Revenir en haut Aller en bas

WHATEVER 2.04 EST LÀ ! VERSION 15 LES DÉTAILS
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART

Partagez
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine


« UNE LECON DE CHASSE »



ϟ
« Attention derrière-toi ! »

Cria la jolie blonde à l’intention de Buffy. Vero se demanda ce qu’elle pourrait faire pour l’aider contre le vampire qui se ruait sur l’autre blonde. L’agent n’avait pas l’habitude des chasses, elle était nouvelle dans le milieu parce qu’on l’avait obligée à rester sur le carreau quand l’agence du FBI avait été délocalisée au Canada. Ses patrons l’avaient obligée à rester aux sciences du comportement mais ce n’était plus ce qu’elle voulait faire. Aujourd’hui, les vrais monstres n’étaient plus les tueurs en série à ses yeux mais les créatures magiques...

Comme ce vampire qui se ruait sur Buffy. Sans plus réfléchir, Veronica attrapa ce que la tueuse appelait un « pieu » et tenta de le lancer dans le coeur du vampire. Elle le manqua d’un rien et il changea sa course vers la novice. Le coeur battait dans sa poitrine, elle ne respirait plus, elle n’avait jamais été aussi près de la mort qu’en ce moment... Pétrifiée, Veronica ne bougeait plus, à la place, elle tremblait de tout son être. Sa vie entière défila devant ses yeux et elle repensa en premier à son père, son héros depuis toujours... Alors que le vampire approchait ses crocs de sa gorge, il éclata en poussière... Reprenant difficilement sa respiration, elle finit par dire :

« Je l’ai échappé bel cette fois-ci !! Il faut vraiment que je commence à prendre des cours intensifs à tes côtés ! »

Veronica sortit peu à peu de sa torpeur, se rendant enfin compte de ce qui arrivait. Tous les jours, elle mettait sa vie en danger et volontairement en plus… Etait-elle folle ? Non, blondie avait simplement envie d’aider les autres, sauver les gens… Néanmoins, pour l’instant, elle n’était pas encore assez douée que pour survivre… Il lui fallait de l’entraînement… Elle en voulait sincèrement à ses patrons de l’avoir si longtemps laissée sur le côté…
DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) INCONNU & JANE  
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Buffy SummersWHATEVERBuffy Summers
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 122
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 03/06/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Mont-Royal


« UNE LECON DE CHASSE »



ϟ
Je me retournais juste à temps pour apprécier la silhouette d’un vampire qui s’approchait dangereusement de moi. Comme quoi il n’y a rien de mieux que de travailler en équipe, question d’avoir plus d’une paire de yeux à surveiller les environs. Veronica m’avait raconté en quoi consistait son boulot actuel, ce qui m’impressionnait à vrai dire. Oui, je suis la Tueuse, mais ce n’est pas comme si ce titre est reconnu. Je ne peux pas l’écrire sur un curriculum. Dans le cas de Vero, elle pouvait porter fièrement le badge, malgré ce revirement de situation, avec le danger des créatures rôdant les rues. Des tueurs? Qui sait si certains d’entre eux n’étaient pas justement des monstres, au sens littéraire du terme? En tout cas, elle pouvait vraiment sentir que le monde appréciait et reconnaissait la différence que son rôle apportait au monde. Dans mon cas, je dois constamment me tenir dans l’ombre, à sauver des vies sans jamais me faire remarquer … ou presque. Jalouse? Un peu, je dois l’avouer. Cependant, je ne laissais pas ce genre de pensées affecter mon travail.

Ainsi, dès qu’elle cria à mon égart, m’ordonnant de me baisser, je le fis immédiatement. En un rien de temps, Veronica attrapa un pieu avant de le lancer vers le cœur du vampire. J’osais croire qu’on s’en sortirait rapidement, mais ce fut tout le contraire. La blonde rata sa cible, ce qui attira immédiatement le vampire vers sa prochaine victime. Aussitôt que je remarquais cela, j’agrippais un autre pieu et fignola un plan rapide. Sans crier gare, le monstre se dirigea vers la jeune femme, ce qui eut le don de me faire courir aussi rapidement que je le pouvais. La novice était paralysée, en état de choc, à se demander quand est-ce que sa dernière heure serait venue. Je réussis à en arriver à la hauteur du vampire juste au moment où il approchait ses crocs de sa gorge. Sans me poser plus de questions, je plantais aussitôt le pieu dans son cœur. En un rien, le monstre redevint poussière, sous les yeux ahuris de Veronica. Je lui donnais un peu de temps pour qu’elle retrouve son calme, la regardant avec un sourire en coin. « Ne t’en fais pas, on a tous passé par là. Si tu crois que je sais me battre ainsi depuis toujours, tu te trompes. J’avais Giles pour m’aider, me guider. Et si tu veux, je peux te montrer ce qu’il m’a enseigné, question que tu puisses te sortir d’une telle situation. » Mon but n’était pas d’insinuer qu’elle ne savait rien faire. Je voulais juste lui donner une idée des attentes possibles et impossibles. Devenir meilleure et capable de se défendre ou attaquer et réduire en poussière ces monstres? Oui. Possédée les mêmes caractéristiques que les tueuses? Je ne crois pas. « Ne sois pas trop dure sur toi-même. Tu commences doucement à prendre conscience de tout ça. C’est normal que tu doives encore apprendre. Et puis tu sais que je ne suis qu’à un appel de distance. Je viendrais dès que tu voudras ou dès que tu voudras de mon aide. » Construire son apprentissage était une chose, mais cela ne pourrait se faire que lorsqu’elle ira une étape à la fois, voyant chaque conquête comme une étape franchie de plus.
DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) INCONNU & JANE   


Who the hell are you?
Into every generation a slayer is born: one girl in all the world, a chosen one. She alone will wield the strength and skill to fight the vampires, demons, and the forces of darkness; to stop the spread of their evil and the swell of their number. She is the Slayer
Voir le profil de l'utilisateur
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine


« UNE LECON DE CHASSE »



ϟ Veronica était une battante, elle faisait les choses pour gagner et pour arriver à ses fins. Sans pour autant marcher sur les plates-bandes des autres. Ca ça n’était pas son genre. Alors, quand elle voyait comme elle peinait pour apprendre à se défendre contre les êtres surnaturels, elle râlait contre elle-même.

« Ne t’en fais pas, on a tous passé par là. Si tu crois que je sais me battre ainsi depuis toujours, tu te trompes. J’avais Giles pour m’aider, me guider. Et si tu veux, je peux te montrer ce qu’il m’a enseigné, question que tu puisses te sortir d’une telle situation. »

Buffy tentait de la rassurer sur le fait qu’elle n’avait pas à être trop dure avec elle-même et pourtant, elle ne pouvait pas s’en empêcher. Vero avait toujours été dure avec elle-même, voulant se surpasser pour prouver qu’elle pouvait être meilleure que ce qu’on attendait d’elle. La blonde fit la moue, elle n’arrivait pas à se pardonner d’avoir été si faible dans un moment si dangereux. Il fallait qu’elle arrive à ne plus être aussi paralysée quand elle serait attaquée à nouveau. Ca n’était pas négociable, sa vie en dépendait après tout et ses collègues aussi.

« Ne sois pas trop dure sur toi-même. Tu commences doucement à prendre conscience de tout ça. C’est normal que tu doives encore apprendre. Et puis tu sais que je ne suis qu’à un appel de distance. Je viendrais dès que tu voudras ou dès que tu voudras de mon aide. »

La tueuse restait calme et patiente avec la blondinette, ce qu’elle appréciait énormément. Elle essayait réellement d’être rassurante et indulgente avec elle. Ce que n’arrivait pas à être Veronica avec elle-même. Toutes ses émotions se bousculaient à la porte, elle était à la fois, en colère, déçue, en panique, complètement perdue aussi. Elle tentait petit à petit de se remettre de ces émotions qui la rendaient taciturne… Sentiment étrange pour elle qui avait tendance à parler quand elle se sentait en danger. Sauf quand sa vie en dépendait, là, elle avait tendance à la fermer…

« Je veux pouvoir m’en sortir, évidemment ! J’aimerais bien que tu me montres ce que je peux faire pour ne plus être paralysée comme ça ! »

Elle ne lui dit pas qu’elle n’aimait pas se sentir victime et que c’était clairement le sentiment qu’elle avait ressenti… Devenir victime, c’était juré de ne plus jamais l’être, de ne plus jamais avoir l’impression de ne pas savoir agir pour sauver sa peau. Or, avec ces créatures qui se baladaient dans la ville, il était urgent pour elle de s’en sortir…

« Je sais que je n’en suis qu’au début, je sais que je dois être patiente mais je veux pouvoir me débrouiller seule ! Pouvoir m’en sortir si jamais je me retrouvais seule face à la menace ! Je ne veux plus jamais me sentir… »

Veronica serra les poings baissant un peu le visage. Elle ne voulait pas en dire trop, elle ne voulait pas encore se dévoiler à la tueuse. Peut-être qu’un jour, elle lui raconterait ce qu’elle avait vécu plus jeune, qu’elle lui raconterait ses blessures. Mais, c’était trop tôt, là encore, elle aurait l’impression de montrer ses faiblesses. Elle ne doutait pas vraiment des intentions de la tueuse, elle était quasiment certaine qu’elle pouvait lui faire confiance. Malheureusement, Vero faisait difficilement confiance et dans les conditions actuelles, elle faisait d’autant moins confiance aux gens qu’elle rencontrait…

« Mais je dois te remercier pour le temps que tu m’accordes et que tu veux bien m’accorder ! Je suis certaine que je m’améliorerai plus avec toi qu’au FBI ! Ils sont bons pour former les futurs agents mais ils sont moins bons concernant les créatures surnaturelles ! »

Veronica avait levé le visage et elle affichait maintenant un petit sourire, comme pour montrer qu’elle avait repris ses esprits alors que dans sa tête trottait toujours cette impression qu’elle n’était pas bonne pour ce nouveau rôle dans sa vie… Or, elle n’aimait pas du tout l’échec. Il fallait à tout prix qu’elle réussisse son apprentissage et, si possible, rapidement…

DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) INCONNU & JANE   
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Buffy SummersWHATEVERBuffy Summers
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 122
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 03/06/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Mont-Royal


« UNE LECON DE CHASSE »



ϟ
Qui aurait cru qu’un jour, je me retrouverais dans les chaussures de Giles, à entraîner des jeunes femmes, apprenties tueuses ou pas, à se battre. La Buffy de l’époque rigolerait, penserait qu’il s’agissait d’une blague. Pourtant, me voilà au cœur d’une nouvelle ville, dans un état encore plus instable que Sunnydale, où les créatures rôdaient par centaines. Ce qui rendait mon travail plus compliqué, cette fois, c’est la difficulté à estimer les vraies intentions des monstres auxquels je faisais face. Certains semblaient être toujours aussi assoiffés, remplis d’idées sombres, alors que d’autres souhaitaient vivre en harmonie avec les humains. Merde! Ce n’est pas comme si ce genre d’information était collée sur leur front. Il me fallait me jeter en premier sur l’ennemi, et par la suite, découvrir ses intentions. ‘Shoot first, ask questions later’, en quelque sorte. Chapitre non-inclus dans les leçons de mon Observateur, mais que je devais aujourd’hui adapter, question de bien préparer chacun et chacune aux problèmes qu’ils rencontreraient, en cours de chemin. Dans le cas de Veronica, je voulais surtout lui insuffler le courage, la confiance en elle, deux qualités que la jeune femme possédait déjà, mais auxquelles la pauvre ne faisait pas appel dans des cas où des vampires l’attaquent, entre autres. « Il n’y a pas de recette magique, à ne plus être paralysée, tu sais? C’est exactement comme pour ton boulot, il faut y aller étape par étape, et avec le temps, l’expérience, tu te surprendras toi-même. Tu as déjà le sang-froid qu’il te faut pour être agente du FBI, et ça, je te jure, beaucoup voudraient en avoir ne serait qu’une infime partie de ce que tu possèdes déjà. » Je me souviens encore de mes débuts. Je n’étais encore qu’une jeune étudiante, à l’époque. Je ne me faisais pas idée du poids qui me tombait sur les épaules, en devenant la Tueuse. Pendant un bon moment, j’ai hésité, j’ai eu des réactions tout à fait humaines. J’avais peur, j’étais craintive … tout le monde passe par-là.

La conversation prit une tournure assez inespérée, mais qui me percuta de plein fouet. Veronica ne voulait plus se sentir faible. C’est le mot le plus pénible à dire, car rien qu’en le prononçant, il nous transmet immédiatement cette sensation. Je la voyais serrer ses poings, baisser sa tête et garder le silence, puis dévier sur un sujet plus positif. Je pris à cœur les remerciements, et rigolait quant à son commentaire comparant mon entraînement à celui du FBI. Oh, il aurait été si facile pour moi de juste éviter la partie plus émotionnelle de notre discussion. Cependant, je ressentais le besoin de l’aider à faire face à ses sentiments plutôt qu’à faire comme si ne rien était. Dans une situation délicate, où elle devrait faire un tri entre son état d’âme et le combat, elle devrait savoir avec exactitude ce qui ne va pas pour justement le taire. Ici, tout ce qu’elle faisait, c’était de détourner. « Faible, en position de faiblesse. C’est ce que tu allais dire, non? » Je soupirais, sachant que je marchais sur des œufs. « Crois-moi sur parole quand je te dis que ce que tu ressens, des millions d’autres femmes le ressentent aussi. Je ne dis pas ça pour minimiser tes émotions, ne le voit pas ainsi. Ce que je veux dire, c’est que tout le monde se sous-estime, tout le monde se sent faible, à un moment ou un autre. Tu sais ce qui fais ressortir les héros du lot? Eh bien c’est ceux qui s’élèvent au-delà des faiblesses. Et ce que tu fais, l’entraînement que l’on continue, eh bien c’est exactement ça. Tu te redresses et tu persévères … héroïquement. »  On peut dire que d’avoir été conseillère à Sunnydale High m’a permis de savoir trouver les bons mots.

Je ne voulu pas m’éterniser sur un sujet qui n’aiderait en rien la bonne atmosphère. Voilà pourquoi je préférais m’arrêter dans mon discours actuel. « De rien, voyons! Tu sais que je fais déjà ça depuis … eh bien depuis Sunnydale. Bon, je l’avoue, c’était quelques mois avant la chute de la ville, mais j’ai quand même entraîné plusieurs jeunes femmes. Ça doit compter pour quelque chose, non? » Je n’avais pas complètement évité l’apocalypse, puisque la ville fut littéralement rayée du globe. Rien qu’à cette conclusion, je ne pus éviter un petit esclaffement de rire. « Le FBI forme des agents prêts à affronter des ennemis … humains. Ils sont très bon, ils savent exactement quoi faire quand telle ou telle situation prend place. Or, quand tu essaies de tuer des vampires, des démons, ou n’importe qu’elle autre créature, tu ne sais jamais à quoi t’attendre. Il n’y a pas de règles à mettre en application, si ce n’est de l’arme qu’il faut utiliser pour les tuer, et comment l’utiliser pour l’anéantir. Tiens, justement, en parlant d’arme, à part ton revolver, est-ce que tu sais en manipuler d’autres? » Je voulais être certaine de ses petits talents cachés. En sachant se défendre avec une arme de jet ou blanche, eh bien elle aurait déjà un grand avantage sur certaines filles que j’entraînais encore.
DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) INCONNU & JANE   


Who the hell are you?
Into every generation a slayer is born: one girl in all the world, a chosen one. She alone will wield the strength and skill to fight the vampires, demons, and the forces of darkness; to stop the spread of their evil and the swell of their number. She is the Slayer
Voir le profil de l'utilisateur
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine


« UNE LECON DE CHASSE »



ϟ Veronica ressentait de la colère, une colère de ne pas être à la hauteur. Peut-être que le fait d’être aux côtés de la tueuse, si pleine de dextérité pour tuer un vampire alors qu’elle-même venait d’être pétrifiée sur place devant lui. Était-ce la mésaventure qu’elle avait vécue avec Sawyer qui la mettait dans cet état ? Avait-elle une frousse incontrôlable quand il s’agissait d’être à nouveau confrontée à un vampire ? Veronica n’en savait rien mais une chose était certaine, elle était restée pétrifiée face à cette créature qui l’avait attaquée. Buffy tenta de la rassurer, de lui faire comprendre qu’elle avait les atouts en main mais qu’elle devait les exploiter. Et que comme tout le monde, il fallait passer par une phase d’apprentissage. Parfois, Veronica regrettait de ne pas avoir été confrontée à ce milieu plus tôt, aujourd’hui elle serait mieux faire face à tout cela. Elle se demandait qu’aurait été sa vie si Buffy et elles s’étaient connues adolescentes, ça n’avait pas dû être facile tous les jours, adolescente, d’être confrontée à un tel monde. A vrai dire, Veronica n’avait pas eu une vie toute rose plus jeune, les choses n’avaient pas été faciles au lycée mais elle ne risquait pas tous les jours sa vie, à l’image de la tueuse.

« Tu as raison, je le sais mais j’aimerais tellement en être déjà plus loin ! Pour mon boulot, j’ai eu de quoi me préparer ! Adolescente, je suis devenue détective privée et j’ai appris à gérer le stress et à avoir du sang-froid ! J’ai parfois l’impression de redevenir une adolescente quand je m’entraîne avec toi ! Ça me frustre un peu ! »

Dit-elle l’air un peu contrit. Elle savait que sa nouvelle amie avait raison mais c’était dans le caractère de battante de Vero que de ne pas échouer et pour l’instant, elle n’avait l’impression que d’échec. Elle lui en fit la confidence mais s’arrêta à la dernière minute, elle ne voulait pas dire le mot faible et encore moins s’épancher sur l’épaule de la Tueuse, sachant qu’elle ne la connaissait pas encore bien. Veronica avait toujours eu du mal à faire confiance aux autres et pour de bonnes raisons, elle avait souvent été trahie. Néanmoins, de plus en plus, elle arrivait à faire entrer les gens dans la bulle mais pas avant de s’être assurée qu’ils le méritaient. C’est Buffy qui finit sa phrase à sa place et celle-ci releva la tête, laissant transparaître un petit sourire.

« C’est ça, faible ! »

Se contenta-t-elle de dire alors que la blondinette en face d’elle soupirait et continua sur sa lancée. Encore une fois, elle avait tout à fait raison, les héros aussi avaient peur, ils avaient aussi leurs problèmes mais ils en tiraient profit et c’était ça que voulait devenir Vero, une héroïne, même sans pouvoir, elle pourrait y arriver. Elle l’avait prouvé à maintes reprises et ça n’allait pas changer. Elle chasserait ce satané vampire qui l’avait à ce point effrayée jusqu’à ce qu’il ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

« Tu as raison, les héros ont tous en commun d’être persévérants et de se relever ! Je vais tenter d’être patiente et de faire ce que je peux avec le peu que j’ai ! »

Dis-je avant de continuer sur un autre sujet, ce que Buffy fit également. Et l’agente lui en fut reconnaissante, la remerciant également de l’aider dans sa tâche, de l’aider à se débrouiller un peu seule, à lui enseigner ce qu’il y avait à savoir sur les créatures de la nuit. Veronica rigola à la remarque de la Tueuse.

«  En tout cas, ça compte pour moi ! »

Répondit la blondinette en lui faisant un clin d’œil avant qu’elle ne lui explique que la situation quand il s’agissait des créatures était bien différente d’une situation normale. Et Veronica savait de quoi parlait Buffy, elle y était pratiquement tous les jours confrontées maintenant. C’était devenu sa vie que les événements surnaturels et bien qu’elle ne soit que novice, elle voyait déjà la différence avec son ancien boulot.

« C’est tellement ça que je ressens ! Je ne sais jamais à quoi m’attendre quand je pars en mission ! La dernière fois, je partais dans une simple surveillance et je me suis retrouvée kidnappée par des triplettes complètement barrées ! »

Dis-je, à moitié en rigolant et à moitié effrayée. Cette histoire avait été terrible, elle avait failli ne jamais sortir de ce sous-sol mais s’en était sortie in-extrémis.

« Je sais utiliser une batte et un marteau, ça compte comme arme ? Plus sérieusement, à l’entraînement à Quantico, on apprend le combat rapproché et à l’arme blanche mais pas une arme blanche en particulier par contre ! »

Répondit-elle à la blondinette qui voulait savoir si Vero savait se battre ou se défendre avec autre chose que son arme.

« Mais je reste attachée à mon arme pour l’instant, c’est ce qui m’a sorti des nombres incalculables de fois de mauvaises situations ! Quoique face aux créatures, je l’ai moins utilisé à bien y réfléchir ! »

Conclut-elle simplement, commençant à marcher pour se dégourdir les jambes. Elle commençait à ressentir des picotements dans les jambes, les conséquences des coups qu’elle recevait de plus en plus souvent. Ce nouveau boulot avait tendance à lui laisser des bleus un peu partout sur le corps. Le boulot d’agent de terrain était aussi physique mais elle n’avait jamais reçu autant de coups que depuis qu’elle était devenue agent spéciale affaires paranormales. Les créatures magiques n’étaient pas tendres et la plupart du temps, elles voulaient tuer les gens et pas juste les blesser pour survivre.

« Alors, dis-moi, quel est mon prochain cours ce soir ? Ou est-ce qu’on en a fini pour ce soir ? »

Dit-elle en rigolant un peu, espérant peut-être pouvoir souffler un peu. En même temps, elle voulait quand même se surpasser, pour arriver le plus vite possible à devenir l’héroïne qu’elle voulait devenir depuis longtemps.

DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) INCONNU & JANE   
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Buffy SummersWHATEVERBuffy Summers
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 122
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 03/06/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Mont-Royal


« UNE LECON DE CHASSE »



ϟ
La frustration de Veronica pouvait se sentir. En temps normal, je lui aurais fait la morale, un peu comme au reste des tueuses potentielles. Combien d’années est-ce que ça m’a pris, avant d’en arriver à ce niveau? Tous les sacrifices que j’ai fais, toutes les personnes que j’ai perdu en cours de route. Peu me croient quand je dis que je donnerais tout pour que ma vie soit un peu moins compliquée. Bordel, je suis morte plus d’une fois, et de ce que je me souviens, la pure fut certainement celle où je pris la place de Dawn. La douleur horrible qui me traversa le corps, puis le vide, le froid, avant de finalement me retrouver dans un monde surréel, où je retrouvais quelques visages connus, où je me sentais … bien. Puis finalement, on me força à revenir, à renaître, à ressusciter. Pas de pause, pour la Tueuse, pas le temps de respirer ou de profiter un peu de sa vie. Le bien du monde entier passait le mien. J’enviais la position de la jeune femme, car elle au moins pouvait déposer ses armes et son badge pour la soirée. Je donnerais tout pour en faire autant. Qui sait, peut-être est-ce pour cela que mes relations n’ont jamais vraiment donner quoi que ce soit. Mon cœur n’est pas vraiment fait pour aimer, mon quotidien est trop mouvementé pour que je m’assoie et travaille sur une relation solide. « Ne cours surtout pas. Je crois que c’est le meilleur conseil que je peux te donner. C’est dans mes premières années, quand j’ai vraiment commencé à prendre mon boulot au sérieux, et que je suis allé trop vite, ça m’a coûté ma vie. Ça, ou j’ai mis en péril la sécurité de mes amis. Tu n’es pas une adolescente, tu apprends, c’est tout. Que sont les adultes bien plus vieux qui reprennent le chemin de leurs études? Ils sont là, ils apprennent moins vite, et pourtant, ils continuent, ils font valoir leurs talents. Tu penses stratégique, c’est ce qu’ils t’enseignent au FBI non? Alors utilise ça à ton avantage! »

Je pouvais facilement deviner le mot qu’il manquait dans sa phrase. Étrangement, je n’aimais pas non plus ce mot. Faible. J’avais l’impression qu’il y avait une faille, que je n’avancerais pas comme les autres, que je traînais du pied. Tout comme Veronica, cela me rendait folle, de voir des défauts, qu’on me les pointe. Voilà pourquoi j’hésitais pendant un long moment, à reprendre les entraînements des potentielles ici, à Montréal. Se confier à quelqu’un, ça ne se fait pas d’un coup de tête. On partage nos émotions, on se montre à découvert et si on ne fait pas entièrement confiance en la personne, il y a cette crainte qui s’installe, du jugement extérieur. « Mais tu n’es pas faible, Veronica. Au contraire, même! » Je m’approchais, lui souriant, essayant de rendre ma voix la plus rassurante possible. « Voilà, tu as tout compris! Tu l’es déjà, un héros, en passant. N’as-tu pas sauvé des vies, en tant qu’agente? Directement ou pas, des gens doivent leurs vies à ton initiative. Et en chassant des monstres comme nous le faisons, on protégera plus de gens. Ceci n’est que le début, tu évolueras, tu apprendras et tu te verras plus forte. »

On changea rapidement de sujet, question aussi qu’elle ne se sente pas démunie par mes commentaires. Mon but était de lui transmettre cette envie de progresser, pas de la faire questionner ses décisions. « Merci! Au moins une personne par ici qui ne croit pas que je suis une pauvre démunie qui n’a pas de job! » Je me mis à rigoler, car les gens dans les alentours me croyaient complètement dépourvue de travail. Certains avaient des soupçons quant à mes passe-temps, mais ce n’est pas comme si je peux leur expliquer mon métier. Je chasse des créatures dangereuses pour protéger la ville. Est-ce que c’est assez pour vous? Non, ça ne paie pas. Non, je n’ai jamais de congé. Mais au moins, je sais que ma présence est importante, que je suis là pour une raison précise. « Effectivement, dès qu’on part en chasse, c’est une nuit d’imprévus qui nous attend. Des … triplettes? Qu’est-ce qu’il t’est arrivé, au juste? Elles t’ont kidnappé? Est-ce qu’elle t’on blessé, ou t’on fait quoi que ce soit d’autre? » Je m’inquiétais pour Vero, l’observant, ne remarquant pas vraiment de blessure physique ni sur son corps, ni sur son visage. Peut-être était-ce interne? Mental, qui sait. « C’est déjà pas mal! De savoir manier une batte un marteau, ça peut toujours te servir en cas d’urgence. En revanche, les armes blanches ne fonctionnent pas sur toutes les créatures. Donc je dirais, à part si tu as une machette vraiment très grande et solide, puis que tu te sens à l’aise de couper la tête d’un vampire … je ne sais pas si tu ne devrais pas apprendre à utiliser un pieu aussi. Avec ton savoir-faire de combat rapproché, un pieu sera du gâteau pour toi. » Malheureusement, il fallait quelque chose de gros et de tranchant. Un couteau, un poignard … ça n’est qu’une minuscule blessure pour un vampire ou tout autre monstre. Il fallait beaucoup de force dans les bras et de vitesse, en plus de l’arme privilégiée. « Je te comprends! Depuis que j’ai découvert ce petit bijou; La Faux! C’est vraiment ce qui m’a sauvé, et si ce n’était pas si flagrant, j’te jure, je l’aurais tout le temps avec moi. » L’arme qui redistribua la force aux tueuses potentielles. Willow avait su trouver le bon sort. Cela aurait put rendre l’objet désuet par la suite, et pourtant, c’est grâce à ça que j’ai pu tenir le coup contre tous ces vampires, lors de cette dernière bataille, à Sunnydale.  « Et si on partait prendre un café? On patrouillerait un peu les rues, voir ce que l’on trouve. Qui sait, on pourrait justement mettre en pratique ce qui te tracasse un peu. » Il n’y avait rien de mieux que de la pousser à faire ce qu’elle ne voulait pas. Se retrouver face à un vampire, avec ce début d’assurance qu’elle semblait doucement ressentir, la pousserait peut-être à attaquer, à se prouver ses propre capacités.
DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) INCONNU & JANE   


Who the hell are you?
Into every generation a slayer is born: one girl in all the world, a chosen one. She alone will wield the strength and skill to fight the vampires, demons, and the forces of darkness; to stop the spread of their evil and the swell of their number. She is the Slayer
Voir le profil de l'utilisateur
Veronica MarsWHATEVERVeronica Mars
ÂGE RÉEL : 33
MESSAGES : 1081
ANNIVERSAIRE : 13/02/1986
INSCRIPTION : 08/01/2019
GROUPE : Usine (Groupe 2)
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Rosemont
EMPLOI : Journaliste au Daily Planet, écrivaine

UNE LECON DE CHASSE


Cette leçon de chasse commençait à devenir quelque chose de plus intime entre les deux femmes. Buffy comprit rapidement que l’autre blonde s’agaçait de ne pas être aussi dégourdie qu’elle n’aurait voulu l’être. Veronica estimait qu’elle n’avançait pas assez vite dans son apprentissage. Mais à quoi s’attendait-elle ? A devenir aussi douée pour mettre KO les créatures surnaturelles alors qu’elle n’avait aucun pouvoir ? Ca n’était pas aussi facile que d’entrer au FBI, bien loin de là mais il n’y avait rien à faire, Vero détestait l’échec et il lui fallait rapidement trouver un moyen pour devenir plus forte… La piste de Willow Rosenberg lui plaisait bien, développer des pouvoirs magiques pour être à armes légales ? Comment réussir à s’en sortir quand on n’a pas les armes pour se battre ? Elle avait bien appris certains trucs et astuces avec Buffy et depuis peu avec les frères Winchester mais ça n’était pas assez. Plus d’une fois, elle avait risqué sa vie, bien trop souvent à son goût….

« Tu as raison, je dois apprendre à être plus patiente, vraiment ! »

Dit la blondinette en guise de réponse même si elle savait que ce serait dur et qu’en réalité, elle pensait déjà à une solution plus rapide… Quoique… Apprendre la magie devait aussi être une question de patience. Après tout, on ne pouvait pas faire n’importe quoi avec la magie, il fallait apprendre à se maîtriser. Mais comme le disait Buffy, on nous apprenait à se maîtriser au FBI, on apprenait à penser stratégie.

« Oui, je dois me rappeler ma formation, stratégie, stratégie, stratégie ! »

Répétais-je comme un mantra. Veronica fit un signe de la tête en guise de remerciement quand la tueuse lui assura qu’elle n’était pas faible, qu’elle était tout le contraire. Elle souriait à présent, essayant d’être rassurante et ça marchait. En vérité, Buffy avait un effet apaisant sur miss Mars, elle se sentait toujours plus en confiance quand elle lui parlait. La blonde savait trouver les mots, on voyait bien qu’elle était passée par l’apprentissage de ses dons bien avant et qu’elle savait de quoi elle parlait.

« Merci, Buffy ! Ça me fait du bien de l’entendre ! Je crois que je devrais m’en faire une phrase fétiche sur mon miroir pour le voir tous les matins !»

Son soutien lui faisait énormément de bien, ça la reboostait et lui donnait du courage pour continuer et réussir son challenge, celui de devenir plus patiente. Veronica plaisantait mais ce ne serait pas une mauvaise idée que de faire cela.

« Ou alors, il me faudrait un enregistrement de tes conseils pour me rebooster chaque fois que je flanche ! »

Rajouta l’agente en rigolant pour détendre un peu l’atmosphère. Veronica fronça des sourcils quand son amie lui expliqua qu’elle était contente d’entendre que ce qu’elle faisait compter pour quelqu’un, qu’elle n’était pas qu’une pauvre démunie sans job…

« Qui a osé dire ça que j’aille lui botter les fesses ? »

Sur le coup, Vero se sentit bien moins faible et aurait été prête à aller botter des fesses. La blonde lui parla ensuite de sa rencontre avec les triplettes pour lui prouver qu’elle n’était jamais au bout de ses surprises. Dans ce métier, cela semblait être une ritournelle, ce que Buffy confirma et cela ne rassura pas Veronica.

« Elles m’ont kidnappée, elles ne m’ont pas touchée mais elles ont tué tout le monde, sans problème ! J’étais simplement au port et elles sont arrivées et ont tué tout le monde sauf moi… J’ai eu de la chance, beaucoup de chance mais maintenant, elles me surveillent et veulent que je travaille avec elles mais j’veux pas travailler avec des tueuses… Enfin, tu me comprends, de vraies tueuses, pas des tueuses comme toi ! »

Veronica s’emmêlait les pinceaux, elle se rendait compte que le terme tueuse n’était pas le mot approprié dans cette phrase… Puis, Buffy lui demanda si elle avait des armes de prédilections et elles échangèrent sur le sujet, la tueuse avait une Faux qu’elle appelait La Faux, elle devait être sacrément spéciale cette faux. Elle lui expliqua aussi qu’elle devrait savoir manier un pieu aussi et des armes plus solides…

« Un pieu, on se croirait aux temps des hommes préhistoriques mais si c’est plus adapté… J’ai envie d’être protégée après tout ! »

Dit la blondinette sur un ton drôle, le sarcasme son arme la plus redoutable… Puis, quand Vero demanda quelle serait sa prochaine leçon, celle-ci l’invita à boire un café et en se rendant là-bas, elles patrouilleraient dans les rues.

« Comme une vraie tueuse, j’aime l’idée ! »

Veronica bomba un peu le torse, elle était d’attaque pour continuer la leçon et en même temps, elle espérait un peu qu’elles ne tomberaient sur rien. Les deux femmes se mirent en route et partirent en direction du café. La nuit était douce et calme mais le serait-elle vraiment ou des vampires sortiraient leurs crocs ? On le saurait très rapidement….

:copyright: nightgaunt


HJ:
 


Une leçon de chasse {PV Buffy S. Fish-12
Voir le profil de l'utilisateur http://whatever-rpg.forumactif.com/t4472-veronica-mars-est-de-re
Buffy SummersWHATEVERBuffy Summers
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 122
ANNIVERSAIRE : 02/11/1991
INSCRIPTION : 03/06/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Mont-Royal


« UNE LECON DE CHASSE »



ϟ
Plus je regardais Veronica, et plus j’avais des flashbacks de mon temps à Sunnydale, lors de cette dernière fatidique année où tout bascula. Les premiers vampires, ces créatures encore plus sanguinaires que leurs descendants, la destruction de la ville, l’évacuation, … une vraie horreur! Dans toute cette apocalypse, il y avait notre groupe, en grande partie constituée d’apprenties tueuses, d’une sorcière, d’une démone, d’un vampire … bref, des gens capables de se défendre aisément. Puis il y avait Dawn et Alex, les deux humains, ceux qui aurait très bien pu se laisser abattre par l’absence de pouvoirs et qui pourtant, restaient les plus courageux de tous. Je leur levais mon chapeau, car peu sont ceux ou celles qui affronteraient le mal en ne pouvant compter sur quoi que ce soit d’autre que leur volonté de se battre. Ainsi, pour la jeune femme devant moi, je voyais qu’elle possédait la même aura. Peut-être est-ce qu’elle sentait ne pas être assez à la hauteur de la chasse aux créatures dangereuses, mais quant à moi, le degré d’aptitude pour ce genre de poste ne se mesurait pas par capacité spéciale. Il venait du cœur, un point c’est tout. Bon, il est vrai, l’entraînement y est aussi pour quelque chose. Cependant, sans intentions, on n’y arrive pas. « Très patiente oui! Je suis peut-être la tueuse, mais j’ai passé un temps fou à m’entraîner. Willow pourrait t’en dire autant … elle s’est vraiment appliquée dans ses études de la magie pour que ça lui vienne maintenant très naturellement. Combien de gaffes as-t-on dû réparer après qu’un sort ait mal tourné? Ah, les aventures! » Je rigolais, me rappelant au combien Giles répétait à la rousse de ne pas toucher à ses manuels de magie, et que la pauvre réussissait toujours à contourner ses demandes.

« Commence par la stratégie, et tu verrais qu’à force de tuer des vampires, tu finiras par toi-même développer tes propres méthodes. C’est exactement ça que j’ai fait … autrement, je serais encore en train de lire les manuels de Giles, et j’te jures, j’crois que je m’endormirais dessus. » Moi qui détestais les cours, on ne peut pas dire que j’ai été choyé en devenant tueuse. Déjà que j’avais de la difficulté à me rappeler des dates historiques, là il me fallait apprendre par cœur les faiblesses de diverses créatures effrayantes, au cas où l’une d’elles débarquerait à l’improviste. Il est vrai que cette étape est primordiale afin que l’Élue puisse comprendre au combien sa position au sein de ce monde est sensible. En revanche, si j’étais maintenant dans les souliers de Giles, je ne passerais certainement pas mon temps à radoter les mêmes informations. Il vaut mieux que la tueuse ou l’apprentie tueuse se retrouve face au danger pour que l’idée du siècle lui vienne en tête et qu’elle fonce vers l’ennemi. « Mais de rien, Veronica! Parfois, c’est ce qu’on a besoin d’entendre, question que la journée se passe mieux. Ça … et quand on doit affronter une horde de vampires. » Je lui souriais, contente de voir qu’après tout mes doutes, j’avais trouvé ma voie. Bien que je ne puisse pas devenir observateur comme Giles, il n’en est pas moins que je réussissais à le remplacer, en attendant son voyage en Europe. « Ça me donne des idées … peut-être que j’enregistrerais mes conseils et les donnerais à toi et à quelques autres personnes voulant également protéger les rues de la ville. C’est bien, quand je suis aux prises avec des créatures de mon côté, mais que vous vouliez partir à la chasse aux monstres. Je garde ça en tête! » Je répondis à ses rires avec un grand sourire, me demandant tout de même si la proposition de la jeune femme serait une bonne idée.

Je pris le temps de rassurer l’agente, la voyant réagir à mon commentaire sur les propos des voisins à mon égard. Heureusement pour eux, je ne prenais pas ça personnellement. Autrement … ils ne seraient pas en un morceau. « Oh, crois-moi, si je prenais ses critiques personnellement, les gens entendraient parler de moi. Mais ce sont des idiots, ils me voient partir le jour, venir de temps à autre chez moi, et quitter la maison tard le soir pour mes patrouilles habituelles. » Conseillère, c’est déjà un job assez demandant mentalement pendant la journée … je crois bien avoir le droit de partir me balader le soir, même si c’est pour une raison plus précise que juste une course nocturne. « Attend quoi? Kidnappée? » J’étais sous le choc; qui diable pouvaient bien être ces triplettes? Comment ont-elles réussi à tuer autant de gens en si peu de temps? « Elles ne t’ont pas dit pourquoi est-ce qu’elles veulent que tu travailles avec elles? Il est important de savoir ce qu’elles recherchent en te menaçant ainsi. En ayant cette information, t’es mieux préparée à les attaquer. » Je devrais sincèrement commencer à surveiller ces ‘triplettes’ de près, question aussi de connaître leurs véritables intentions. J’imagine que pour les affronter, une arme simple ne suffirait pas. Peut-être même pas la Faux. « Je te l’avoue, c’est pas super d’affirmer les tuer avec des pieux, mais ta seule autre option pour les vampires, c’est de couper la tête. Mais si tu te sens plus à l’aises de trancher que d’empaler, eh bien tu peux utiliser autre chose. » Le choix restait le sien. La seule chose à savoir, c’est que les armes à balles ne fonctionnaient pas du tout.

Je lui proposais, après un tel discours, d’aller prendre un café et patrouiller les alentours, question de continuer à se pratiquer. La route se fit tranquillement, entre des conversations plus légères qu’à l’habitude. Puis, une fois au café, je commandais pour les deux. En attendant nos cafés, je remarquais une fille au teint blafard, les yeux creux, qui ramenait un gars très peu de son genre avec elle. Mes instincts me criaient que cette scène n’avait rien de normal. Je donnais donc un coup de coude discret et doux à Veronica. « Tu vois la fille aux cheveux noirs et au chandail beaucoup trop serré? Je crois qu’elle est là parce qu’elle sert d’appât pour une horde de vampires. » Je murmurais, sachant que la mystérieuse cliente en question n’avait aucunement passé l’étape de la transformation en vampire.

hors-jeu:
 
DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) INCONNU & JANE   


Who the hell are you?
Into every generation a slayer is born: one girl in all the world, a chosen one. She alone will wield the strength and skill to fight the vampires, demons, and the forces of darkness; to stop the spread of their evil and the swell of their number. She is the Slayer
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Tableau de chasse des crânes
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» La chasse est ouverte... YATA!!!!!! [PV Sybille]
» Une petite partie de chasse... [PV: Nuage de Tulipe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: