Revenir en haut Aller en bas

WHATEVER 2.04 EST LÀ ! VERSION 15 LES DÉTAILS
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART

Partagez
Adam WilanderWHATEVERAdam Wilander
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 256
ANNIVERSAIRE : 15/08/1990
INSCRIPTION : 15/07/2017
GROUPE : Solitaires
EMPLOI : Musicien

We are mad here
Les sorciers du coin
Dans une époque qu'on pourrait croire "Steampunk", j'étais occupé à l'extérieur de ma grande demeure, pour trouver un moyen, à ce que celle-ci ne cesse de s'enfoncer dans le sol, à cause de l'argile. Celle-ci avait déjà subit des gros dommages, à commencer par le toit, celui-ci était percé. Heureusement je vivais seule, alors je pouvais très bien m'enfermer dans une pièce et allumer un feu de cheminée. J'étais éloignée de tout, on me prenait pour un fou, construire une machine, rester dans une demeure qui tombe en ruine ? Mais pourquoi ? J'avais mes raisons. Je refusais de rejoindre les villes, je n'étais pas du genre très sociable et dès que je m'y rendais, c'était uniquement pour acheter de quoi tenir très longtemps. J'étais aussi un passionné d'alchimie, après tout pourquoi pas ? J'aimais étudier les sciences, les plantes, en faite, tout était passionnant! enfin après voir fait le tour de ma demeure, je fini par me résonner et sortir en ville pour y trouver des nouvelles pièces, pour la machine que j'avais projet. Scellant les chevaux, je parti en direction de la ville la plus proche, j'avais besoin de trouver un apothicaire ... Ayant l'habitude des regards noirs, je ne pouvais pas dire que j'étais souriant dès que je croisais du monde ... En ayant assez de marcher dans la rue parmi ses imbéciles, je rentrais chez un enfin une herboriste. La boutique était déserte, j'en étais pas étonné, puis celle-ci était tenue par une brune, une magnifique brune ... J'aimais son style, enfin me remettant les idées en place, je déambulais dans le boutique.
code by bat'phanie


La vie n'est que folie ▬ Quand le monde t'appelle Peux-tu les entendre crier ton non ? Les légendes ne meurent jamais, Elles deviennent une partie de toi Chaque fois que tu saignes pour atteindre la grandeur Implacable, tu survis.
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby LucasWHATEVERRuby Lucas
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 107
ANNIVERSAIRE : 25/01/1990
INSCRIPTION : 03/02/2019
GROUPE : Groupe 4 - le lycée (situé dans un petit village à 20 km d'Atlanta)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : en banlieue
EMPLOI : voleuse de haute vol et bénévole à la SPA

   
We are mad here

   
Sa boutique installée légèrement en retrait de la ville dans une rue peu fréquentée, Ruby profitait du calme des environs pour fabriquer des potions. Pour le moment, elle travaillait principalement sur des remèdes sensés donner un coup de pouce à ces messieurs pour satisfaire leur maîtresse et sur des philtres d'amour. Autrement dit rien de palpitant, d'autant que la brunette savait que ce n'était pas réellement efficace. C'était plutôt des genres de placebo, mais au moins ça la faisait vivre au vu des prix qu'elle pratiquait. Puis une fois qu'elle en aurait terminé avec cela, elle s'occuperait de confectionner différents cataplasmes. Ici, c'était ce qui se vendait le mieux. En même temps, ces terres avaient été laissées à l'abandon et tout le monde vivait selon son bon vouloir, ce qui en faisait un repaire idéal pour les criminels et les rebuts de la société, et qui expliquait pourquoi la jolie brune avait ouvert sa boutique ici dès qu'elle avait pu quitter son ancien village. Car si elle serait restée là où elle était née, on aurait sûrement fini par la brûler à force de la considérer comme une sorcière. Mais bref, tout cela était de l'histoire ancienne, et Ruby n'en avait que faire de ce qu'on pensait d'elle. Du moment qu'elle pouvait vivre selon ses envies et ses passions... Or, en plus des cataplasmes, ce que Ruby aimait concocter, c'était des poisons, des onguents ou des tisanes. Elle avait toujours adoré les plantes et leurs effets. Ce qui pouvait guérir à petite dose pouvait tuer à plus grande dose. Vraiment fascinant. Et bien sûr, contrairement aux idiots des environs qui se croyaient tout permis, l'apothicaire aimait les animaux et avait d'ailleurs apprivoiser un loup. Elle passait régulièrement le voir et se satisfaisait de cette présence et de cette amitié animale plutôt que de celle de n'importe quel autre humain.

Concentrée sur une décoction, Ruby entendit la porte s'ouvrir derrière elle. Tiens, tiens... un client en pleine journée. C'était plutôt rare. En général les personnes qui avaient besoin de ses services venaient à la tombée de la nuit ou à l'aube puisque tout le monde vivait plutôt la nuit ici. Peut-être était-ce quelqu'un qui lui avait commandé une potion ? Se retournant, la jeune femme aperçut un homme d'une trentaine d'années qui l'observait avec intérêt. Son trouble disparut au moment ou il relevait son regard vers le sien, ce qui la fit sourire. Souvent les personnes qui venaient ici pour la première fois s'attendait à voir une vieille femme, ridée, courbée et les cheveux sales. Mais elle était apothicaire et herboriste, et non une sorcière.

 
Bien le bonjour monsieur, que puis-je faire pour votre service ?

Demanda-t-elle vu qu'elle n'avait pas le souvenir de l'avoir déjà croisé chez elle. Et à son tour, Ruby prit le temps de détailler l'homme qui se tenait devant elle, à ceci près qu'elle le fit en toute discrétion. Grand, élancé, ne serait-ce pas cet alchimiste dont elle avait entendu parler mais dont elle n'avait encore jamais pris le temps de rencontrer ?


CREDITS FICHE: ATHENA
Voir le profil de l'utilisateur
Adam WilanderWHATEVERAdam Wilander
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 256
ANNIVERSAIRE : 15/08/1990
INSCRIPTION : 15/07/2017
GROUPE : Solitaires
EMPLOI : Musicien

We are mad here
Les sorciers du coin
La femme en question reprit la parole et j'arquais un sourcil, que pouvais-je bien lui répondre mise à part que je fuyais les humains ? Tout en continuant de faire le tour de sa boutique, je regardais avec intérêt les ingrédients, puis je fini par reprendre la parole.

-Pas grand chose malheureusement, à moins que vous ne pouviez me rendre invisible, ce que je crains fortement que se ne soit le cas ....


Toujours se montrer gentleman avec les femmes, c'est ainsi que j'ai grandi, même si ma mère était une véritable peste. Une femme aigrie qui était bien plus doué pour donner des gifles, plus rapide et moins compliqué que des câlins sans doute.

-Je vois nombre d'ingrédients et pourtant ... Mise à part des remèdes médicinales je doute vraiment que vous pouviez créer des philtres d'amour


Dis-je en me rapprochant du comptoir, pour voir son livre de commande. Ce que l'humain pouvait être bête ...

-A moins que cette personne ne drogue l'autre ... Hum ... Oui ça peut être quelque chose d'efficace ...

Dis-je avec un sourire en coin.
code by bat'phanie


La vie n'est que folie ▬ Quand le monde t'appelle Peux-tu les entendre crier ton non ? Les légendes ne meurent jamais, Elles deviennent une partie de toi Chaque fois que tu saignes pour atteindre la grandeur Implacable, tu survis.
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby LucasWHATEVERRuby Lucas
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 107
ANNIVERSAIRE : 25/01/1990
INSCRIPTION : 03/02/2019
GROUPE : Groupe 4 - le lycée (situé dans un petit village à 20 km d'Atlanta)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : en banlieue
EMPLOI : voleuse de haute vol et bénévole à la SPA

   
We are mad here

   
Immobile et silencieuse, Ruby attendait de voir ce que le nouveau allait faire. Se contenterait-il de se familiariser avec les lieux ou allait-il se montrer plus direct en venant lui poser des questions sur son travail, voire lui passer une commande. Mais à sa grande surprise, l'homme, aussi élégant soit-il, finit en quelques phrases par ne pas lui inspirer confiance.

Pas grand chose malheureusement, à moins que vous ne pouviez me rendre invisible, ce que je crains fortement que se ne soit le cas...

Vraiment ? Et bien s'il doutait à ce point de ses capacités - même s'il n'avait pas tort car Ruby n'était ni magicienne ni sorcière, ce que beaucoup croyaient pourtant - pourquoi se déplacer jusque chez elle ? L'herboriste se montra d'autant plus curieuse envers ce client potentiel, cherchant à comprendre quelle raison avait pu le pousser à franchir le seuil de sa boutique s'il se montrait si incrédule face à son travail.

 
Et si je le pouvais, pourquoi en auriez-vous besoin ?

Demanda-t-elle entre curiosité et amusement. C'est alors que l'homme s'approcha du comptoir où Ruby prenait les commandes et se faisait payer. Sans vraiment se gêner, il jeta un œil à son livre de commande. Devenant alors aussitôt plus méfiante, la jeune femme ferma ledit livre tout en gardant un sourire de façade. Apparemment elle s'était trompée. Cet homme ne pouvait pas être le solitaire qui vivait dans la maison en train de s'enfoncer dans l'argile. Où alors elle s'était vraiment faite une fausse image de lui. Quoi qu'il en soit, le fait qu'il cherche à en apprendre plus sur ses clients et ses agissements ne lui plaisaient guère. Elle avait déjà du fuir son village natal pour échapper aux fous qui voulaient la brûler, ce n'était pas pour revivre ça ici. La question que se posa Ruby fut alors celle-ci : est-ce qu'on aurait pu lui envoyer un chasseur de primes afin de la ramener et de la tuer sur la place publique ? Eh bien si jamais c'était le cas, il ne savait pas à qui il avait à faire. Ruby n'était ni stupide ni naïve. Entre poison et poignard, elle saurait lui faire regretter d'être venu l'embêter si loin. Car tout ce que désirait la jolie brune, c'était de vivre de sa passion en toute liberté.

Je vois nombre d'ingrédients et pourtant... Mise à part des remèdes médicinales, je doute vraiment que vous pouviez créer des philtres d'amour. A moins que cette personne ne drogue l'autre... Hum... Oui ça peut être quelque chose d'efficace...

L'air affable qu'affichait Ruby se transforma alors en moue malicieuse, voire assassine. Bien, il n'était pas né de la dernière pluie et semblait s'y connaître. Tant mieux pour lui ! Cependant elle n'allait pas tomber le masque si facilement. En fait, elle allait plutôt jouer avec lui pour voir ce qu'il attendait d'elle et ce qu'il venait vraiment faire ici. Parce que si c'était juste pour insulter son travail, elle avait d'autre chose plus importantes et sympathiques à effectuer.

 
Sceptique ? Peut-être devriez-vous l'essayer... A moins que votre propre compagnie ne vous satisfasse au point que vous n'auriez personne à qui le faire boire...

Un sourire aux lèvres, Ruby venait ni plus ni moins de le traiter de personne hautaine. Mais pour sa défense, c'était lui qui avait commencé en se montrant sarcastique sur son travail. Oui elle faisait des philtres d'amour et oui elle savait que ça n'existait pas. Mais quelle importance ? Si ça rendait ces acheteurs heureux, pourquoi devrait-elle se priver de leur argent ?


CREDITS FICHE: ATHENA
Voir le profil de l'utilisateur
Adam WilanderWHATEVERAdam Wilander
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 256
ANNIVERSAIRE : 15/08/1990
INSCRIPTION : 15/07/2017
GROUPE : Solitaires
EMPLOI : Musicien

We are mad here
Les sorciers du coin
J'eu un sourire en coin aux paroles de la jeune femme, je vivais seule, je n'étais pas du genre sociable, parfois j'aimais m'amuser à ma façon. Si je voulais me faire une amie, c'était bien loin d'être gagné, c'était même le contraire, la pauvre femme risquée de fuir. Alors qu'elle m'avait demandé, pourquoi j'aurais besoin d'une potion d'invisibilité, j'haussais les épaules, tout en continuant de faire la tour de la boutique, avant de m'intéresser à son livre de commande. La voyant refermer le livre et l'emporter avec elle, j'eu à nouveau un léger sourire, puis je ne pus m'empêcher de parler "potion". En voyant son humeur changer, je gardais toujours mon sourire, puis cette fois-ci, la femme reprit la parole avec un ton bien sur d'elle. J'étais sur qu'elle serait prête à attaquer, ça pouvait se lire dans son regard, les herboriste ne sont pas bien vue ... Finalement j'eu un soupire, haussant à nouveau les épaules.

-Tout simplement parce que moi-même j'ai essayé, tout comme j'ai essayé des autres potions ... L'alchimie reste un art assez compliqué, en ce moment je suis plutôt sur une machine pour creuser mon terrain, je doute de trouver les pièces ici ... Mais j'avais besoin de venir, l'extérieur, la foule, ce n'est pas pour moi ... Adam Wilander enchanté et navré pour cette entrée ... Je suis souvent seul et la sociabilité ce n'est pas mon truc


Dis-je avec un petit sourire gêné
code by bat'phanie


La vie n'est que folie ▬ Quand le monde t'appelle Peux-tu les entendre crier ton non ? Les légendes ne meurent jamais, Elles deviennent une partie de toi Chaque fois que tu saignes pour atteindre la grandeur Implacable, tu survis.
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby LucasWHATEVERRuby Lucas
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 107
ANNIVERSAIRE : 25/01/1990
INSCRIPTION : 03/02/2019
GROUPE : Groupe 4 - le lycée (situé dans un petit village à 20 km d'Atlanta)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : en banlieue
EMPLOI : voleuse de haute vol et bénévole à la SPA

   
We are mad here

   
Aux paroles de Ruby, l'homme se contenta d'esquisser des sourires énigmatiques, ce qui rendait la brunette plus curieuse que méfiante sur son identité. Cependant, elle devait avouer qu'elle ne ressentait aucun danger émanant de lui. Peut-être était-il simplement un homme mystérieux et non un mercenaire envoyé par elle ne savait quel seigneur pour l'abattre ? Parce que maintenant qu'elle y réfléchissait, cette hypothèse qu'elle s'était forgée si vite était quelque peu stupide. Pourquoi quelqu'un de son ancienne vie chercherait-il à la faire assassiner après autant d'années ? Ça n'avait aucun sens ! Et comme elle n'avait plus de famille, plus personne ne devait chercher à la revoir. Bref, tout cela avait un côté rassurant - quoique - mais ça ne lui disait toujours pas pourquoi cet homme était entré dans sa boutique alors qu'il n'était visiblement pas intéressé par les services qu'elle proposait. Enfin, au moins la vue était appréciable, même si ça n'empêcha pas Ruby de s'approcher d'un poignard. Dans le doute, mieux valait prévenir que guérir. Surtout à Molten Mountain où les criminels font la loi.

Tout simplement parce que moi-même j'ai essayé, tout comme j'ai essayé des autres potions... L'alchimie reste un art assez compliqué. En ce moment je suis plutôt sur une machine pour creuser mon terrain, je doute de trouver les pièces ici... Mais j'avais besoin de venir. L'extérieur, la foule, ce n'est pas pour moi... Adam Wilander, enchanté et navré pour cette entrée... Je suis souvent seul et la sociabilité, ce n'est pas mon truc.

Ah ah ! Comme ça elle avait vu juste ! Cet homme mystérieux était bel et bien l'alchimiste qui vivait dans l'étrange manoir en train de s'enfoncer dans l'argile. Eh bien elle devait avouer que, tout comme on s'attendait à voir une vieille sorcière quand on venait la voir, de la même manière Ruby s'était attendu à voir un vieux monsieur lorsqu'on lui avait parlé de l'alchimiste. Ah les préjugés... Soudainement, ça lui donna encore plus envie d'apprendre l'alchimie...

 
Alors c'est vous le solitaire asocial qui vit dans son manoir perdu en dehors de la ville. Je me suis toujours dis qu'il faudrait que je passe vous voir, étant donné que je m'intéresse à l'alchimie, mais je dois dire que je ne m'attendais pas à vous voir si... jeune.

Déclara-t-elle sans détour en penchant légèrement la tête de côté. En savait-il autant qu'un vieillard comme elle se l'était imaginé en saurait sur ce sujet ? D'un autre côté, si ce n'était pas le cas, elle lui proposerait bien une autre activité...

En tout cas, enchantée de faire enfin votre connaissance. Je m'appelle Ruby Lucas, et ne vous en faites pas l'entrée. C'est simplement que je me dois de rester méfiante.

Être une femme seule dans cette ville demandait d'avoir un fort caractère et d'être constamment sur ses gardes pour repousser les mâles en rut qui la prenaient pour une prostituée. Ce n'était pas parce qu'elle menait une vie sans attache qu'elle était un jouet, encore moins pour ce genre de crétins sans cervelle.

 
Quant à trouver des pièces ici... Je vous confirme qu'il y ait peu de chance que ce soit le cas. Cela dit j'ai quelques contacts avec des forgerons et des marchands si jamais ça vous intéresse. Parce que j'imagine que c'est plutôt pressant si vous ne voulez pas finir enterrer sous cette boue rougeâtre.

Maintenant qu'elle savait qui il était et pourquoi il avait franchi la porte de sa boutique, Ruby avait retrouvé son sourire et son dynamisme naturel.


CREDITS FICHE: ATHENA
Voir le profil de l'utilisateur
Adam WilanderWHATEVERAdam Wilander
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 256
ANNIVERSAIRE : 15/08/1990
INSCRIPTION : 15/07/2017
GROUPE : Solitaires
EMPLOI : Musicien

We are mad here
Les sorciers du coin
J'eu un léger sourire, à la description que me donna la jeune femme de la façon dont on me voyait. Je n'étais pas vraiment étonné, on disait aussi que j'étais un sorcier, que j'avais complètement perdu la tête, des autres personnes partaient dans des récits encore plus fous ... Par contre j'arquais un sourcil, lorsqu'elle brune me dit qu'elle ne s'attendait pas à voir un homme aussi jeune. Tout en disant ses mots, elle avait penché la tête sur le côté, bien il faut croire que je suis un jeune fou. La brune se présenta et j'eu un sourire.

-Je comprend, je voulais juste vous taquinez un peu ... Je ne dois pas vraiment être doué


Dis-je assez gêné. En tout cas, Ruby était bien renseignée par rapport au problème de mon terrain ...

-C'est assez compliqué ... En faite, il faudrait qu'une personne vienne sur place, mais avec ce que l'on dit sur moi, je crains que ça n'arrive jamais ... Pourtant il y a beaucoup à gagner avec de l'argile, mais il faut croire que les rumeurs sont trop fortes


Qui aimerait allé rendre visite au solitaire asocial, qui de plus, se plait à vivre dans un manoir qui s'enfonce sous l'argile.
code by bat'phanie


La vie n'est que folie ▬ Quand le monde t'appelle Peux-tu les entendre crier ton non ? Les légendes ne meurent jamais, Elles deviennent une partie de toi Chaque fois que tu saignes pour atteindre la grandeur Implacable, tu survis.
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby LucasWHATEVERRuby Lucas
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 107
ANNIVERSAIRE : 25/01/1990
INSCRIPTION : 03/02/2019
GROUPE : Groupe 4 - le lycée (situé dans un petit village à 20 km d'Atlanta)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : en banlieue
EMPLOI : voleuse de haute vol et bénévole à la SPA

   
We are mad here

   
Maintenant qu'elle savait qu'il n'était pas là pour lui faire du mal, Ruby se sentit un peu gênée pour lui de s'être montrée si méfiante, même prête à lui enfoncer une dague dans le ventre au cas où il s'approcherait de trop près tout en se montrant dangereux. Car au contraire, ce nouveau venu était charmant. C'était l'homme qui vivait dans le manoir un peu en dehors de la ville, et qu'elle avait toujours voulu rencontrer en apprenant qu'il faisait de l'alchimie. Eh bien finalement, c'était lui qui était venu à elle. Toujours est-il qu'il perçut sa circonspection, au point de s'excuser de ne pas être très doué avec les gens en général.

Je comprend, je voulais juste vous taquiner un peu... Je ne dois pas vraiment être doué.

Peut-être... A moins que ce ne soit elle qui soit trop sur le qui-vive à force de vivre dans cet endroit à risque, et parce qu'on avait déjà voulu la tuer en l'accusant d'être une sorcière. Comme si elle avait besoin d'invoquer les démons où les forces des ténèbres pour venir à bout de ses adversaires... Quelques plantes bien choisies suffisaient amplement.

 
Je ne pense pas que ça vienne de vous. C'est plutôt qu'il est rare de rencontrer des personnes qui plaisantes dans les parages.

Et son commerce en témoignait entre les cataplasmes, les filtres et les poisons qu'on lui commandait régulièrement. Puis la conversation finit par aborder le sujet évident de l'entrée de l'alchimiste chez elle : que pouvait-elle pour son service ? Sauf que loin d'en avoir besoin, l'homme s'était simplement réfugié chez elle en ne supportant la présence d'autres "villageois". Ruby ne possédait rien qui puisse l'aider dans son travail, sauf éventuellement des contacts avec d'autres marchands qui, eux, auraient sûrement ce qu'il voulait.

C'est assez compliqué... En fait, il faudrait qu'une personne vienne sur place, mais avec ce que l'on dit sur moi, je crains que ça n'arrive jamais... Pourtant il y a beaucoup à gagner avec de l'argile, mais il faut croire que les rumeurs sont trop fortes.

Ah les rumeurs... La jolie brune connaissait bien ça. Mais comme il le disait, il y avait de l'argent à se faire et en commerçante qu'elle était, cette information n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Et puis si ça pouvait l'aider, pourquoi pas ? L'homme accepterait peut-être plus facilement de lui donner quelques cours sur l'alchimie en retour.

 
Vous me trouverez peut-être curieuse, mais quelles sont ces rumeurs en question ? A part que vous êtes asocial et probablement fou, je n'ai jamais rien entendu d'autre. Et comme les gens sont plutôt cupides et dangereux dans les environs, j'ai du mal à croire qu'ils s'arrêtent à ce genre de commérage s'il y a de l'argent à la clef...

Attentive et sentant que cette rencontre allait sûrement apporter un souffle nouveau dans sa vie, Ruby était déjà prête à contacter des marchands potentiellement intéressés par de grosses quantités d'argile. Et par ailleurs, elle attendait le bon moment pour lui demander s'il accepterait de lui montrer ce qu'il faisait en alchimie et sur quoi il travaillait en ce moment. Curieuse, Ruby l'était peut-être oui. Mais elle avait surtout une soif de connaissance et d'aventure intarissable.


CREDITS FICHE: ATHENA
Voir le profil de l'utilisateur
Adam WilanderWHATEVERAdam Wilander
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 256
ANNIVERSAIRE : 15/08/1990
INSCRIPTION : 15/07/2017
GROUPE : Solitaires
EMPLOI : Musicien

We are mad here
Les sorciers du coin
J'avais grandi avec cette envie d'apprendre, de m'instruire et ensuite de faire des expériences. Petit j'avais commencé par fabriquer des petites machines à vapeurs, ce qui m'avait toujours amusé ainsi que ma soeur, puis en grandissant, j'avais continué ... Ma soeur était partie, elle avait choisi de vivre dans un lieu plus confortable, chose que je pouvais parfaitement comprendre, ça faisait que le manoir était bien vide ... D'ailleurs ma soeur était aussi une herboriste, le genre à faire des "potions", et sa passion était les poisons, que se soit la mort lente ou rapide, je devais admettre qu'elle était très douée. Enfin il était préférable que je cache cette partie, déjà qu'on me voyait comme un fou. Reprenant la parole, à vrai dire j'étais venu chercher une solution, enfin plutôt des "pièces" ... Enfin je ne pouvais ainsi deviner la taille des pièces, j'avais besoin que quelqu'un se retrouve face à cette machine, pour ensuite fabriquer les pièces adéquates ... Puis j'eu un rire à la question de Ruby.

-Disons que j'ai déjà entendu dire, que si un enfant n'était pas sage, je viendrais l'emmener dans mon grand manoir ... Ce genre de chose ... Honnêtement, qu'est ce que je ferais d'un gosse ?

Dis-je avec un léger rire. Je continué de regarder le travail de Ruby.

-Vous avez du talent, ma soeur est aussi herboriste, je l'ai perdu de vue, mais elle faisait aussi des excellentes potions
code by bat'phanie


La vie n'est que folie ▬ Quand le monde t'appelle Peux-tu les entendre crier ton non ? Les légendes ne meurent jamais, Elles deviennent une partie de toi Chaque fois que tu saignes pour atteindre la grandeur Implacable, tu survis.
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby LucasWHATEVERRuby Lucas
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 107
ANNIVERSAIRE : 25/01/1990
INSCRIPTION : 03/02/2019
GROUPE : Groupe 4 - le lycée (situé dans un petit village à 20 km d'Atlanta)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : en banlieue
EMPLOI : voleuse de haute vol et bénévole à la SPA

   
We are mad here

   
L'homme qui lui faisait face était on ne peut plus solitaire, mais ça semblait parfaitement lui aller. Il faut dire que vu son allure élégante et érudite, les malfrats du coin ne devaient guère l'intéresser. Et comme le disait le proverbe, mieux valait être seul que mal accompagné. Quoi qu'il en soit, le gentleman, de par son attitude et son mode de vie différents, était le centre des quolibets des bavards les plus suspicieux et stupides de la ville. Rien d'étonnant à cela, mais ce genre de préjugés faisait toujours lever les yeux de la brunette.

Disons que j'ai déjà entendu dire que si un enfant n'était pas sage, je viendrais l'emmener dans mon grand manoir... Ce genre de chose... Honnêtement, qu'est-ce que je ferais d'un gosse ?

Adam se mit à rire, et Ruby l'imita. Les gens et leur bêtise... Sérieusement, qu'est-ce qu'un homme aussi beau et cultivé qu'il semblait l'être pourrait bien faire d'enfants rebelles ? Peut-être les esclavager à la limite... Mais ce n'était clairement pas son genre, sans compter que la solitude paraissait vraiment être une amie à laquelle il tenait. Là-dessus, Ruby ne pouvait pas lui faire de reproches. Elle-même faisait très attention aux gens qu'elle fréquentait. Bon, en même temps, vu qu'elle vivait dans une ville anarchique, c'était le minimum à faire pour ne pas se retrouver avec les tripes à l'air au premier coin de rue.

 
Eh bien pour eux je ne sais pas, mais moi en tout cas, ça ne me dérangerait pas.

Rétorqua la brunette avec un sourire malicieux en coin, flirtant légèrement avec son interlocuteur. Après tout, pourquoi se priver ? Il était bien fait, fort agréable, intelligent et en plus il possédait le sens de l'humour ! Ce n'était pas tous les jours que l'herboriste avait la chance de voir ce genre de gentleman franchir le seuil de sa porte, alors autant en profiter. Jusqu'à ce que finalement la conversation se reconcentre sur son métier.

Vous avez du talent. Ma sœur est aussi herboriste, je l'ai perdu de vue, mais elle faisait aussi des excellentes potions.

Oh ! Mais c'est qu'il continuait de marquer des points celui-là. Vraiment charmant ! Qu'il continue comme ça et Ruby allait en faire son quatre heure, songea-t-elle en riant.

 
Eh bien, en voilà une d'étrange coïncidence. Peut-être étions-nous destinés à nous rencontrer... En tout cas, merci pour le compliment. Et si vous avez besoin de mes services maintenant que votre sœur n'est plus là, vous savez où me trouver. En attendant, je vais me renseigner pour votre problème d'argile, et je vous contacterai dès que j'aurai des nouvelles.

Promit-elle, bien décidée à faire jouer son réseau si ça pouvait aidé cet homme charmant. Et puis en échange de cette aide, sûrement que  sir Wilander accepterait de lui montrer sur quoi il travaille en alchimie ?  


CREDITS FICHE: ATHENA
Voir le profil de l'utilisateur
Adam WilanderWHATEVERAdam Wilander
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 256
ANNIVERSAIRE : 15/08/1990
INSCRIPTION : 15/07/2017
GROUPE : Solitaires
EMPLOI : Musicien

We are mad here
Les sorciers du coin
Ruby suivit mon rire, elle aussi devait en entendre des pas mal ... C'est incroyable comment les gens peuvent être des langues de vipère. Parler sans connaitre, juste raconter des ragots et des histoires lamentables. Enfin comme on dit la bêtise est humaine. Puis j'eu un sourire aux paroles de Ruby, sans oublier son petit sourire malicieux, oui c'était une très belle femme, il n'y avait rien à redire, je pourrais même dire qu'elle ressemblait à une enchanteresse.

-Se serait avec un très grand plaisir, que je peux vous faire visiter mon manoir ... Bon ... Il tombe en peu en ruine, mais je tente d'y remédier


Et oui, il en faut de l'argent, dans ce monde il faut même être riche, je ne pouvais dire que j'étais sur la "paille", mais les réparations, mes projets ... Je voyais rapidement mon argent s'en aller, alors je me contentais de vivre de manière assez simple. Regardant le talent de Ruby en ce qui concerné les herbes et les potions, je ne pus m'empêcher de penser à ma soeur. Ruby me remercia, me promettant aussi de régler le problème que j'avais, concernant les pièces dont j'avais besoin, pour la machine dont je m'occupais.

-Merci ... D'ailleurs, je pourrais même vous remerciez avec un dîner ?

code by bat'phanie


La vie n'est que folie ▬ Quand le monde t'appelle Peux-tu les entendre crier ton non ? Les légendes ne meurent jamais, Elles deviennent une partie de toi Chaque fois que tu saignes pour atteindre la grandeur Implacable, tu survis.
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby LucasWHATEVERRuby Lucas
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 107
ANNIVERSAIRE : 25/01/1990
INSCRIPTION : 03/02/2019
GROUPE : Groupe 4 - le lycée (situé dans un petit village à 20 km d'Atlanta)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : en banlieue
EMPLOI : voleuse de haute vol et bénévole à la SPA

   
We are mad here

   
Adam, gentleman comme il était, ne releva pas les propos carrément rentre-dedans de la brunette. En même temps pourquoi cacherait-elle qu'elle le trouvait à son goût ? Elle était forte, indépendante, et elle aimait avoir de la compagnie masculine de temps à autre. Quoi qu'il en soit, il savait désormais que, si un jour il s'ennuyait dans son vaste manoir, il serait la bienvenue chez elle. Après tout, ce n'était pas parce qu'elle ne croyait pas en l'amour qu'elle devait nécessairement se priver de la présence d'un homme et des plaisirs qu'elle pouvait partager avec. D'autant que, contrairement à ce qu'il penserait peut-être, ce n'était pas le genre de sous-entendus qu'elle faisait à tout le monde. Ruby était intelligente et raffinée. Elle attendait un minimum de classe de son partenaire, et Adam était l'élégance incarné. Pourtant elle en avait croisé dans des hommes, mais jusqu'ici, aucun ne lui arrivait à la cheville dans ce domaine-là.

Ce serait avec un très grand plaisir, que je puisse vous faire visiter mon manoir... Bon... Il tombe en peu en ruine, mais je tente d'y remédier.

Ruby lui sourit. Ce n'était pas ça qui allait la faire changer d'avis. Au contraire, une sorte de manoir délabré aux airs hantés, voilà qui rendait l'invitation encore plus jouissive !

 
Ce n'est pas un problème. Je pourrais peut-être même vous aidez à le réparer, bien que ma contribution sera moindre. Si je suis douée avec les plantes, j'ai peur que ce soit moins le cas avec le domaine de la construction. Mais je suis pleine de bonne volonté.

C'était s'avancer de dire cela, mais c'était aussi et surtout une manière de s'assurer qu'elle finirait bien par y mettre un pied, dans ce manoir. Car outre l'intérêt physique qu'Adam exerçait sur elle, l'herboriste s'intéressait tout autant à la possibilité qu'il l'initie enfin à l'alchimie. Elle ferait ainsi d'une pierre deux coups.

Merci... D'ailleurs, je pourrais même vous remerciez avec un dîner ?

Oh ! Eh bien s'il le prenait de cette manière, la belle brune ne pouvait que se réjouir que cette rencontre fortuite ne débouche sur ce genre de relation. Finalement, elle n'était peut-être pas la seule à être intéressée... Ruby afficha alors un grand sourire. S'il avait voulu lui faire plaisir, il n'aurait pu mieux s'y prendre.

 
Avec plaisir. Dites-moi simplement quand, et je saurais me rendre disponible.

Pour ses beaux yeux et pour les connaissances qu'il possédait et qui l'intéressaient, Ruby était prête à beaucoup de chose. Une personne sensée dans cette ville de maraudeurs, ça lui changerait la vie. 


CREDITS FICHE: ATHENA


***
Queen of the wolves
Voir le profil de l'utilisateur
Adam WilanderWHATEVERAdam Wilander
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 256
ANNIVERSAIRE : 15/08/1990
INSCRIPTION : 15/07/2017
GROUPE : Solitaires
EMPLOI : Musicien

We are mad here
Les sorciers du coin
Si je voulais gagner davantage de point avec Ruby, il était vraiment temps que je m'occupe du manoir. J'allais avoir pas mal de tri à faire, le toît à réparer, trouver une solution concernant l'argile, puis refaire du neuf. Heureusement le manoir était tout de même habitable, sinon je n'y vivrais pas, mais pourrait-il convenir à une femme ? A croire que la brune avait réussi à m’envoûter. J'eu un sourire à ses paroles.

-Je veux bien vous croire, mais c'est à moi de me montrer plus actif ... J'avoue que ces derniers temps, j'avais un peu perdu espoir


De suite mon idée fut de proposer un dîner à Ruby, c'était à elle de choisir, on ne force jamais une dame! plongeant mon regard dans le sien, j'eu à nouveau un sourire, elle était magnifique, elle devait vraiment faire des ravages, puis son nom lui allait tellement bien. Si je voulais ce dîner, bien j'allais devoir me remuer.

-Quand vous voudrez ou et vous voudrez, je vous laisse choisir j'ai toujours du temps pour une belle dame

C'était le jeu du chat et de la sourire ou plutôt de deux chats qui se tournaient autour ?
code by bat'phanie


La vie n'est que folie ▬ Quand le monde t'appelle Peux-tu les entendre crier ton non ? Les légendes ne meurent jamais, Elles deviennent une partie de toi Chaque fois que tu saignes pour atteindre la grandeur Implacable, tu survis.
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby LucasWHATEVERRuby Lucas
ÂGE RÉEL : 29
MESSAGES : 107
ANNIVERSAIRE : 25/01/1990
INSCRIPTION : 03/02/2019
GROUPE : Groupe 4 - le lycée (situé dans un petit village à 20 km d'Atlanta)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : en banlieue
EMPLOI : voleuse de haute vol et bénévole à la SPA

   
We are mad here

   
Maintenant que l'idée était lancée, Ruby était impatiente d'y mettre les pieds. Elle le voyait régulièrement, ce manoir, trônant fièrement en dehors de la ville, indifférent aux autres bâtisses alentours. Il paraissait même arrogant, comme s'il était toujours attaché à son fastueux passé. Ruby s'était souvent imaginé visiter les pièces et s'émerveiller des souvenirs qui devaient hanter les lieux. Et voilà qu'à présent le propriétaire de ce manoir était là, juste en face d'elle, aussi beau et mystérieux que sa propriété. Difficile de dire lequel des deux elle avait envie de visiter en premier...

Je veux bien vous croire, mais c'est à moi de me montrer plus actif... J'avoue que ces derniers temps, j'avais un peu perdu espoir.

Ruby eut envie de lui demander les causes de cette dépression passagère, mais elle se retint. Elle craignait d'aborder un sujet qui pourrait faire que Adam se referme comme une huître. Or, ce n'était clairement pas ce qu'elle voulait. Et puis même si elle était du genre franche, ça ne voulait pas dire qu'elle manquait de tact et en l'occurrence, elle trouvait que ça serait déplacé de s'immiscer dans sa vie de la sorte. Elle pourrait toujours le lui demander plus tard, une fois qu'ils se connaitraient mieux.

Quand vous voudrez et où vous vous voudrez. Je vous laisse choisir, j'ai toujours du temps pour une belle dame.

Ruby lui sourit. Elle ne disait jamais non à un compliment, encore moins lorsque celui qui le lui faisait était bel homme. Au contraire, elle était heureuse de constater qu'ils soient sur la même longueur d'onde.

 
Eh bien disons demain soir, chez vous ? Ce sera l'occasion de me faire visiter ce fameux manoir.

Flirtant ensemble, ses mots pouvaient tout à fait avoir un double sens comme être le plus terre à terre possible. Même si, venant de Ruby, il fallait toujours se méfier, car elle avait généralement toujours une idée derrière la tête. Si ce n'était pas charmer par pur plaisir, ce pouvait être pour parvenir à ses fins, ou encore manipuler l'autre pour s'en mettre plein les poches. L'herboriste n'était pourtant pas une mauvaise personne, mais disons que pour survivre dans ce monde, la jeune femme avait du rapidement apprendre à ses servir de ses atouts, et son physique en faisait partie. Cependant, avec l'alchimiste qui se tenait face à elle, ses intentions n'avaient rien de malfaisantes, bien au contraire ! Il était charmant, intelligent, et appréciait visiblement ce jeu de flirt. Bref, elle comptait bien l'attirer dans ses filets. 


CREDITS FICHE: ATHENA


***
Queen of the wolves
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
» [Entrainement with Tyzy Ghost & Louise Ruby Lapin] Enterrement et Entraînement
» Message de Ruby Caldwell
» 06. Ça te dit de devenir ma rivale?
» [Terminé] Holly VS Ruby
» o3. Score for four hands

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: