur moi un regard attendri et protecteur. Il y avait un peu de lumière dans cette grande pièce mais pas assez pour que je vois son visage. Je bouge un peu, j'aime pas rester immobile. Puis je me remets à téter le sein de maman. Elle sourit et me caresse la tête. Ca ne doit pas être agréable, je n'ai pas beaucoup de cheveux, mais moi j'aime bien. Elle fini par poser un bisou chaud sur mon front et je ferme les yeux, profitant de ce court instant. Cela ne fait que quelques jours que je suis sortis du ventre de maman. C'était long et pénible et j'ai entendu maman crier pendant longtemps. Puis elle s'est mise à pleurer lorsqu'elle m'a vu, alors j'ai pleuré aussi. Puis on m'a posé dans un endroit chaud et confortable et je me suis endormie.

Et voilà que j'étais dans la chambre de maman, à dormir à côté d'elle dans un berceau douillet. Il y avait aussi ce monsieur qui était resté avec maman pendant quelques jours. Il avait l'air de beaucoup l'aimer et je me suis demandée si c'était mon papa.
Je n'ai plus faim. Je lâche le sein de maman et je me blottis contre elle. Je ne l'avais pas remarqué avant mais il y a ce monsieur à côté d'elle. D'ailleurs, elle semble surprise de le voir mais contente. Je baille et finis par m'endormir. J'ai bien mangé et je suis fatiguée.

---
Je la regarde dormir paisiblement dans mes bras tout en souriant à Tony. Il m'avait fait peur. Mais j'étais heureuse de le voir, même si dans le fond, je lui en voulais toujours pour ces longs mois de mensonge. Pourtant, aujourd'hui n'était pas aux querelles et je préférais garder ça dans un coin de ma tête. Le jour où j'irais mieux, je lui rentrerais à nouveau dans le lard. Je soupire lorsque je sens ses lèvres sur mon front. C'est un idiot mais un idiot attentionné. C'est mon idiot que j'aime. Je posais ma main sur la sienne qu'il avait posé délicatement sur mon épaule. Je relève la tête pour le regarder avec amour. Je suis comblée. Ma petite Maria dort dans mes bras et mon idiot de barbu est là, et avec des fleurs s'il vous plait.

Je le regarde déposer l'énorme bouquet sur la petite table qui semble trop petite pour accueillir toutes ces fleurs. Elles sont magnifiques. Il savais comment m'attendrir et m'avoir. J'adorais les fleurs. Je pouvais passer plusieurs heures à ne contempler qu'une seule fleur, alors tout un bouquet... "Elle va bien. Elle vient de s'endormir," dis-je d'une voix douce avant de continuer : "Et je vais bien."

Lorsqu'il m'annonça être venu avec un ami, je tournais la tête vers l'entrée. Puis, décidant que je n'aimais pas me contorsionner, je me levais, tout en gardant ma petite chérie dans les bras. J'avais, bien entendu, omis de remettre le haut de ma tenue d'hôpital, aussi voyait-on mon sein tomber sur ma poitrine. Je rougis légèrement sans pour autant me cacher. De toute façon, j'avais les mains prises et la pudeur était une chose que j'avais finis par expulser de ma vie. Je jette un regard à Tony avant de sourire à cet inconnu. "Enchantée," dis-je d'une voix douce.
Je contourne le lit de mes pas un peu lents et faibles pour me retrouver nez à nez avec ce Connor. Il m'a l'air bien sympathique. "Je suis Pepper et voici la petite Maria," annonçais-je en montrant la petite qui dormait à poings fermés. "Pour l'instant, elle n'a pas encore le mauvais caractère de son père." Je ris et je posais un regard amusé mais également attendri à Tony. Mon idiot d'ingénieur barbu.


La fille du poivre Fish-4
Voir le profil de l'utilisateur
Connor AndersonWHATEVERConnor Anderson
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 58
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 17/03/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans le bunker des Stark.
EMPLOI : il est enquêteur de police
@Connor Anderson a écrit:
La fille du poivre
Une naissance est une curieuse rencontre 

Connor & la famille Stark  ;
Tony était favorable à l’idée d’offrir cette peluche. Connor resta silencieux, mais on pouvait deviner une certaine satisfaction dans son regard mécanique. C’est la première fois qu’il allait faire un cadeau. Une première fois qui était double: Connor n’avait jamais vu d’enfant aussi jeune. Enfin si, dans la rue et dans bien des manières qui sont absoluments lambda mais jamais l’androïde n’avait approché un poupon d’aussi prêt. C’était nouveau, c’était curieux, c’était intéressant. Toujours silencieusement, Connor poursuivit sa route aux côtés de Tony jusqu’à cette chambre. En chemin, l’androïde remarqua la présence d’une androïde médicale qu’il salua de loin. A Montréal, ils étaient encore rare, et d’une certaine façon, c’était agréable d’en voir, de voir ses semblables.

Dans la chambre, Connor restait dans son silence, observant l’endroit. De toute façon, si l’androïde n’avait rien à dire, il ne se permettait pas d’intervenir, il va à l’essentiel. Et là, il ne pouvait qu’observer le bonheur de ses jeunes parents. Il leur adressa un sourire mécanique mais qui venait d’une bonne volonté de bien faire. Tony vint à le présenter et Pepper se présenta à lui, la petite Maria dans ses bras. La tenue de Pepper ne dérangera pas Connor qui n’y prêta pas d’attention: un sein est un sein, ce n’était en rien quelque chose qui pouvait l’intéresser ou même le choquer.

Connor secoua la tête, continuant de sourire discrètement. “Bonjour Pepper.” Il posa son regard sur Ms. Potts avant de le laisser sur Maria qu’il salua aussi. “Et bonjour Maria.” Il repositionna son regard sur la jeune mère. “Je m’appelle Connor et… Tony a peut-être mauvais caractère, mais il a la bonté de me sauver la vie…” Il observa Tony, de loin, comme pour lui dire qu’il était encore reconnaissant de ce qu’il avait fait pour RK800. “Et j’ai bien peur que vous allez me voir souvent à ses côtés, maintenant. Et pour l’occasion…” Connor montra son petit sac en papier bleu pastel à Pepper. “J’ai pensé à Maria, et je lui ai pris une peluche. Je sais que c’est bon pour le développement, notamment lors des premières nuits de bébé. J'ai lu beaucoup d'étude qui expliquaient qu'une présence, même matériel pouvait aider le bébé à se sentir plus serrein et donc, mieux dormir. ” Il sortit l’objet, une peluche qui prenait grossièrement les traits d’un raton-laveur violet. “Elle est adaptée pour Maria, et qui plus est, je trouve qu’elle mignonne.” Il secoua la peluche au dessus de l’enfant pour voir si l’objet pouvait d’une certaine manière attirer son intérêt, mais son sommeil était plus fort. Il se stoppa et glissa l’objet dans le sac avant de reposer son regard la mère de Maria. “Je vous le promet, Pepper, je suis bien plus sympathique qu’Ultron, et je n’ai aucune intention malveillante contre les humains.” Il essaye de faire un autre sourire, il s’était longuement entraîné avec Tony pour apprendre à faire des blagues. Ce n’était pas encore toujours évident pour lui, mais c’était un bon début, et un pas de plus vers l’humanité qu’il cherche à avoir.



b l a c k f i s h


La fille du poivre Jellyfish
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2189
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
Le bonheur de Tony serait encore plus complet lorsque sa future femme aurait quitté cet hôpital avec leur fille et qu’ils pourraient enfin vivre comme une vraie famille. Tony voulait rattraper le temps perdu. 7 mois. Il allait devoir se faire pardonner chacun de ses jours d’absence. Déjà, il allait prendre son rôle de père très au sérieux. Même s’il n’avait pas eu beaucoup de temps pour se préparer à cette éventualité, il n’allait pas laisser Pepper. Pas cette fois. Cet enfant était le leur et il avait bien l’intention d’en prendre soin. Nuit et jour s’il fallait. Pepper aurait tout le temps qu’elle désirait pour se remettre et pour se reposer. Maria était la seule et unique priorité dans la tête de Tony. Il avait déjà pensé à plusieurs systèmes de sécurité qu’il avait l’intention de créer afin qu’il n’arrive rien à celle qu’il surnommait sa princesse. « Est-ce que tu sais quand vous allez pouvoir sortir d’ici ? » demanda-t-il tandis qu’il replaçait quelques fleurs afin que le bouquet soit parfait. C’était mieux qu’un lapin géant. Des fleurs restaient la meilleure des attentions et il réalisait au regard de sa douce.

Ne voulant pas tourner autour du pot, Tony présenta Connor à Pepper. Remarquant que sa fiancée ne s’était pas totalement rhabillée, Anthony fit quelques pas rapides afin de rejoindre Pepper. D’une main délicate, il l’aida à remettre son vêtement en place et l’attacha. Il ne put s’empêcher de faire glisser ses doigts contre la nuque de sa belle. Elle lui avait tellement manqué. Ce n’était pas la présence de Connor qui allait le gêner, mais il avait tout de même ressenti une légère vague de jalousie que son androïde voit un sein de Pepper. Certes, c’était uniquement un sein, ce n’était pas dramatique et pourtant… Anthony s’était senti obligé d’agir et il resta aux côtés de Pepper tandis que Connor se présenta et précisa qu’il lui avait sauvé la vie. Un sourire fier se dessina sur les lèvres de Tony, mais il préféra ne rien ajouter. Il avait sauvé Connor et pendant qu’il s’occupait de lui, il avait complètement négligé sa future femme. Cependant Anthony laissa échapper un profond soupir lorsque Connor osa parler d’Ultron et il lui lança un regard noir. Il n’aurait pas pu se taire ? Ça allait bien non ? Pepper aurait pu se laisser berner par son histoire de peluche et du fait que c’était une bonne chose pour Maria. Peut-être qu’elle n’aurait pas remarqué la LED et … Et quoi ? Tony lui aurait caché qu’il était un robot ? « Ce que Connor voulait dire c’est qu’il est un petit frère de JARVIS et qu’il n’y a aucun danger, n’est-ce pas Connor ? » Il avait adressé sa question directement à son robot en la fixant dans les yeux pour qu’il évite de dire une nouvelle bêtise. Il espérait que le fait de parler de JARVIS allait mieux passer auprès de Pepper. Après tout, ce dernier avait assisté Tony et Pepper dans leur quotidien pendant une dizaine d’années. Ils avaient toujours eu une confiance aveugle en l’IA de Tony. Connor n’était pas réellement un frère de JARVIS, mais il était basé sur la même IA. Intelligence artificielle que Tony avait beaucoup améliorée depuis le temps. « S’il y avait le moindre danger. Il ne serait pas ici. » ajouta-t-il en jetant un coup d’œil à sa petite fille. Il n’avait pas l’intention de la mettre en danger. Au contraire, il allait la protéger au maximum. « Et comme je rentre à la maison… Je ne voulais pas le laisser son le Bunker. » justifia-t-il dans le but d’éviter un maximum un conflit entre la femme qu’il aimait et le robot qu’il considérait réellement comme un ami proche.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. La fille du poivre Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur
Pepper PottsWHATEVERPepper Potts
ÂGE RÉEL : 21
MESSAGES : 37
ANNIVERSAIRE : 16/01/1998
INSCRIPTION : 18/03/2019
Pepper haussa un sourcil lorsqu'elle vit la peluche que tenait Connor. Mais un sourire chaleureux vint  très vite remplacer le regard sceptique qu'elle abordait. Il avait l'air gentil, un peu étrange mais gentil. La jeune mère pose un regard attendri sur sa fille nullement dérangée par la peluche que l'on secouait au dessus d'elle. La petite Maria dormait à poings fermés et ne se souciait guère du monde extérieur. Pepper lâche un soupire apaisé lorsqu'elle sent son mari venir remettre sa chemise. Quelle étourdie faisait-elle, oublier de se rhabiller... Elle posa sur lui un regard doux et amoureux. Elle était soulagée, vraiment, qu'il soit là, pour elle, pour leur fille. Elle n'aurait pas à élever la petite Maria toute seule en tentant de lui expliquer pourquoi son papa n'était pas là. Elle ne se sentait d'ailleurs pas de lui expliquer comme il était mort pour la protéger elle, des méchants.

Les paroles de Connor, un peu mécaniques lui mirent la puce à l'oreille. Elle souleva un sourcil, s'éloignant légèrement de cet inconnu qui ne semblait plus trop humain après réflexion. La jeune maman remarqua l'étrange cercle qui brillait sur sa tempe et posa un regard interloqué à Tony. Encore un ? Ne lui avait-il pas suffit d'Ultron ? Il fallait qu'il recommence ses expériences tordues. L'androïde, car elle mettait désormais ce mot sur cet étrange personnage, dû voir sa mine légèrement apeurée car il ajouta qu'il n'était guère comme Ultron. Comme si cela allait la rassurer. Pepper se rapprocha plus de son futur mari, cherchant une étreinte protectrice face à cette nouvelle menace au visage angélique. Son regard bleu acier se pose sur la tentative de Connor de sourire. Elle y répond avec un léger sourire. Elle voulait le croire, mais les derniers évènements avec les androïdes et les robots Stark ne l'avaient pas du tout convaincue. Elle était, en quelque sorte, devenue allergique à toute cette technologie quand elle avait comprit que c'est ce qui risquait de lui enlever son cher et tendre.

"C'est vrai" fut la seule chose qu'elle sut répondre. Elle soupira doucement tout en berçant sa fille au creux de ses bras. Bien que la fatigue demeurait présente, elle se refusait à la lâcher, pas maintenant. Elle était gagnée par cet instinct maternel qu'elle ne pensait jamais avoir. A nouveau elle pose un regard sur Tony et pose un délicat baisé sur sa joue. Elle regarde ensuite Connor et lui présente un sourire d'excuse. "Navrée de vous avoir si vite jugé" dit-elle. C'est vrai, il n'avait montré aucun signe de malveillance, bien au contraire. "Tony, tu veux la prendre dans tes bras ?" murmure-t-elle ensuite à son cher et tendre idiot de génie. Il était le père, il avait bien le droit de la porter, non ? Et puis, elle aimait beaucoup Maria et se disait qu'elle ne la lâcherait pas mais la petite en bonne santé pesait quand même son poids. "Tu... reviens à la maison ?" demande-t-elle presque les larmes aux yeux, la joie se lisant sur son visage. Elle détourne le regard, essayant tant bien que mal de cacher cette joie enfantine puis décide de changer de sujet en s'adressant directement à Connor.

"Merci pour la peluche, je suis sûre que la petite l'aimera beaucoup", dit-elle, "comment vous êtes vous rencontrés, avec Tony ?" demande-t-elle avant de se rendre compte que sa question était stupide. C'est son cher et tendre qui l'avait fabriqué, bien entendu.


La fille du poivre Fish-4
Voir le profil de l'utilisateur
Connor AndersonWHATEVERConnor Anderson
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 58
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 17/03/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans le bunker des Stark.
EMPLOI : il est enquêteur de police
La fille du poivre
Une naissance est une curieuse rencontre 

Connor & la famille Stark  ;
Mince, Connor qui voulait plaisanter, faire rire Pepper, c’était loupé. Et vu le regard noir de Stark, parler d’Ultron n’était finalement pas une mauvaise idée. Un sourire, mécanique et pour le coup, vraiment forcé se dessina sur son visage, sa led devant orange témoin de son trouble. Il ne voudrait en aucun cas inquiéter Pepper. Heureusement pour lui, la jeune mère se déplaça vers Tony mais n’eut pas plus de réaction hostile. Connor resta silencieux, il était préférable qu’il le reste pour éviter de déblatérer une nouvelle bêtise à une femme qui n’avait pas besoin de plus de stress. Plus étonnement, elle s’excusa pour son jugement hâtif. Connor allait s'exprimer, mais il vit la jeune mère se tourner vers Tony, discutant avec lui très brièvement. Il se contenta de rester dans son silence afin de les laisser discuter du retour du jeune père à la maison. l’androïde observa la peluche quand celle-ci fut complimenté par Potts. Ce n’était pas grande chose, un simple morceau de tissu, de la ouat et un design douteux peu réaliste (qui pourrait voir dans la vie un animal de cette couleur?) mais l’attention était très importante pour Anderson qui s’efforça d’être le plus naturel, comme Tony le lui avait demandé. Être accepté par Pepper, c’était une nouvelle étape de vie pour RK800, il en était tout à fait conscient s’il ne voulait pas finir toute sa vie dans ce bunker.

“Ce n’est rien Pepper, c’est plutôt à moi de vous présenter mes excuses. Je.. J’ai encore un peu de mal avec l’humour, et malgré les bonnes leçons de Tony, il m’arrive parfois d’être à côté de ce que je voulais dire… Et, je peux vous assurer qu’il n’y aura aucun problème: Comme le dit Tony, je suis, d’une certaine manière le fils illégitime de JARVIS. Mon processeur d’intelligence artificielle vient directement du sien et encore une fois, une différence majeure me sépare d’Ultron: je veux vivre auprès des humains, être accepté et vivre ma vie comme tout autre, et non vous détruire.” il posa son regard sur Tony, l’air confiant et bienveillant sur lui. “Je dois tout à Tony, et il sait que je lui donnerai ma vie s’il le fallait.” Souffla-t-il dans un ton solennel. “Oh, et pour répondre à votre question, c’est une histoire qui a commencé avec un sacré coup de chance.” Et ainsi, il lui expliqua brièvement sa vie à Détroit, son arrivé ici, la tentative de meurtre par CyberLife et ce soir-là, où Tony l’a trouvé et avait passé des jours entiers pour retaper l’androïde qui était dans un sale état. “Puis, avec le temps Tony m’a ajouté des éléments, ici et là dans le but de me rendre humain le plus possible...  dont le processus d’intelligence artificielle provenant de JARVIS dont je vous parlais plutôt.” Lors qu’il racontait cette histoire, on pouvait sentir une pointe de fierté dans sa voix, une fierté vocale qui n’était pas étrangère à celle de Stark quand il parle de ses exploits technologiques.  




b l a c k f i s h


La fille du poivre Jellyfish
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» La fille de Jean Zay se dit écoeurée...
» La fille de la Forêt de Jade
» Ma fille je suis vivante mais je dois me venger (Luna)
» Danse petite fille, danse!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: