Revenir en haut Aller en bas

WHATEVER 2.04 EST LÀ ! VERSION 15 LES DÉTAILS
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART

Partagez
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine


« UNE BLESSURE STUPIDE »



ϟ Veronica venait de quitter la plage où elle était partie pêcher pour avoir de quoi dîner ce soir. C’était l’une de ses activités préférées depuis qu’elle avait échoué sur l’île, elle avait appris à pécher et cela la détendait quand elle y venait seule. Et le plus souvent, elle y venait seule parce qu’elle voulait, justement, se ressourcer. La vie ici n’était pas toujours facile, ils étaient comme revenus à l’état sauvage où il fallait se battre pour manger et boire mais c’était une vie moins stressante. Quand elle vivait à Paris, Veronica courait à droite à gauche pour allier sa vie d’avocate célèbre et sa vie personnelle. Fiancée à l’époque, elle avait quitté celui-ci quand il refusa de la suivre pour l’enterrement de son père. Keith avait toujours été la prunelle de ses yeux, l’homme de sa vie et sa mort avait anéantie Veronica. Quand son avion a échoué sur l’île, elle était enceinte de six mois, elle perdit le bébé dans l’accident et dut accoucher pour le voir mort-né… Clairement, à son arrivée ici, elle était devenue une loque, elle avait perdu son père, son fiancé et son bébé en quelques jours. Pire de tout, elle venait d’échouer sur une île qu’elle ne quitterait plus jamais.

Autant dire qu’il lui fallut du temps pour se reconstruire mais aujourd’hui, quatre ans plus tard, elle était heureuse même coincée ici. Elle avait perdu l’espoir de retrouver sa vie d’avant, il semblait que tous étaient voués à rester à jamais ici. Et pourquoi pas après tout, il n’y avait que la nature, la débrouillardise et plus de stress, la belle vie selon la blondinette. Son seul regret était de  ne pas pouvoir utiliser son appareil photo ainsi que d’être arrivée seule au monde sur cette île. Néanmoins, aujourd’hui, elle connaissait tout le monde au village et était appréciée par la plupart des gens. Elle trouvait sa vie peu ennuyante mais reposante également. Il ne lui manquait plus que l’amour et une famille proche, elle ne regrettait que cela. Alors que sa ligne mordait, elle attrapa le poisson qu’elle venait de pécher et tenta de le détacher de sa canne à pêche de fortune. Manque de pot, elle se fit mordre à sang et pratiquement arraché un bout de son doigt par ce poisson hargneux. Elle dut se résigner à le lâcher et prenant ses affaires, elle courut jusqu’au village où elle chercha la tente de son amie, Ruby, pour qu’elle lui recouse son doigt. C’était une chirurgienne hors pair et une grande amie à la blondinette. Arrivée à la tente, elle demanda :

« Ruby, tu es là ? J’ai besoin de tes services, je viens de me faire bouffer par un poisson ! »

Dis-je en rigolant un peu, la douleur était vive mais supportable. Elle devait surtout se faire recoudre pour éviter les infections. Dans les conditions qui étaient les siennes sur cette île, il fallait absolument se faire soigner au plus vite.

DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) SCHIZOPHRENIC & INCONNU
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Ruby LucasWHATEVERRuby Lucas
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 107
ANNIVERSAIRE : 25/01/1990
INSCRIPTION : 03/02/2019
GROUPE : Groupe 4 - le lycée (situé dans un petit village à 20 km d'Atlanta)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : en banlieue
EMPLOI : voleuse de haute vol et bénévole à la SPA


   
why weirds things
always happen to you?
Veronica & Ruby

Ruby aimait sa vie ici. La simplicité et le cadre de ce nouvel environnement lui avait étrangement plu ; le traumatisme et la surprise passés du crash. Et puis savoir qu'elle était utile y était pour beaucoup aussi. Car si la brunette n'était pas experte pour monter une tente, faire démarrer un feu ou pêcher du poisson, ses compétences de médecin étaient en revanche fortement appréciés par les autres survivants. Ainsi, cette nouvelle vie était basée sur l'entraide, comme c'était encore le cas chez des peuplades que la vie moderne avait épargnée. La seule chose qui lui vraiment, c'était de pouvoir accéder à du matériel chirurgical de pointe ou à de nouveaux médicaments. A la place, elle devait découvrir les effets des plantes environnantes et apprendre à les utiliser à des fins médicinales. Au moins, elle n'avait pas le temps de s'ennuyer. D'autant qu'à côté de ses services et de ses recherches, Ruby prenait aussi le temps de devenir une véritable survivante pour ne pas dépendre des autres et sauver sa peau si jamais elle venait à se perdre dans la jungle. Toutes ces activités lui permettaient d'oublier l'homme qu'elle aimait et qu'elle ne reverrait probablement plus jamais. Il devait la penser morte, et peut-être avait-il déjà refait sa vie. Cette pensée la faisait souffrir, en même temps qu'elle le comprenait. De son côté, Ruby avait appris à se satisfaire de sa vie, ce qui n'avait finalement pas été si difficile puisqu'elle avait toujours aimé la simplicité. Bien que chirurgienne, elle n'avait jamais pris la grosse tête et ne la prendrait jamais. A quoi pourrait bien lui servir l'orgueil ?

Installée devant sa tente, la brunette étalait des feuilles de différentes plantes qu'elle avait été chercher plus tôt pour les mettre à sécher. Elle préparait des thés et des infusions qui étaient particulièrement prisés par les femmes du village. Il faut dire que ça changeait de l'eau et comme l'alcool ne courrait pas les rues... Des survivants y travaillaient, mais l'entreprise était complexe, surtout lorsqu'on devait apprendre par soi-même. Quant tout à coup, un éclair blond se figea devant elle. « Ruby, tu es là ? J’ai besoin de tes services, je viens de me faire bouffer par un poisson ! » Inutile de demander qui cela pouvait être. Ruby connaissait pour ainsi tous les villageois, et cette voix-là en particulier. Veronica était une amie, survoltée et à qui Ruby avait toujours l'impression qu'elle était au centre d'évènements et de situations plus bizarres les unes que les autres. Comme ce poisson carnassier par exemple... Quel était le pourcentage de chance que ça tombe sur elle plutôt que sur quelqu'un d'autre ? « Veronica ! Heureusement que tu es là, tu égaies mes journées. » sourit-elle tout en la taquinant. « N'empêche, il va falloir que tu me dises comment tu as réussi un truc pareil. » fit-elle en entrant dans sa tente pour prendre son kit de secours. Puis elle fit assoir Veronica et lui demanda de tendre sa main. Elle observa la morsure, jaugeant la gravité afin de choisir le meilleur bandage. « J'espère au moins que tu l'as mordu en retour... » plaisanta ensuite Ruby, histoire de faire causette et de détourner un peu l'attention de sa patiente qu'elle allait devoir recoudre à vif. La chirurgienne désinfecta ensuite la plaie, attrapa une aiguille, la stérilisa puis recousu le doigt de Veronica. Elle entoura le tout d'une bande de gaze qu'elle attacha avec un petit bout de sparadrap. « Et voilà ! Ça te fait un petit bonhomme. » sourit-elle. « Par contre je suis désolée, mais je n'ai pas de sucette à te donner même si tu as été sage. » s'esclaffa la belle brune, qui se permettait ce genre de boutade uniquement avec les personnes dont elle se sentait proche. Et Veronica en faisait bien entendu partie, les deux femmes possédant un caractère solaire.
(c) DΛNDELION


***
Queen of the wolves
Voir le profil de l'utilisateur
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine

UNE BLESSURE STUPIDE


C’était toujours à la blondinette qu’il arrivait ce genre de mésaventures, elle était toujours en train de se faire mordre, tomber dans un trou ou lui arriver des choses qu’aucun autre survivant ne vivrait. Alors, quand elle se présenta un énième fois devant les appartements de son amie, elle savait bien que celle-ci ne serait pas étonnée. Vero avait appris à en rire, elle avait appris à ne plus s’en faire avec ça, elle relativisait à présent. Quand on avait vécu la perte d’un enfant, tout le reste était dérisoire, elle se demandait même comment elle arriverait à surmonter cela. Après quatre années passées sur cette île, elle commençait seulement à s’en remette et ce, grâce à tous ses amis qui l’entouraient. Comme Ruby, une jeune femme qui l’avait énormément aidée et qu’elle considérait aujourd’hui comme l’une de ses meilleures amies, celle à qui elle pouvait se confier. Mais aussi rire, les deux femmes avaient le même genre d’humour et quand elle lui affirma qu’heureusement qu’elle était là pour égayer ses journées, Vero rigola, malgré la douleur.  

« Peut-être mais c’est moi qui souffre pour égayer tes journées, je paie de mon sang, il faudrait qu’un jour, tu penses à me récompenser pour le sacrifice que je fais pour toi ma belle ! »

Dit-elle en entrant dans la tente de la chirurgienne et en venant lui faire la bise. Celle-ci lui demanda comment elle s’était fait cela.  

« Je péchais et quand j’ai voulu décrocher le poisson de ma cane de fortune, il m’a mordue à sang !! J’ai dû le relâcher pour venir jusqu’ici et ne pas perdre mon doigt ! »

Veronica se tenait toujours la main tout en s’asseyant comme le lui demandant son amie. Elle commença à examiner la main de la blonde tout en plaisantant en lui demandant si elle l’avait mordu en retour.  

« Ben non, j’ai même pas eu ce plaisir, j’ai tellement été surprise que je l’ai relâché, il savait ce qu’il faisait pour ne pas finir sur la broche ce petit malin ! »

Continua Vero sur le ton de la plaisanterie alors que Ruby soignait sa blessure. Elle sursauta un peu quand elle lui recousu la main, ça n’était pas beau à voir et les sutures étaient faites à vif sur cette île, manque de moyen oblige, on faisait avec ce qu’on avait. Quand elle eut fini, elle lui avoua qu’elle n’aurait pas droit à une sucette même si elle avait été sage, la blondinette fit une moue boudeuse.  

« Tu sais que je ne me blesse que pour avoir la chance d’avoir une sucette un jour ? J’espère qu’au moins, le jour où on trouvera des bonbons sur l’île, tu me les garderas au chaud ! »

Dit-elle avec un large sourire avant de lever la main, essayant de mettre son pouce à la verticale pour lui faire le signe du « bien joué ». Elle n’y arriva pas mais dit :  

« En tout cas merci pour ton aide ! Comment tu vas sinon aujourd’hui ma belle ? »

Il était temps de demander des nouvelles de son amie, même si elles se voyaient souvent, ces jours-ci, elles n’avaient pas eu beaucoup de temps pour se croiser.

:copyright: nightgaunt


Une blessure stupide {PV Ruby L. Fish-12
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Ruby LucasWHATEVERRuby Lucas
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 107
ANNIVERSAIRE : 25/01/1990
INSCRIPTION : 03/02/2019
GROUPE : Groupe 4 - le lycée (situé dans un petit village à 20 km d'Atlanta)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : en banlieue
EMPLOI : voleuse de haute vol et bénévole à la SPA


   
why weirds things
always happen to you?
Veronica & Ruby

La pauvre Veronica était comique sans même le vouloir avec toutes les tuiles qu'elle cumulait. En même temps, elle avait toujours eu tendance à s'attirer des problèmes, quant ce n'était tout simplement pas elle qui y courrait tête la première. Un des risques de la curiosité... Mais en l'occurrence, Veronica avait aussi un côté malchanceux. Parce que se faire mordre par un poisson pendant qu'on pêche, sérieusement ? Il n'y avait qu'à elle que ça pouvait arriver ! Et devant sa tête blonde et sa manière de lui expliquer ce qui lui était arrivé, impossible pour Ruby de ne pas être morte de rire et de la taquiner. « Peut-être mais c’est moi qui souffre pour égayer tes journées, je paie de mon sang, il faudrait qu’un jour, tu penses à me récompenser pour le sacrifice que je fais pour toi ma belle ! » C'est vrai que depuis qu'elles étaient coincées sur cette île, et donc que Ruby avait revêtu le poste de médecin, ce n'était pas la première fois que la blonde venait pour un souci important. Heureusement ses compétences en chirurgie lui avaient déjà sauver la mise, à elle et à d'autres. « Et je t'en remercie, car c'est un lourd tribu à payer pour que je ne perde pas mes compétences. » sourit-elle. « Mmm, c'est très juste. Qu'est-ce qui te ferait plaisir ? » Au mieux elle pourrait lui faire la cuisine, un de ces jours, mais sinon elle n'allait pas pouvoir beaucoup l'aider en dehors de ce qu'elle faisait déjà au niveau médical. La tête plongée dans les livres puis dédiée à son travail, Ruby ne s'y connaissait pas en art ni en bricolage. Du coup, elle ne voyait pas trop comment la remercier pour ses " sacrifices " quotidiens. A la place, elle lui demanda finalement comment le poisson lui avait fait ça précisément. « Je péchais et quand j’ai voulu décrocher le poisson de ma cane de fortune, il m’a mordue à sang !! J’ai dû le relâcher pour venir jusqu’ici et ne pas perdre mon doigt ! » Ce n'était pas très aimable de sa part, mais rien qu'à imaginer la scène, Ruby était hilare. Elle voyait parfaitement la jolie blonde se faire pincer le doigt, secouer sa main dans tous les sens pour se débarrasser de son agresseur et courir ensuite jusqu'ici. En tout cas, il ne l'avait pas raté. Ruby lui demanda alors si elle s'était vengée en le mordant à son tour. « Ben non, j’ai même pas eu ce plaisir, j’ai tellement été surprise que je l’ai relâché, il savait ce qu’il faisait pour ne pas finir sur la broche ce petit malin ! » La sale bête ! Mais en effet, il avait eu un bon instinct de survie ! Parmi les poissons, ce devait être un héros de guerre à l'heure qu'il est ! « Visiblement, il n'y a pas que nous qui essayons de survivre. » renchérit la brunette, concentrée sur tâche. Puis, une fois qu'elle eut fini, elle plaisanta à nouveau à propos d'une sucette qu'elle ne pouvait pas lui donner. De toute façon, même s'il y en aurait, Ruby parierait que les hommes du camp les utiliseraient pour faire de l'alcool. Parce que ce n'était pas comme si on trouvait du sucre sur tous les arbres. « Tu sais que je ne me blesse que pour avoir la chance d’avoir une sucette un jour ? J’espère qu’au moins, le jour où on trouvera des bonbons sur l’île, tu me les garderas au chaud ! » Ruby lui sourit. « Évidemment, je les réserverais à ma meilleure patiente. » confirma la chirurgienne, toujours en souriant, avant de ranger ses affaires et de jeter celles dont elle ne pourrait pas se resservir pour des questions d'hygiène. « En tout cas merci pour ton aide ! Comment tu vas sinon aujourd’hui ma belle ? » Ruby lui fit face, s'appuyant sur un meuble en bois. « Très bien merci ! Même si j'irais bien piquer une tête un de ces jours. Ça fait un bail que je n'ai pas été me baigner... Sauf que maintenant que tu me dis qu'il y a des poissons qui attaquent, je vais y réfléchir à deux fois. Et toi, tu fais quoi de beau de tes journées alors ? A part te faire agresser par la faune locale. » la taquina-t-elle une fois encore, un petit sourire en coin.
(c) DΛNDELION


***
Queen of the wolves
Voir le profil de l'utilisateur
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine

UNE BLESSURE STUPIDE


Veronica avait l’habitude de ce genre de mésaventures parce que soit elle les provoquait soit elle faisait montre de malchance… Bref, ce n’était certainement pas la dernière fois qu’elle viendrait voir son amie pour qu’elle la recouse ou autre. C’était d’ailleurs à force de se voir être rafistolée que les deux femmes avaient appris à se connaître et à finalement devenir de très bonnes amies. La blondinette voyait son amie être prise d’un fou rire et qui pouvait lui en vouloir, la scène était risible. Vero fit une petite moue après s’être plainte mais elle ne résista pas très longtemps, elle partit d’un fou rire qu’elle ne put réprimer, la bonne humeur de Ruby était contagieuse. Son amie lui répondit qu’elle l’en remerciait pour le lourd tribut qu’elle payait pour elle. Vero fit un signe de la tête pour la remercier tandis que son amie lui demandait ce qui lui ferait plaisir. La blondinette fit mine de chercher, mettant le doigt de sa main valide contre son menton et le tapotant. Elle le leva quand elle fit semblant d’avoir trouvé une idée :

« Pourquoi pas un petit diner succulent un de ces jours ? Ou alors, un petit massage pour décompresser un peu de mes dures journées de malchance ? »

Sur cette île, que pouvait-on demander de plus ? Les ressources étaient faibles pour se faire plaisir ici alors, il fallait rester sur des plaisirs simples. Ensuite, Vero lui expliqua ce qui était arrivé et elle lui expliqua toute sa mésaventure ce qui fit à nouveau rire son amie. La blonde ne s’en formalisait pas, elle en avait l’habitude maintenant et ça lui faisait du bien d’y penser de la sorte. Si elle avait fait la tête chaque fois qu’il lui arrivait un truc, elle n’en aurait pas fini de faire la soupe à la grimace. Son amie lui fit une petite blague mais non, Veronica n’avait pas pu se venger, le poisson avait été plus malin qu’elle sur ce coup, c’était un survivant aussi apparemment. Son amie pensait la même chose puisqu’elle lui confirma qu’ils n’étaient pas les seuls à vouloir survivre. La blondinette partit d’un rire franc tandis que son amie continuait à la soigner.

« Tu crois qu’ils ont échoué dans cette mer comme nous et qu’ils essaient de sortir de là ? »

Vero et son humour particulier… Qu’elle put mettre encore en œuvre quand son amie lui expliqua qu’elle n’aura pas droit à une sucette.

« Je n’en espérais pas moins de ta part ! »

Lui dit-elle en lui faisant un clin d’œil. Puis, Vero devint plus sérieuse et lui demanda comment elle allait et la remercia de son aide. Celle-ci lui répondit qu’elle allait bien mais qu’elle aurait aimé pouvoir  plonger dans l’eau un peu. Puis, elle rajouta tout de même qu’elle y réfléchirait quand même à deux fois avec ces poissons bouffeurs de doigts… La blondinette pouffa, on comprenait mieux pourquoi ces deux-là s’entendaient à merveilles. Mettez-les toutes les deux face à quelqu’un et celui-ci n’en pourrait plus tant elles le feraient tourner en bourrique. Ruby lui demanda comment elle allait.

« Ca va, j’suis un peu chamboulée, j’ai retrouvé quelqu’un que je connaissais avant mon crash ! C’est un de mes ex, Logan, en fait… il a été longtemps était le centre de mes pensées avant que je ne rencontre mon fiancé ! »

Dit-elle pensive avant de secouer la tête et de dire :

« Et si on y allait à la plage ? Tu n’as pas envie de te détendre un peu ? Les blessés attendront bien un peu et puis, s’il y a une urgence, on laisse un mot ! Il n’y a pas loin à aller pour atteindre la plage ! J’en sais quelque chose ! »

Dit-elle en montrant son doigt avant de continuer.

« Et puis, tu n’as pas de crainte à avoir si tu viens avec moi à l’eau, tous les poissons se jetteront sur moi ! »

Vero lui fit un clin d’œil et un large sourire, attendant la réponse de son amie.


:copyright: nightgaunt


Une blessure stupide {PV Ruby L. Fish-12
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Contenu sponsorisé
» [Entrainement with Tyzy Ghost & Louise Ruby Lapin] Enterrement et Entraînement
» Message de Ruby Caldwell
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Allô les Parlementaires !
» Petite blessure de guerre [PV MDF]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: