Revenir en haut Aller en bas

WHATEVER 2.04 EST LÀ ! VERSION 15 LES DÉTAILS
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART

Partagez
Connor AndersonWHATEVERConnor Anderson
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 58
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 17/03/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans le bunker des Stark.
EMPLOI : il est enquêteur de police
Un robot perdu ft Tony Stark -

L’androïde RK800, plus classiquement connu sous le nom de Connor faisait ses investigations à Montréal. Après les tragiques tournures pour CyberLife des évènements de Détroit, la société créatrice des androïdes décida d’envoyer son -ancien- meilleur modèle à Montréal. Sorte de mission de la dernière chance pour Connor, il devait, encore et toujours- chasser les déviants qui pouvaient poser problème à CyberLife, et dieu seul sait à quel point tous les déviants sont dérangeants aux yeux de cette société qui a trop perdu à Détroit. La preuve, cette dernière a ouvert une usine à androïde dans cette ville. Dernière chance pour cette androïd sur la sellette, Connor n’avait aucune idée de l’épée de damoclès qui lui pendait au dessus de la tête: toute sa mémoire a été effacé et ses programme, renforcé pour éviter une nouvelle défiance. Car oui, les événements de Détroit, ont conduit la ville a donner un titre aux androïdes déviants, et Connor a été un acteur de cette décision. un héros pour certains, une déception pour d’autres, la ville de Détroit fut changé à jamais, et Connor en paya les frais. Bien qu’il sache ce que son prédécesseur RK800 avait fait, il ne partage en rien les opinions de ce dernier, qui a définitivement disparu de son processeur. Mais comme la simple présence des membres fondateurs de Jerico (le groupe revendicateur des droits pour les androïdes), CyberLife ne pouvait pas prendre de risque, pas après tout l’argent perdu.

La décision fut clair. RK800 serait à Montréal (ville ou les androïdes n’ont pas de statut officiels) pour traquer les déviants qui voudraient s’en prendre à la nouvelle usine pendant qu’un certain RK900 serait à la charge de la ville de Détroit. Sans rechigner sur cette mission, Connor parti, seul, sans souvenir, sa mission unique en tête. Les premières semaines se déroulèrent sans trop de difficulté. L’aisance de Connot à restituer une scène de crime et son agilité lui donna la possibilité d’attraper deux déviants au potentiel dangereux. Hélas, alors que Connor en avait attrapé deux, RK900 en avait attrapé une dizaine dans le même laps de temps. S’en était trop pour CyberLife, qui décida une fois pour toute de débrancher Connor. Débrancher? Plutôt, le piéger. Le piéger, puis le battre à mort. Il n’est qu’une machine qui ne ressent pas la douleur, alors démembrons-le plutôt! Et c’est ainsi que, dans une rare violence, Connor vit son enveloppe “charnelle” partir en morceau, dans une effluve de sang bleu, le Bleeding blue, ce liquide permettant à tout androïd de fonctionner… de vivre, même. Sans bouger, car là était l’ordre de ses supérieurs, complice de ce “meurtre”, Connor n’eut aucune réaction. Enfin, si, peut-être une. “Pourquoi?” mais il n’eut aucune réponse, il n’avait plus la force de raisonner, ni d’ouvrir la bouche pour demander ceci à voix haute. Il vint à fermer les yeux, sentant encore quelques coups avant de se mettre dans une sorte de vieil qui aurait pu être sa mort.

Il lui est impossible de dire combien de temps Connor est resté dans cette état. Entre toutes les informations que son corps lui donnait à travers ses yeux, il pouvait constaté la tragique scène. Son bras se trouvait un peu plus bas, au niveau de son pied, maculée du bleeding blue, il sentait que ses processeurs disfonctionnaient et surtout que ses organes mécaniques allaient le lâcher d’un instant à l’autre. Il perdait beaucoup trop de sang bleu. Il aperçu les quelques fleurs ainsi que les bras qui l’entouraient. Ou était-il? Il n’était pas en état de savoir mais il devait être dans une forêt, peut-être un parc. Ses oreilles ne fonctionnaient presque plus, seul un bourdonnement se fit ressortir. Il était adossé contre un arbre, tâché de son sang bleu. Puis, plus rien. Connor ne pouvait que bouger très légèrement la tête, et les lèvres, répétant sans cesse cette phrase en murmurant dans un souffle qui à chaque fois semblait être le dernier qu’il pouvait donner: “Mon nom est Connor. Je suis l’androïde envoyé par CyberL…” Il n’était pas en mesure de terminer ce mot, comme s’il avait une connotation douloureuse. D’une certaine manière, Connor savait que CyberLife est responsable de tout ça. La nuit tomba, Connor ne bougeait pas, et malgré son état il était conscient que dans un endroit aussi désert, il pouvait rester ici des jours, des mois et des années… RK800 n’a pas le luxe de pouvoir mourir rapidement. Mais, dans un mouvement qui semblait surréaliste à la vue de son état, Connor vit quelqu’un, tentant de soulever son bras. Il ne se levait pas bien mais il devait taper contre l’arbre se trouvant derrière lui, dans l’espoir d’attirer la silhouette sombre qui se trouvait non loin. Toujours en murmurant cette phrase, il tapota trois fois le bois, avant de tomber sur le côté, et de s’immobiliser complètement. Son coeur mécanique venait de sortir, et si dans les 3 minutes à venir il ne le remettait pas, Connor, l’androïde envoyé -et détruit- par CyberLife, serait éteint pour de bon.


©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2189
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
❝  Seules les âmes très fortes peuvent supporter les grandes solitudes. ❞Un robot perdu
[FLASHBACK – 08 septembre 2018]

Une journée normale ? Pouvait-il encore considéré les journées comme normales avec ce qu’il vivait ? Il passait le plupart de ses journées seul entre quatre murs dans son bunker extrêmement sécurisé. Là-bas, il faisait que construire des armes à la recherche du meilleur plan pour détruire Hydra. Tony voulait utiliser l’effet de surprise, c’était pour cette raison qu’il se cachait. S’il restait mort aux yeux de tous, il  aurait une plus grosse force d’attaque, il en était persuadé. Mais seul ? C’était son inquiétude. Habituellement, il était téméraire. Il se plongeait dans toutes les situations les yeux fermés et surtout sans réel plan sauf celui qu’il considérait à attaquer. Mais il avait eu sa leçon. Une grosse leçon qui l’avait mené dans ce bunker, car elle avait causé sa mort. Le pire n’était pas sa mort, ce n’était pas la balle qu’il avait reçu directement au cœur, ce n’était pas la cicatrice qu’il gardait… Non, le pire c’est que Hydra ait tenté de l’atteindre directement par Pepper et ça avait fonctionné. C’était sa faiblesse. Sa seule et unique faiblesse. Le fait qu’on tente de l’exploiter avait suffi à le terrer dans ce bunker le temps qu’il trouve une solution. Il ne voulait plus d’Hydra autour de lui et de la femme qu’il aimait. C’était sans savoir que cette dernière attendait leur enfant.

Ce jour-là, Tony devait aller récupérer les dernières pièces qu’il avait commandées pour finaliser le propulseur sur lequel il travaillait. Tout était beaucoup plus compliqué depuis qu’il était enfermé, mais il se débrouillait. Il avait trouvé un contact qui ne posait pas de questions et qui déposait un sac contenant sa commande dans un endroit spécifique tandis qu’Anthony cachait l’argent. Ce n’était pas la première fois qu’ils fonctionnaient de cette manière, Tony travaillait avec lui depuis juillet et ça allait bien. Après avoir vérifié le contenu du sac, un sourire se dessina sur ses lèvres. Génial, il avait tout. Comme à chaque fois, une petite excitation prenait place en lui. Il avait hâte de rentrer et de terminer la construction de l’arme sur lequel il travaillait depuis plusieurs semaines déjà. Son sac sur l’épaule, l’ingénieur avait repris la route de son bunker. Le soleil était couché depuis plus d’une heure déjà. Tony effectuait ses transactions de soir ou de nuit afin de ne pas être repéré. Lunettes de soleil et veston à capuche, Tony marchait d’un pas assuré vers l’endroit où il logeait. C’était loin du luxe qu’il avait connu toute sa vie, mais on s’habituait, non ?

Le héros était à quelques mètres de l’arbre dans lequel se cachait le système d’ouverture de son bunker lorsqu’un bruit anormal se fit attendre. Sur le coup, Tony crut à un oiseau, mais le bruit se montrait de plus en plus insistant lui faisant sortir l’arme qu’il avait à sa ceinture. Lentement il avança vers le son activant la vision nocturne de ses lunettes de soleil. Il baissa son arme tandis que son regard se posa sur une personne en mauvais état. Enfin… Une personne c’était vite dit… La LED rouge, le sang bleu, les pièces partout, la veste avec des lettres et des chiffres à moitié effacés. Tony fronça les sourcils en tendant l’oreille pour essayer de comprendre les mots que le robot répétait en boucle. « P’tain Kamski. Qu’est-ce que tu as foutu ? » murmura-t-il plus pour lui-même en s’accroupissant près de l’androïde. CyberLife. Stark l’avait reconnu même si le dénommé Connor coupait avant de finir, Tony s’était associé à CyberLife en leur vendant une partie de son intelligence artificielle. IA que l’ingénieur avait amélioré considérablement depuis, mais il n’avait jamais offert de mise à jour à CyberLife afin de rester supérieur à eux au nouveau de l’intelligence robotique. Depuis, Kamksi et Tony avaient eu des différends ce qui faisait qu’ils n’étaient plus en contact. Le créateur de CyberLife en voulait au PDG de la Stark Industries. Rapidement, Anthony analysa l’état de l’androïde. Il semblait vraiment dans un sale d’état, le réparer serait un véritable défi. Un défi à la hauteur d’un Stark et ça serait également une manière pour lui de prouver à Kamski et à CyberLife qu’il était le plus intelligent. « Connor, écoute-moi. Reste avec moi, je vais te sortir de là, ok ? » Il n’avait pas l’impression que le robot l’entendait, mais Tony désirait établir un premier contact. Son regard se posa sur une pièce au sol qui se rapprochait visuellement du réacteur ark qui avait fait partie de lui si longtemps. C’est presque habilement qu’il le remit au centre de la poitrine de Connor, mais le reste, Anthony ne pourrait pas le faire ici. « Ne panique pas, j’ai un laboratoire non loin d’ici. J’vais te retaper. Je suis doué pour retaper des trucs. » dit-il plus pour lui-même que pour le robot qui répétait en boucle la même phrase. Il avait hâte de lui trouver son bouton « volume » L’ingénieur se pencha et se saisit du robot qu’il mit sur son épaule, il récupéra au sol deux, trois pièces qui allaient sûrement l’aider. En moins de cinq minutes, Stark se retrouvait dans son bunker. Avec un bras, il balança la plupart du matériel au sol qu’il avait sur une table et allongea l’androïde sur sa table de travail. C’était des heures de travail, voire des jours qui attendait Tony Stark, mais ça ne lui faisait pas peur. La seule chose qui l’embêtait, c’était le sang bleu. Ici, Tony n’avait pas la technologie nécessaire pour déterminer sa composition afin de le recréer. Il allait plutôt tout miser sur la régénération automatique du robot, il allait devoir le réparer. « C’est parti. » dit-il en mettant ses lunettes de travail et en attrapant ses outils afin de débuter sa réparation. Le plus important était le système principal. Ce n’était pas important que Connor puisse bouger, tant qu’il restait éveillé. Anthony craignait qu’une désactivation soit fatale au robot et que l’ingénieur n’ait pas le matériel nécessaire pour le réactiver dans son bunker.
© 2981 12289 0



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. Un robot perdu - ft Tony Stark Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Connor AndersonWHATEVERConnor Anderson
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 58
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 17/03/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans le bunker des Stark.
EMPLOI : il est enquêteur de police
Un robot perdu ft Tony Stark -

L’instinct, si on peut considérer que Connor en a réellement un, n’était pas si mauvais que ça, surtout dans cet état. La silhouette qu’il avait vu, était belle et bien humaine. A ce stade, quand il vit cet inconnu s’avancer, armé, l’androïde n’était pas capable de distinguer le visage pour l’analyser et calculer le potentiel dangereux. De toute façon, il était trop perdu dans ce chronomètre qui annonçait  sa mort présumé. enfin plutôt, sa désactivation, ce n’est pas un être vivant il ne meurt pas, se dirait-il comme à chaque fois que la fin approchait pour Connor. Puis ce sinistre chronomètre disparu, et une faible décharge électrique fit le tour du corps de l’androïde. Il n’allait pas être désactivé. Alors qu’il était sur cette épaule, incapable de tout, si ce n’est de répéter cette phrase sans cesse, il essaya de comprendre et d’anticiper toutes les possibilités envisageables. Une autre séance de torture? RK900? Amanda, déçue, décide de se venger de son incompétence? Mais dans toutes ces scénarios possibles, la fin restait la même: Ne pouvant pas bouger, RK800 ne pouvait réagir et se défendre. Bien que sa capacité de régénération de sang bleu était excellente, elle n’allait pas le sauver. Et connor le savait, comme il savait qu’il ne pouvait qu’attendre, et subir les prochains jours.

Et les jours qui suivèrent cette rencontre ne furent pas de tout repos, ni pour Stark, ni pour Connor. L’état lamentable dans lequel était l’androïde demanda plus d’une semaine d’acharnement pour le réparateur, tandis que Connor donnait du mieux qu’il pouvait pour se régénérer, et reprendre le contrôle de son outil principal: son corps et surtout, ne pas sombrer dans une mise en vieille qui est synonyme de rupture de processeur. C’est presque arrivé, lors du quatrième jour. l’androïde tentait, enfin, de dire autre chose que cette phrase bloqué. Et, alors qu’il tenta de dire “Merci de m’avoir aidé.”, sa mâchoire tomba, ses yeux se retournèrent presque complètement et l’androïde ne réagissait plus. Mais il en fallait plus pour abandonner: à ce moment précis, dans un espace qui lui était inconnu, Connor ne fit qu’une seule chose. Un chien, d’une taille conséquente et imposante, mais d’une gentillesse qui dépassait celles des humains. Aux côtés de ce canidé, se trouvait un vieux bougre, pas très agréable, mais qui dégageait une chaleur paternel. Puis, le chien vint à aboyer. “S-Sumo…” Souffla l’androïde dans un regain de vie et d’énergie dont il ignore encore la source. Après ça, Connor resta silencieux, mais sa LED passa du rouge synonyme de danger à orange, montrant une amélioration quant à son état. Les jours suivants, les réparations se concentraient sur l’aspect physique de l’androïde. Le plus important était de réparer son système de régénération, et fort heureusement, il n’était pas obsolète. Ceci permit bon nombres de chose que Connor suivit de prêt, toujours dans un silence d’observation: Mise en place du bras qui avait été arraché, réparation des oreilles internes et externes, de la mâchoire ainsi que du bras défaillants. Par chance, ses jambes n’avaient que des égratignures que l’androïde arriverait à effacer tout seul. Son torse n’avait plus rien d’un androïde, mais le savoir faire de Tony rendit à Connor ses lettres de noblesse.

Et enfin, vint la fin des réparation. Pour son corps d’androïde, Connor n’avait que des petites plaies superficielles qui, le temps d’une dernière nuit de vieille, disparaîtront. Lors de cette nuit, la première que Connor passa seul dans ce bunker, sans avoir les doigts de Tony dans son système, l’androïde se mit à analyser l’endroit. De toutes les informations qu’il possédait sur Anthony Stark, le super-héros décédé dans de tragiques circonstance. Il vint aussi à avoir une réflection sur le pourquoi Tony avait fait ça, et sa réponse fut que l'orgueil de cet homme le poussa à aimer les défis. Le cadavre de Connor en était un. Le matin arriva doucement, et bien qu’il n’était identifiable pour les humains, l’androïde RK800 sentit la journée arriver. Il débarqua devant le lit de fortune de Tony, alluma les lumières, un plateau en main, café, petites biscottes peu beurrées et une pointe de confiture de framboise (en fouillant dans ses données internet, il avait cru comprendre que c’était son parfum préféré.) Ce plateau n'avait rien de très intéressant, faute de placard un peu vide, mais l'attention était là. “M. Stark… Je suis Connor, l’androïde envoyé par CyberLife.” dit-il d’une manière presque solennel. Il montra ce petit plateau de fortune et le posa sur le côté du lit. “Ce n’est pas grand chose, mais je tenais à vous remercier de m’avoir…” Sauver la vie? Éviter une désactivation? De m’avoir donner une chance de perdurer ma mission pour Cyberlife? Prêter attention? La led de Connor passa de bleu à orange, il ignorait comment terminer sa phrase et c'était problématique. Puis, après un court silence, il continua: “De m’avoir permis de rester actif, et de me donner la possibilité de continuer ma mission auprès de CyberLife.” dit-il avec son sourire figé, si peu convaincant. Pourtant, Connor sentit dans sa réponse un on-ne-sait-quoi qui était dérangeant. Est-ce CyberLife qui lui faisait cette effet? Avec les réparations, il n’avait conservé que l’image de son corps détruit, et non qui avait commandité cela. Il ne s’en souvenait plus, pas plus de ce que Sumo représentait, il avait ce nom en tête.


©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2189
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
❝  Seules les âmes très fortes peuvent supporter les grandes solitudes. ❞Un robot perdu
[FLASHBACK – 08 septembre 2018]

Tony ne savait pas exactement dans quoi il s’était embarqué lorsqu’il porta l’androïde jusqu’à son laboratoire souterrain, mais ce n’était pas un problème pour lui. Il était prêt à y passer des jours voire des semaines. De plus, c’était une manière pour lui de s’occuper l’esprit. Ce n’était pas toujours évident d’être seul entre quatre murs et Stark passait son temps à travailler sur tout et n’importe quoi afin de se concentrer sur autre chose que sa mésaventure et sur Pepper. Il allait laisser la construction de son arme de côté pour passer tout son temps sur Connor. L’ingénieur sentait que les prochaines heures seraient très importantes pour le robot qui s’accrochait à la vie. Ses lunettes sur les yeux, Tony releva ses manches et mit de la musique afin de commencer. Dans un premier temps, il analysa complètement le modèle de Connor avant d’exploser son modèle 3D afin d’avoir une meilleure vision sur toutes les pièces défectueuses du robot. Ça allait être un énorme boulot, mais ça ne lui faisait pas peur. Tony allait commencer par stabiliser le système de l’androïde afin qu’il arrête de répéter cette phrase en boucle et surtout qu’il puisse commencer à se régénérer lui-même. Ensuite, il allait se concentrer sur l’aspect physique de Connor, car pour le moment, il ne ressemblait plus en grand-chose.

Une semaine et un jour. 8 longs jours durant lesquels Tony dut faire plusieurs aller-retours pour se procurer des pièces manquantes afin de retaper le robot à son goût. Pendant cette période, Tony avait à peine dormi. Il travaillait jour et nuit sur la reconstitution de Connor. À deux reprises il s’était endormi quelques heures à peine avant de reprendre le travail. Il avait pris quelques bouchées de nourriture entre deux soudures, mais il n’avait même pas pris la peine de prendre une douche. Ça n’allait pas lui faire de mal lorsqu’il aurait terminé sa mission. Ce ne fut pas évident. Stark avait dû se reprendre à plusieurs reprises afin de bien réparé voire même améliorer l’androïde. À plusieurs reprises, il avait juré contre Kamski et sa façon étrange de brancher les circuits, mais finalement, le grand Stark avait remis Connor sur pied. « Le reste c’est à toi d’le faire gamin. » dit-il finalement en observant le robot qui ressemblait beaucoup plus à un androïde qu’à une boîte de métal. Si Tony avait bien fait son travail, Connor serait en mesure de régénérer une partie de son sang bleu et ainsi pouvoir réparer les endroits où il lui manquait de la peau. « Moi, j’vais dormir. » murmura-t-il en faisant traîner ses pieds jusqu’à son matelas à même le sol. Il était épuisé. Crevé serait le mot exact. Ça faisait très, très longtemps qu’il n’avait pas enchaîné plus de 75 heures sans dormir et il n’était plus tout jeune. Il tomba comme une masse dans son lit et le sommeil le gagne en moins de 2 minutes pour une bonne nuit qui s’avéra beaucoup trop courte à son goût. Même s’il dormait depuis plus de dix heures, il avait l’impression que ça faisait uniquement une heure lorsque la voix de Connor se fit entendre. « Bordel Connor. Je viens de passer je ne sais pas combien de jours à te retaper, tu ne pouvais pas me laisser dormir ? » grogna le génie en ouvrant finalement un œil pour le poser sur l’androïde. Rapidement, Tony se redressa et un sourire se dessina sur ses lèvres. Il se remit sur pied et attrapa Connor par la mâchoire afin de faire tourner son visage de tous les côtés. « Pas mal. Pas mal du tout. Tu t’es extrêmement bien réparé. Avec une barbe et plus de moi dans ton visage, tu serais parfait. » dit-il en lâchant finalement le robot pour attraper une biscotte sur le plateau du robot. Par la suite, Connor se remit à parler afin de le remercier de l’avoir « sauvé ». Attentivement, Anthony observait chacune de ses réactions et surtout sa LED qui changea de couleur lors de son hésitation. Mais ce qui fit grimacer Anthony c’est lorsque Connor parla une fois de plus de Cyberlife. « Kamski et ses phrases de présentation préprogrammées. » Il roula des yeux. « Compte sur moi pour changer ça. Et surtout pour retirer Cyberlife de ton vocabulaire. C’est eux qui t’ont mis dans cet état. Sans moi, tu n’existerais plus. » Contrarié ? Un petit peu. Il n’avait plus des bonnes relations avec Cyberlife et après autant d’heures de travail, il ne voulait pas entendre parler de cette entreprise. « Tu es un jeune androïde ? Ta mémoire me semblait peu volumineuse. » demanda-t-il en prenant une gorgée du café. Bien sûr, il avait pris le temps de faire quelques vérifications. « Connor envoyé par Cyberlife, réparé par Stark Industries, dis-moi tout sur toi et sur cette fameuse mission ? Pourquoi existes-tu ? » Dans quel but cet androïde avait été créé ? Et surtout qu’est-ce que Tony pourrait en faire ? Allait-il le garder ? C’était une possibilité. Anthony travaillait avec des robots et des intelligences artificielles depuis longtemps, ça lui manquait depuis qu’il était dans ce bunker. Et c’était peut-être l’occasion d’avoir un robot avec un corps humain. Contrairement à Kamski, Anthony n’avait jamais mis trop de temps sur l’apparence physique de ses robots, mais ça ajoutait vraiment quelque chose. Il avait réellement envie d’avoir une discussion avec Connor. Ce qui ne l’aidait pas c’était qu’il n’avait vu personne depuis plusieurs semaines déjà. Il avait envie de parler à quelqu’un. Androïde et pas.
© 2981 12289 0



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. Un robot perdu - ft Tony Stark Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Connor AndersonWHATEVERConnor Anderson
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 58
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 17/03/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans le bunker des Stark.
EMPLOI : il est enquêteur de police
Un robot perdu ft Tony Stark -

Le réveil n’était pas réellement le fort de Connor: logique, il n’est pas un androïde domestique de maison. Pour autant, il savait que dormir plus de dix heures n’était pas recommandé pour un humain. Connor allait informer Tony qu’il s’agissait d’un réveil pour son bien, que de mettre un rythme dès maintenant pour régler son horloge biologique était pour son bien... Mais resta silencieux, trop occupé à se demander pourquoi son interlocuteur s’amusait à tripoter sa mâchoire dans tous les sens. au moins, ça avait l’air de satisfaire Tony, tout comme le petit déjeuner. C’était déjà ça, c’était synonyme de rétablissement. Mais la suite de la conversation fut moins réjouissante, malgré l’envie de Connor de remercier Stark pour ses services.

“CyberLife aurait fait ça?” se murmura-t-il en observant ses mains qui tenaient le plateau. Ca paraissait étrange, et pourtant, un arrière-goût de vérité trainait sur sa fausse langue. Sa mémoire, peu volumineuse? C’est bien simple, il n’avait presque plus rien de souvenir, et n’en était même pas complètement conscient. Le peu qui lui restait trainait dans son esprit comme une odeur que l’on imagine, une odeur d’un bon pain chaud sortant du four, l’odeur d’une nuit fraîche qui se termine… Ce genre d’odeur qui vous reste dans le nez et dans l’esprit sans savoir pourquoi elle persiste à rester dans votre esprit. Pour ses rares souvenirs, c’était pareils. Ils étaient là, sans contexte, sans les comprendre. Et ce qui s’était passé il y a quelques jours, ce qui l’a amené à être dans cet état, il n’en avait plus aucun. Et malgré ça, il sentait que CyberLife n’était pas étranger à cette agression. Mais comment lié cette impression à la vérité? Toutes ses questions fabulaient dans son esprit, visibles par sa led qui resta orange, signe de sa contrariété à être dans le doute.

« Connor envoyé par Cyberlife, réparé par Stark Industries, dis-moi tout sur toi et sur cette fameuse mission ? Pourquoi existes-tu ? »

Connor resta dans son mutisme et posa le plateau sur une table de fortune et laissa ses bras tomber le long de son torse. Il observa Stark, la led toujours orange, comme dans une gêne qu’il ne saurait justifier ni même comprendre. La question que Tony posa était-elle si épineuse que ça? “Non, elle ne devrait pas l’être, mais...” songea l’androïde. Elle ne devrait pas, et pourtant, Connor ne savait quoi répondre, avant de finalement se décider. “Je suis l’androïde RK800, connu sous le nom de Connor, créée et conçu par CyberLife. Je suis le premier androïde à être conçu pour collaborer avec la police de Détroit et de Montréal. Ma mission a pour but de chasser, de traquer les androïdes déviants de la ville afin de perdurer la sécurité des humains. Je n’existe que dans le but de mener à bien cette mission…” Il se stoppa un court temps: sa leb passa un bref instant au rouge, avant de retourner à l’orange. il venait de se souvenir de quelque chose. Quelque chose dont il n’aurait pas dû avoir souvenir. “Cette mission que je n’ai pas réussi à Détroit… Confie-t-il en posant son regard sur Tony; le regard étrangement perdu, la confusion prenant le dessus sur ses mots.  “A la demande de CyberLife, j’ai été réinitialisé drastiquement puis envoyé ici après la montée de Jericho et la création d’un ministère des droits fondamentaux des androïdes, tenu par Markus Manfred. Je me souviens de cela… et d’après les rapports de CyberLife, mon précédent programme avait eut des fails amenant l’ancien Connor à dévier et donc échouer sa mission. En étant un échec cuisant, il a.. J'ai fait perdre des milliards à CyberLife.” Connor resta silencieux, les bras le long de son corps et détourna son regard, la led orange trahissant l’état de l’androïde: il était perdu entre ce qu’il savait, ce dont il devait ou non se souvenir.


©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2189
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
❝  Seules les âmes très fortes peuvent supporter les grandes solitudes. ❞Un robot perdu
[FLASHBACK – 08 septembre 2018]

Tony ne savait pas réellement si c’était CyberLife qui avait mis le robot dans cet état, mais ça lui donnait une raison supplémentaire d’en vouloir à Kamski et son groupe. L’ingénieur n’appréciait pas comment le créateur des androïdes avait mis fin à leur association tout en conservant sa technologie. Anthony avait complètement arrêté de croire à l’entreprise et il n’avait pas suivi son évolution à Détroit. De toute manière, tout devait être détruit depuis l’attaque surnaturelle survenue quelques années plus tôt. Tant mieux pour lui. Il avait voulu se croire plus fort et plus brillant qu’un Stark, mais c’était tout bonnement impossible. « Tu n’as aucun souvenir de l’attaque que tu as subi ? J’aurais espéré que tu aurais pu m’éclairer sur la question. » Anthony savait que Connor avait été extrêmement amoché dans l’attaque, mais il avait espéré que sa mémoire n’ait pas subi trop de dommage et que ce n’était pas pour cette raison qu’elle soit peu volumineuse. Il avait voulu croire que c’était un jeune robot qui n’avait pas réellement eu le temps de vivre sa vie.

Vint ensuite le véritable sujet. La raison de la création du robot et son objectif. Sa tasse de café en main, Tony s’éloigna légèrement pour allumer l’ordinateur central de son bunker ayant son propre réseau fermé tout en tendant l’oreille pour écouter les mots prononcés par l’androïde. Il était bavard pour un robot qui avait peu de souvenirs. L’homme attrapa ses lunettes de sécurité et prit l’arme qu’il aurait dû terminer quelques jours plus tôt, avant de tomber sur Connor. « Hm… Hmm.. » souffla-t-il de temps à autre pendant le monologue de Connor. Disons que tous les détails ne l’intéressaient pas, mais une information fit réagir l’homme d’affaires qui se redressa et se retourna pour sourire au robot. « Tu leur as fait perdre des milliards ? Bien joué gamin ! » dit-il en posant finalement une main presque amicale sur l’épaule de la machine. Stark était bien conscient qu’il allait le déstabiliser en agissant comme ça. L’androïde était sûr d’avoir fait quelque chose de mal et pourtant Tony venait d’affirmer le contraire. « Qu’est-ce que tu appelles un androïde déviant ? Parce que j’ai un ami qui s’appelle Thor qui est sûrement déviant, mais il n’est pas dangereux. » Bon… Faux. Thor pouvait être dangereux quand tu n’étais pas de son côté, mais il n’était pas de savoir que Tony le pensait réellement. « Tu travailles avec la police ? J’espère qu’ils ne vont pas chercher à te localiser. J’ai détruit la puce GPS que tu avais. J’ai également trafiqué son dernier signal émis à l’endroit où je t’ai trouvé. C’est le moment de débuter une nouvelle vie Connor. » Aussi bien en profiter non ? Connor n’avait plus aucune attache pour personne. Tony avait surtout détruit sa puce pour protéger ses arrières. C’est la première chose qu’il avait fait avant de débuter les réparations. Il avait voulu éviter la puce d’émettre le moindre signal. « Il n’y a pas quelque chose que tu as toujours rêvé de faire ? Pompier ? Astronaute ? Assistant personnel d’un Stark ? » demanda-t-il en attrapant un second gâteau dans le plateau de Connor et la bouche à moitié pleine, il rétorqua : « Vivement que je sorte d’ici et que je mange un vrai repas. C’est sec ça. » râla-t-il en prenant tout de même une seconde bouchée. Il n’allait pas se laisser mourir de faim quand même.
© 2981 12289 0



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. Un robot perdu - ft Tony Stark Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Connor AndersonWHATEVERConnor Anderson
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 58
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 17/03/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans le bunker des Stark.
EMPLOI : il est enquêteur de police
Un robot perdu ft Tony Stark -

Tony était bien le genre d’homme à déranger Connor. Pas dans le sens mauvais du terme, Tony est un homme plus que respectable qui a sauvé la vie de l’androïde, (D’une manière ou d’une autre, il lui est reconnaissant.) mais ce qui dérangeait en Tony était donc cette capacité à être imprévisible: Connor lui parlait, il était occupé à faire autre chose, comme si ses réponses n’avaient pas d’intérêt. Mais si tel est le cas, pourquoi avoir posé la question? Pourtant, Tony écoutait, malgré l’impression que ce n’était pas le cas. Et ça, c’est ce qui désappointa Connor, car l’androïde n’est pas capable d’anticiper sa façon de faire ni de comprendre en quoi ses questions pouvaient l’intéresser si, après, il n’écoutait qu’à moitié. Voulait-il vraiment savoir tout ça? Il ne le saura jamais. L’humain est complexe de base, mais Tony l’est encore plus pour RK800.

Et puis, cette frappe amicale, ça aussi, ça avait de quoi déranger l’androïde. Que fallait-il faire? Rien, en tout cas. Connor esquissa un vif sourire, mais sa led, qui était passé au bleu vira à l’orange, puis à nouveau au bleu. C’est que… Depuis son formatage à Montréal, les gestes amicaux, il n’en a jamais connu, sous prétexte d’être non-humain. Alors ça à de quoi le laisser interloqué. Et puis depuis quand faire perdre des milliards est une bonne chose? Connor avait beau tourner la question dans tous les sens, il n’y voyait aucun bénéfice pour l’entreprise.. Et enfin qui Thor est un déviant? Connor était peut-être bavard, mais Tony l’est tout autant pour l’androïde, qui après ça, songea à sa grande solitude dans cette pièce. Avant de le réveiller, il avait étudié la pièce, et forcément, il en était arrivé là conclusion qu’il vivait ici, seul et depuis un petit bout de temps… Alors qu’il soit bavard aujourd’hui, avec quelqu’un (ou plutôt quelque chose) capable de parole… Connor pouvait parfaitement comprendre son envie de dialogue. Ceci étant dit, l’androïde reste silencieux, écoutant les dernières questions de Tony.

“Débuter une nouvelle vie? Désolé, mais je ne suis pas apte à comprendre ce processus. Ma vie, si on considère que j’en ai une comme les humains, est dédié à  ma mission… Et je ne vois pas comment je pourrais et pourquoi je devrais m’en dévier.” Affirma Connor sur un ton léger, qui n’était pas moqueur qui n’était pas non plus agressif. Connor se posait la question. “Je veux dire, si on admet que CyberLife m’a fait ça, je devrais avoir envie de me détacher d’eux, non…?  pourtant je n’en ressens pas l’envie…” Sa led passa à l’orange, encore une fois. “Car au fond de moi, plus j’y pense,et plus je me dis qu’ils m’ont fait du mal… Mais je ne ressens pas la douleur, c‘est incompréhensible. Comment dois-je faire pour comprendre?” Demanda-t-il avec toute la sincérité du monde, un brin de naïveté. Toutes ses belles paroles étaient intéressantes, mais trop philosophique pour l’androïde qui faisait du mieux qu’il pouvait pour comprendre ce dont parlait Tony. D'une manière où d'une autre, sa déviance finir par se réveiller une seconde fois...


©️ 2981 12289 0


Un robot perdu - ft Tony Stark Jellyfish
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2189
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
❝  Seules les âmes très fortes peuvent supporter les grandes solitudes. ❞Un robot perdu
[FLASHBACK – 08 septembre 2018]

Anthony était seul depuis tellement longtemps. Même lorsqu’il travaillait dans son laboratoire de Malibu, il n’avait pas l’habitude de travailler seul. Il y avait toujours Jarvis ou Friday pour collaborer avec lui. Certes, c’était des robots, mais Tony ne mettait pas de distance avec les machines qu’il créait. C’était ses inventions, ses bébés. Il les respectait tout autant voire plus que les humains. À l’exception du débile qui était une première ratée, mais Tony n’avait jamais pu s’en débarrasser, car il s’était tout de même attaché à ce robot complètement inutile. Ça serait la même pour Connor, il le sentait. Tony ne l’avait peut-être pas entièrement créé, mais il avait mis tout son cœur dans sa réparation. Et la solitude avait rendu Tony plus bavard que nécessaire. Il lançait des tonnes de questions et de réflexions à Connor sans réellement lui laisser le temps de répondre ou d’analyser le tout. L’ingénieur pouvait voir à la led de ce dernier qu’il était complètement perdu et qu’il n’arrivait pas à analyser correctement toutes les informations que lui transmettaient l’humain. « J’crois que sur ce coup, tu devras juste me faire confiance gamin. » dit-il en haussant les épaules. Il était une machine, il ne pouvait réellement ressentir les émotions humaines. Certes, il pouvait sûrement les simuler, mais personne ne voulait ça. Un robot qui a mal, qui se sent triste voire heureux peu devenir dangereux. Ça serait une manière de perdre complètement le contrôle. « Tu dois oublier Cyberlife. Ils ne doivent plus exister pour toi. Maintenant c’est toi et moi. Et avec moi, tu ne finiras pas en pièces. Jamais. » C’était une promesse qu’il lui faisait. Anthony tenait à ses machines et il en prenait soin. « Je te donnerai des nouvelles missions, des nouveaux objectifs et une nouvelle raison d’exister. Tu n’as pas besoin de Cyberlife pour ça. D’ailleurs je ne veux plus entendre ce nom. Kamski est un enfoiré de première qui ne méritait pas le succès avec ses androïdes. » Anthony s’approcha davantage et posa son doigt sur le front de Connor. « T’sais, tout ce que tu as là-dedans, ça vient de moi. Mais ça, jamais il ne le dira. Il s’était associé à la Stark Industries en pensant réellement que je le laisserai devenir le maître du monde. »< Un petit rire presque nerveux s’échappa de ses lèvres. Jamais Tony aurait vendu sa meilleure technologie à Kamski. Ça aurait été beaucoup trop dangereux pour la planète. Cet homme était dangereux, beaucoup plus qu’il le pensait. Tony avait toujours eu un doute sur ses réelles intentions. « Kamski t’a donné un corps, mais je t’ai donné le plus important Connor. L’intelligence. Et je peux t’en donner encore. » Peut-être qu’il se laissait emporter. Comme c’était souvent le cas lorsqu’il était question de technologie. Il se voyait déjà en train de mettre Connor à jour et de lui donner des moyens pour se défendre ou encore des meilleures connaissances. Stark connaissait très bien les failles de son premier système.
© 2981 12289 0



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. Un robot perdu - ft Tony Stark Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Connor AndersonWHATEVERConnor Anderson
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 58
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 17/03/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans le bunker des Stark.
EMPLOI : il est enquêteur de police
Un robot perdu ft Tony Stark -

Cette échange pouvait paraître anodin, mais concernant Connor, il l’était la représentation d’un nouveau commencement, une nouvelle ère dans laquelle, il pouvait espérer. Se libérer de cette mission, de cette fausse utilité et du danger qu’il pouvait représenter pour ses congénères. l’androïde RK800 ne pouvait s’en empêcher, mais en analysant les propos de Tony, il pouvait déceler le mensonge de la vérité.. Et tout était vrai. tout était sincère. Ce n’est pas le genre de Connor d’être ému (si tant bien qu’il le pouvait) mais cette idée d’être protégé, cette belle promesse, de ne plus subir ce qui l’avait mis dans cet état… C’était étrangement agréable. Comme si une légèreté gagnait Connor car il venait de tomber sur quelqu’un qui ne voulait pas de mal aux androïdes. Aujourd’hui, c’est si rare de voir quelqu’un de pacifiste avec les robots, tant ils sont détestés à Montréal. Connor resta silencieux, mais sa led était bleue, il était calme, et maintenant presque détendu, même quand Tony vint poser son doigt sur ce front froid d’androïde. C’était amusant, et il lui adressa un rapide sourire, se prêtant au jeu.

Aussi, au fur et à mesure que Connor écoutait, analysait et prenait en compte les mots de Tony, quelque chose se brisait en lui. Ce n’était pas douloureux, loin de là (si on pouvait imaginer que Connor pouvait ressentir la douleur). Ce n’est pas une chose qui, en se détruisant fit souffrir Connor, mais c’était une sorte de  mur invisible devant lui qui venait à s’écailler, montrant des éléments qu’il connaissait. Des bribes de souvenirs d’une vie pas si lointaine que cela… D’une oreille, il continuait à écouter Tony, mais de l’autre, des vieilles voix somnolaient dans son “esprit”. Celle d’Amanda fut la première, qui lui présenta RK900, son successeur. Sa led passa à l’orange tout le temps que se souvenir refit surface. Cette voix, faussement aimante qui lui annonçait l’échec de sa mission et le début de son recalibrage… Oui, définitivement, CyberLife n’avait pas été tendre avec Connor, et ce simple souvenir vint à le persuader des propos de Stark; son attaque a été orchestré par ses monstres, ils l’ont fait une fois, une deuxième ne serait pas étonnant pour une entreprise désireuse de détruire des personnes qui ne veulent que vivre indépendamment de tout. ça semblait plus clair pour Connor…

… Tony avait raison. Et l’androïde en était persuadé, mais quelques questions restaient en suspens, à défaut d’avoir récupéré tous ses souvenirs. “Tony.. Je viens de me souvenir de quelque chose. C’est assez étrange, mais j’ai l’impression de récupérer des éléments datant d’avant mon reformage complet par CyberLife et une question m’est venue..” Connor s’avança vers Tony, l’observant dans les yeux, avec un très grand sérieux, sa led repassa au bleu. “Es-tu celui qui a donné cette intelligence suffisamment complexe pour permettre à certains androïde d’obtenir une humanité? Est-ce toi qui a fait cela pour nuir à Kamski, et pour qu’un jour, après la découverte des androïdes déviants, il comprenne ta supériorité? Tony, es-tu RA9?” Connor était si sérieux l’espace d’un instant, mais il devait avoir cette réponse, il devait savoir pour comprendre ce mystère qu’il n’avait jamais réussi à élucider de son temps à Détroit. En outre, il avait tout un tas d’autres questions, au fur et à mesure qu’il récupérait certains de ses souvenirs… Une chose est certaine, Tony allait lui apprendre de nombreuses choses. Et d’une manière timide, l’idée de vouloir l’aider, à Stark industries commença à germer dans son “esprit” d’androïde.


©️ 2981 12289 0


Un robot perdu - ft Tony Stark Jellyfish
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2189
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
❝  Seules les âmes très fortes peuvent supporter les grandes solitudes. ❞Un robot perdu
[FLASHBACK – 08 septembre 2018]

Connor était tombé sur la bonne personne. Pas seulement, car Anthony connaissait les androïdes de CyberLife, mais également car il était un passionné de technologie depuis toujours. Il avait grandi là-dedans. Le contraire lui aurait sûrement valu d’être renié par ses parents. Déjà que son père ne lui avait montré énormément d’amour… Et pourtant c’était lui qui lui avait sauvé la vie grâce à des recherches qu’il avait cachées dans la disposition de son exposition. En collaboration avec son paternel décédé, Anthony avait pu créer un nouvel élément. Preuve qu’il n’abandonnait jamais. Contrairement à d’autres, jamais Stark aurait pu laisser Connor à son triste sort. Si l’ingénieur n’avait pas réussi à le réparer, il aurait récupéré ses pièces afin de lui donner une seconde vie. Les robots et surtout l’intelligence artificielle c’était son domaine. Mais il était de plus en plus prudent depuis qu’il avait créé Ultron, un robot qui avait essayé de détruire la terre. Bref, un mauvais souvenir que Stark voulait oublier. Il valait mieux se souvenir de ses succès plutôt que de ses rares échecs, non ?

Mais Anthony n’avait pas seulement réparé Connor pour le relâcher dans la nature. Il le savait assez intelligent pour comprendre que la mission qu’il avait n’allait le mener nulle part. Tony voulait lui donner une certaine indépendance. Il voulait lui donner la capacité de choisir par lui-même. Ça ne serait pas facile, les robots de CyberLife n’étaient pas assez évolués pour ça. Du moins, c’est ce que Kamski pensait, mais Stark en savait davantage. Il était derrière cette intelligence, derrière le succès de l’entreprise. Lorsque Connor lui dit qu’il se souvenait de son passé, Tony déposa ce qu’il avait en main enfin de bien écouter le robot et ses souvenirs, mais lorsque le RK800 commença à lui poser directement des questions, Stark se retourna et recommença à assembler son arme. L’ingénieur passa sa langue sur ses dents avant de demander : « Pourquoi j’aurais cherché à nuire à Kamski ? Je sais très bien à quel point la perte de contrôle d’intelligences artificielles peut être dangereuse pour l’humanité. » dit-il dans un premier temps. « Je ne peux pas être RA9. Il n’y a que les androïdes de Cyberlife qui porte une marque composée de lettres et de chiffres. Je suis un humain. » tenta-t-il pour se défendre avant de se retourner brusquement vers Connor. « Oublis cette idée stupide, d’accord ? Tu vaux mieux que ça. » À nouveau sa langue sur ses dents ce qui était un signe de nervosité chez lui. Elle était très légère, mais ça allait finir par lui retomber dessus si ça se savait. Il n’était pas impossible que Tony ait cherché à prouver sa supériorité à Kamski, mais également au monde entier. Mais ce n’était pas seulement ça. C’était une façon de toujours garder un contrôle sur les androïdes. « Je ne suis pas RA9. » finit-il par dire plus sérieusement. « RA9 est une autre intelligence artificielles. Supérieure à tout ce qui existe. » Il n’allait pas en dire plus. Pas pour le moment, Connor avait fait trop de liens, trop rapidement. Ça allait leur nuire.
© 2981 12289 0



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. Un robot perdu - ft Tony Stark Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Connor AndersonWHATEVERConnor Anderson
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 58
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 17/03/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans le bunker des Stark.
EMPLOI : il est enquêteur de police
Un robot perdu ft Tony Stark -

Une chose était sur pour Connor, Tony mentait. Pire, il cachait la vérité. l’androïde RK800 a été conçu pour travailler avec la police, il va s’en dire que de passer un interrogatoire et déceler le mensonge de la vérité était chose terriblement aisé pour Connor. Il n’eut guère de difficulté à voir le tic de nervosité chez Tony qui consistait à passer sa langue sur ses dents.  D’une certaine manière, et facile, l’androïde aurait pu montrer à Tony, par a + b, que dans ses propos, il répondait expliquait tout le contraire de ce qu’il voulait faire croire. Connor avait même l’exemple d’Ultron, qui d’une certaine manière a été créer mais qui a provoqué danger et mort… Comme cette intelligence de RA9... Mais ce que l’androïde classique de police aurait fait, Connor n’en fit rien, et pour une raison bien simple. Tony lui avait sauvé la vie et un on-ne-sait-quoi lui fit comprendre que rappeler à Stark l'échec qu’a été l’ère Ultron n’était pas la meilleure des manières pour le remercier de ses services.

“Certes. Je comprends parfaitement ce que tu veux dire.” Affirma Connor, sous entendant bien qu’il respectait le choix de Tony de ne rien dire, mais aussi qu’au fond, il avait eu la réponse qu’il souhaitait. alors oui, il n’avait pas eu de réponse claire, affirmant totalement que Tony est RA9, mais pour l’instant, ça suffisait à l’androïde qui avait une impression de réussite. “Mais, plus sérieusement; le ton de Connor était beaucoup moins cynique, tu faisais mention de devenir d’un assistant personnel de Stark, étais-tu sérieux?” Connor s’avança, pour se mettre aux côtés de Tony, regardant l’arme qu’il préparait. L’espace d’un instant, il se vit à ses côtés, fièrement, présentant on ne sait quelle nouveauté, mais, qui pour sur, saurait faire avancer les choses. Il détourna son regard de l’arme pour Tony et lui adressa un sourire mécanique, mais sincère. “Je sais que ça peut paraître étrange, mais si je suis ta logique, que je dois vivre ma vie de façon indépendante de CyberLife (il avait encore du mal à s’imaginer sans eux, mais forcé de constater qu’il n’avait plus rien dans sa vie, il se fit violence dans ses propos pour avancer), il me faut de quoi occuper mes journées. Je ne suis pas le genre d’androïde qui supporte l’inactivité, et je pense qu’à tes côtés, je trouverais de quoi faire, et surtout des réponses à mes question. Et d’une certaine manière, je te tiendrais compagnie et pourrait t’aider dans diverses tâches, je pense que je pourrais t’être utile.” Il croisa ses bras derrière le dos, et recula, histoire de ne pas être trop envahissant dans l’espace vital de Tony.



©️ 2981 12289 0


Un robot perdu - ft Tony Stark Jellyfish
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2189
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
❝  Seules les âmes très fortes peuvent supporter les grandes solitudes. ❞Un robot perdu
[FLASHBACK – 08 septembre 2018]

Mentait-il ? Pas exactement. Disons plutôt qu’il cachait une partie de la vérité. Il n’avait pas envie que ça se sache. C’était rare. Tony était plutôt du genre à crier ses succès sur tous les toits, mais pas cette fois. Il n’était même pas certain que ça soit un succès…. C’était plutôt une guerre d’ego, il le savait. Tout comme il savait pertinemment qu’il avait gagné cette guerre avant même qu’elle n’éclate. Du moins c’est ce qu’il pensait. À l’heure actuelle, Anthony n’avait aucune idée qu’il était derrière un bug informatique qui permettait aux androïdes de Cyberlife de simuler des émotions. Pour lui, ça avait été un simple ajout anodin, il n’avait aucun souvenir que Jarvis et lui soient allés aussi loin. Il était vrai que Tony avait assez bu ce soir… Par chance que Jarvis avait été là, car les dégâts auraient pu être pire.

La suite prit légèrement l’ingénieur au dépourvu. Connor revint sur cette histoire d’assistant en lui demandant s’il était sérieux. Tony eut un léger sourire en coin avant d’hocher la tête. « Ça fait des mois que je suis tout seul ici. Je préfère discuter avec un robot que tout seul. » C’était sa manière à lui de dire qu’il était sérieux. Tony jeta un coup d’œil au robot qui s’était approché et qui observait son arme. Le brun la fit tourner sur elle-même afin de montrer un léger trou. « Tu vois ici ? Il me manque une pièce pour qu’elle fonctionne. Je l’ai utilisé pour te réparer. Actuellement, si j’appuie sur la détente, tout ce qui se trouve dans ce Bunker va finir en cendre. » expliqua-t-il d’une voix douce, presque paternelle. Preuve qu’une relation particulière était en train de se développer entre Connor et lui. C’était la première fois qu’Anthony collaborait avec un androïde et son apparence humaine le rendait plus attachant que Jarvis ou Friday pouvaient l’être… Certes, il appréciait également travailler avec ses IA, mais elles restaient uniquement une voix. Les liens n’étaient pas les mêmes.

Finalement lorsque le RK800 s’éloigna, Tony déposa l’arme et se retourna pour observer Connor. Il avait croisé ses bras sur son torse et regarda le robot. « Bien. Tu peux travailler pour moi, mais il faudra instaurer quelques règles. Quand je dors, tu changes de pièce. C’est super flippant de se faire observer en dormant. Tu n’es pas assez sexy et blonde pour avoir le droit de le faire. » Il sourit. « Tu as un corps, tu as tout d’un humain, quand il n’y a rien à faire ici, je veux que tu découvres le monde. Je dois rester enfermé ici pour la sécurité de ma fiancée, mais ce n’est pas ton cas à toi. » Il soupira et reprit la tasse de café pour le finir. « Je ne veux plus entendre parler de Cyberlife, de Kamski ou de RA9. Sauf si c’est pour dire que je suis meilleur qu’eux. » commença-t-il en prenant une pause afin de voir si le robot avait quelque chose à répliquer.
© 2981 12289 0



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. Un robot perdu - ft Tony Stark Seahorse-vert

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Connor AndersonWHATEVERConnor Anderson
ÂGE RÉEL : 23
MESSAGES : 58
ANNIVERSAIRE : 21/06/1996
INSCRIPTION : 17/03/2019
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans le bunker des Stark.
EMPLOI : il est enquêteur de police
Un robot perdu ft Tony Stark -


Quand Connor avait cette proposition, il n’y croyait qu’à moitié, c’était une bouteille en verre jetée à la mer… Et Tony accepta. Il avait sa manière de le dire, mais l’androïde avait saisit le sous-entendu, et il laissa un sourire se dessiner sur son visage, mais, il n’était en rien comme les autres. Il n’était pas aussi mécanique, il était naturel dans une certaine mesure, et Connor ne se rendit compte de son geste quelques secondes après ce sourire. Etrange était la sensation qu’il éprouvait, c’était bref et nouveau, mais agréable. Connor observa avec attention l’arme, imaginant un instant les dégâts qu’elle était capable de faire en rasant complètement ce bunker, avec une grimace. Il n’avait aucunement envie de voir cet endroit être détruit, et encore moins avec Tony, surtout pas après cette rencontre qui allait changer sa vie, sans aucun doute.

Pour devenir l’assistant de Tony, il y avait quelques conditions, et bien que Connor les jugea insolites, elles n’en étaient pas moins impossibles… Et parfaitement réalisables.  “Merci Tony de m’avoir sauvé. C’est étrange car je sais que je dois être reconnaissant, mais je n’arrive pas à le ressentir, comme toute personne devrait le vivre.” A sa manière, Connor essayait déjà de comprendre et ressentir des émotions et sentiments humains. Les introspections sont complexes, surtout pour lui, mais dès cet instant, il n’allait pas cesser de le faire pour être le plus loin de l’image d’androïde de CyberLife qu’il avait. Mais, malgré ça, il savait qu'il devait lui être reconnaissant pour tous le travail qu'il avait fourni. “Très bien, s’il ne faut que ça pour travailler avec toi, je n’aurai aucun problème à le faire.” Il croisa les bras derrière son dos, et observa son ami, il allait tenter une blague: “Je ne suis peut-être pas assez sexy selon tes critères, mais je ne vais pas te décevoir dans mes actions.”  RK800 lui adressa un énième sourire mécanique, s’avançant vers lui. Il lui tendit sa main pour la serrer, acceptant ainsi le deal avec Tony Stark.

Commença ainsi une nouvelle vie pour Connor, bien loin de celle qu’il avait à Detroit. Après tout, vivre aux côtés d’Anthony Stark, ce n’est clairement pas un mode de vie classique! A travers ses longues journées dans ce bunker aux côtés de Tony, lors de ses sorties en ville, de ses simples activités loin des actions de détective qu’il avait, Connor a changé. Petit à petit, l’androïde apprend, un peu plus chaque jour, sur les interactions les émotions et les sentiments humains. Il ne comprend pas toutes les subtilités, comme celle où un jour, Tony lui expliqua que prendre un granité à la fraise à la place d’un à la cerise était aussi grave qu’un meurtre (Connor se souvenu que ce jour-là, Strak n’était clairement pas de bonne humeur). Sa relation avec n’a cessé de grandir et de devenir fort. Aujourd’hui, Connor serait prêt à sacrifier sa vie pour ce qu’est Tony:  son mentor, un père. Un père que tous fils voudrait, un père qui par moment réussi à lui faire oublier sa condition d’androïde.


FIN.


:copyright:️ 2981 12289 0


Un robot perdu - ft Tony Stark Jellyfish
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
» Tony Stark | Genius, billionaire, playboy and philantropist [Fini]
» Did you forget me? The past....everyhting is gone in your mind? [P.V: Pénélope]
» Team Iron - Ft Tony Stark
» Seul et perdu...
» Mister Stark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: