Revenir en haut Aller en bas

WHATEVER 2.05 EST LÀ ! VERSION 16 LES DÉTAILS
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART

Partagez
people cry when their hearts are breaking ⊰ ft. tony stark
AnonymousInvitéInvité
people cry when their hearts are breaking
tough love, I'm in pain. It's lonely at the top, with no one to guide me, And I still have no words to say. My soul aches

tony stark & erin lindsay ;
Les gens croient tous que d’être la fille du roi apporte confort et stabilité, bonheur et paix, mais ils se trompent tous. Le titre de princesse, j’aurais pu le donner à la première venue, quitte à ce que cela me libère de mes liens afin que je puisse enfin goûter à la vie. Je ne suis qu’un trophée pour le mari que mon père choisira. Je ne suis qu’un pion sur un vaste jeu d’échec. Mes opinions ne comptent pas, ma voix n’a aucune force. Alors dites-moi pourquoi on désire tant être à ma place? Une prison n’a pas besoin de barreaux pour être considérée accablante, et malheureusement, mon père le roi était mon geôlier. Un homme horrible pour certains ou généreux pour d’autres. Une chose est sûre; il est juste. Quand on le respecte, il ne s’emporte pas. Cependant, lorsqu’on essaie de l’attaquer, de le surprendre et de s’en prendre à lui ou à sa famille, il devient l’être le plus ignoble qu’il soit. On dirait qu’il n’attend que ça pour montrer son pouvoir. C’est ce qu’il fit, entre autres, au patriarche de la famille Stark. Celle-ci était de haute estime au sein du royaume, ou du moins, c’est ce que tous crurent. Ah, mais c’est que le père ne semblait pas satisfait de son monarque, et en guise de vengeance, essaya de le tuer. Le roi s’en prit à lui dès qu’il put, demandant que l’on pende ce traitre. La place publique était pleine, les gens gardaient le silence. Le reste de la famille fut chassée dès que le cou du père craqua, et jamais on n’entendit parler d’eux. Horrible, n’est-ce pas? Ce sombre jour, on pleura la mort d’un homme, et moi, je pleurais celle d’un amour naissant, entre moi et leur fils, Anthony. Jamais plus je ne connus de joie si pure, et de savoir que mon père préparait déjà mon mariage à un prince m’affolait d’autant plus.

La date fut choisie. L’évènement aurait lieu dans trois mois. Voilà le temps qu’il me restait, avant que je ne change de lieu et que mes chaînes appartiennent à un autre homme cruel. Une épée de Damoclès qui pend dangereusement au-dessus de ma tête. Je préférais pourtant l’ignorer, essayer de vivre le peu de liberté qu’il me restait encore avant l’échange des bagues. Je choisis de partir à la Pylea Valley, question de visiter le marché des villageois, des fermiers merveilleux qui nous apportent ce que la Terre leur offre. La calèche s’arrêta juste à l’entrée de cette petite place grouillant de visiteurs, et j’en sortis rapidement, échappant par la même occasion à celles qui devaient normalement garder un œil sur moi. Je parcourus table après table, posant des questions, goûtant à des fruits dont le nom m’échappait complètement. Je m’émerveillais devant tout ce que je voyais, et je n’en étais encore qu’au début. Bientôt, j’en arrivais à une table très bien remplie, et mes yeux parcoururent chaque recoin jusqu’à ce qu’ils rencontrent ceux de … Anthony. Oh mon dieu! Serait-ce vraiment lui? Je … je n’y crois pas! J’aurais voulu tout lui dire à ce moment précis, mais je me retins, prétendant plutôt vouloir acheter quelques légumes afin de m’approcher un peu plus. « Une très belle récolte, n’est-ce pas? » Je ne voulais pas le brusquer. Mon plan était en fait de l’obliger à croiser mon regard et qu’on puisse se reconnaître immédiatement, sans que les autres ne comprennent exactement de qui il s’agissait, sans quoi il serait encore martyrisé, le pauvre!  

b l a c k f i s h
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2344
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries

La vie d’Anthony Stark n’était pas du tout ce qu’elle aurait dû être. Déjà, il avait été contraint de changer de nom. Optant pour Tony Dawson. Sa famille était passée d’amis proches de la famille royale à famille exclue après la pendaison du père. Tony avait été présent ce jour-là. Il avait vu son père être pendu sur la place publique pour tentative de meurtre sur le Roi. Howard avait affirmé l’avoir fait pour lui... Sur le moment, le jeune Stark n’avait pas compris. Il n’avait jamais demandé quoi que ce soit… Il n’aurait jamais pu demander une telle chose. Tony respectait énormément le Roi Lindsay et encore plus sa fille, Erin. Souvent, Anthony s’était imaginé faire sa vie avec cette femme… Il était complètement fou d’elle même s’il savait que c’était impossible. Il n’était pas prince… Erin n’avait pas le droit de le fréquenter et pourtant, ça ne les avait pas empêchés de se voir plus souvent que nécessaire voire même de se tourner autour. Sauf que son père avait mis fin à tout ça. Depuis sa mort, le dernier Stark n’avait jamais revu Erin et il lui en a voulu longtemps pour ça… Jusqu’à ce que, sur son lit de mort, sa mère lui confie que son paternel avait espéré que la mort du Roi donne le pouvoir à Erin et que cette dernière puisse faire tout ce qu’elle désirait de sa vie amoureuse… Parce qu’Howard savait… Il avait bien vu que son fils était complètement fou de cette femme et inversement. Il avait voulu leur donner une chance de vivre leur idylle. Malheureusement, il avait échoué et sa mère et Tony avait dû quitter le royaume puis changer de nom afin de pouvoir se refaire une réputation. Maria était décédée d’une grave maladie quelques années plus tard forçant Tony à se débrouiller tout seul. Heureusement, Anthony n’avait jamais été en manque de ressources et il avait réussi à s’en sortir très bien. Il s’était construit, lui-même, une petite ferme sur la terre de sa mère où il élevait des vaches et poules qu’il revendait et où il avait des énormes plantations de fruits et de légumes. Probablement les meilleurs du royaume grâce à un engrais qu’il avait fabriqué lui-même afin d’aider à la culture de ses champs.

Tony avait son kiosque au marché où il se rendait plusieurs fois par semaine pour vendre ce qu’il avait. Avec les années, il s’était forgé une certaine réputation et il avait des clients réguliers qui l’attendaient à chaque fois. Ayant vieilli depuis la mort de son paternel, la plupart ne le reconnaissait pas lui donnant ainsi une chance de refaire sa vie. Sa vie qu’il noyait dans le travail. Il travaillait constamment dans l’optique d’améliorer ses cultures, mais également dans la fabrication d’objets qui l’aidait à la récolte. Ce matin-là, Anthony était arrivé à son kiosque avec Happy, son âne. Ce dernier portait deux énormes paniers sur son dos tandis que Tony traînait une poche de fruits et de légumes. Le brun était tout juste installé lorsqu’il entendit une voix s’adresser directement à lui. Il laissa tomber la tomate qu’il avait dans sa main n’osant pas relever immédiatement la tête. Cette voix… Il l’aurait reconnu entre toute. Finalement, Tony leva son regard et son cœur rata quelques battements lorsqu’il reconnut Erin. Elle n’avait pas énormément changé depuis la dernière fois qu’il l’avait vu, elle était toujours aussi belle. L’homme déglutit et ouvrit la bouche à plusieurs reprises n’arrivant pas à parler. Stark finit par tourner les talons et s’approcha d’un panier remplit de pommes. Il choisit la plus belle qu’il tendit à Erin se risquant un petit sourire. « Les récoltes sont excellentes ces temps-ci. » L’homme pinça les lèvres ne pouvant détacher son regard de la princesse. « Tu ne devrais pas être ici… » souffla-t-il sentant ses joues devenir légèrement rose. Dire qu’il n’était pas content de la voir serait mentir. « Mais les règles ne t’ont jamais arrêté… » Il referma ses dents sur sa lèvre inférieure.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. people cry when their hearts are breaking ⊰ ft. tony stark Seahorse-rouge

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AnonymousInvitéInvité
people cry when their hearts are breaking
tough love, I'm in pain. It's lonely at the top, with no one to guide me, And I still have no words to say. My soul aches

tony stark & erin lindsay ;
Pire qu’une tragédie, que notre histoire. Nos statuts respectifs nous empêchant de pouvoir se fréquenter, de laisser naître l’amour encore si pur et innocent. Pourquoi, pourquoi tant de violence et d’injustice? La famille Stark avait été des plus accueillantes. Parmi les divers aristocrates visitant le château, c’est avec eux que je parlais le plus. C’est ainsi que l’on construisit un début d’amitié, Anthony et moi. À l’époque, nous n’avions aucun mal à se croiser, et les gens ne nous observaient pas d’un air suspicieux. Ces rencontres innombrables, ces conversations sans fin nous permirent de voir au-delà de la camaraderie. La vérité nous tendait les mains, nous montrait le chemin à suivre. Nous nous aimions, nous ne voulions pas passer le restant de nos jours l’un sans l’autre. Rêveurs, certes, car au fond, l’espoir était que nous puissions nous marier. Malheureusement, c’était impossible. Les mariages se font entre princes et princesses, afin de fortifier les liens entre les royaumes. Mais tenir compte de cette interdiction ne nous arrêta pas. Chaque lever du jour et chaque coucher de soleil, nos cœurs se rapprochaient. Bientôt, ils ne feraient qu’un … ils serait u…un… Oh, doux Anthony, j’ai tellement souhaité que les choses se soient passées autrement. La pendaison publique du paternel, Howard, me laissa bouleversée. Ma dame de chambre essayait de me consoler, tant que tremblait et pleurait, inquiète pour ce qui adviendrait de la famille Stark. Question qui fut presque immédiatement répondue, alors que mon père les expulsa, leur interdisant de revenir dans le royaume, peu importe la raison. « Anth… Anthony… » Je me souviens m’être effondrée après cette nouvelle, d’avoir passer plusieurs jours dans ma chambre, éprise de la maladie d’amour. Tout le monde était inquiet, visiblement, car dès la première journée, on fit entrer des guérisseurs des plus efficaces. Je ne comprenais pas pourquoi mon père réagissait ainsi, jusqu’à ce qu’il ne vienne m’annoncer mon mariage à un prince quelconque, dans exactement trois mois. En découvrant cette horrible nouvelle, je me suis promis de chercher mon bonheur, et non le sien.

Pourtant, je ne pouvais pas changer si dramatiquement d’habitudes. S’il suspectait une fausseté, tout s’écroulerait. En revanche, ce matin, j’eus la soudaine envie de sortir, de prendre un peu d’air frais, et qui sait, aller voir ce que le marché de Pyllea Valley a à m’offrir. Puisqu’il ne s’agissait que d’une petite promenade, mon père accepta sans se poser de questions. Il se permit de me mettre ne garde contre les dangers, mais il était déjà trop tard, alors que je m’approchais de ma calèche. J’échangeais une courte conversation avec ceux et celles s’occupant de moi, de mon bien-être. Puis, j’embarquais, voyant du coin de l’œil le reste de mon entourage s’approcher. Je n’échangeais pas un seul mot avec eux, préférant juste échafauder un plan afin de m’échapper à leur surveillance incessante une fois sur place. Le trajet fut long, certes, mais il me permit de me préparer. Une fois arrivés, j’entrepris de descendre en premier, profitant d’un moment d’inattention pour partir à l’aventure. Oh, et que de kiosques, par ici! La Terre nous fait partager ses richesses, mais pas sans la précieuse aide de toutes les fermières et tous les fermiers. Ils sont les vrais diamants d’un royaume. Quant à moi, je cherche la plus belle des richesses. L’amour, le vrai, celui que je n’ai plus revu depuis ce qui me semble être l’éternité. Où se trouve-t-il? Pourrais-je un jour le revoir? Les terres sont si grandes. Mais je ne veux pas abandonner. Je le retrouverais, coûte que coûte. Et pendant tout ce drame, eh bien le destin se préparait à nous prendre au dépourvu. Le fruit du pur hasard, alors que je m’approchais d’un kiosque quelconque. Mes yeux qui se rivaient soudainement sur l’homme présent. Ce pourrait-il que … que … Mon dieu, c’est lui, c’est Anthony! Je voulais lui sauter dans les bras, ne jamais le lâcher. Malheureusement, je me savais entourée de pipelettes. Donc, j’entrepris de le complimenter sur ses récoltes. Il comprit immédiatement qu’il ne s’agissait pas de n’importe qui. Il reconnut ma voix, mais savait pertinemment que la discrétion était toujours de mise. Le voilà qui me tend une pomme, qu’il me répond comme si ne rien était. Je fis un cours signe de révérence, avant de prendre le fruit et sourire à mon tour. Il a bien raison, je ne devrais pas être ici. Cependant, il me connait mieux que quiconque. Les règles ne sont pas ce qui m’arrête, quand j’ai une idée en tête. « Je ne pouvais faire autrement. Ordres ou pas, il fallait que je vienne te voir. » Reprendre les rôles, faire comme si tout était normal dans le coin, … c’est pas ce que je voulais, mais je n’avais pas le choix. Je croquais donc dans la pomme, lui souriant par la suite. « Les pommes sont juteuses et délicieuses. » Les gens passant par ici doivent se poser des questions, vis-à-vis notre comportement inhabituel.

b l a c k f i s h
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2344
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries

L’amour ? Tony ne l’avait pas directement connu. Il avait été amoureux, fou amoureux. Parfois, il avait la sensation de l’être encore et malgré que ses sentiments avaient pu être réciproques, il n’avait jamais pu les partager avec la principale concernée. Pour la simple et unique raison qu’ils n’avaient pas le droit de le faire. Ils n’avaient pas le droit de s’aimer, car dans son milieu à elle, les sentiments n’avaient aucune importance à côté des liens entre les royaumes. Tony en avait voulu à tout le monde pour ça, il lui en avait même voulu à elle de ne pas être née dans une autre famille. Tout aurait été plus simple… Sa vie n’aurait pas été chamboulée du tout au tout. Son père n’aurait jamais cherché à se débarrasser du roi afin de faire d’Erin une reine qui pourrait choisir qui elle épousait. Son père était mort, car il avait voulu aider son fils unique à vivre son idylle et depuis Tony devait vivre isolé, car on crachait sur son nom. Depuis, Tony avait arrêté de croire à l’amour. C’était quelque chose qu’il n’aurait jamais la chance de connaître, tout comme le plaisir charnel. Il se contentait des plaisirs solitaires et des nombreux fantasmes qui l’habitaient mettant toujours en œuvre la même personne. Son amour perdu. Amour perdu qui se trouvait à présent devant lui. Le brun n’arrivait pas à le réaliser. Il fut complètement déstabilisé par la brunette qui apparaissait comme un mirage. Pourtant il avait rêvé plusieurs fois de la revoir, mais il avait toujours cru que ça n’arriverait jamais. Qu’elle lui en voulait pour les agissements de son père. Indirectement, Tony avait été associé à cette tentative de meurtre alors qu’il n’avait rien vu venir. À l’époque, il était uniquement un jeune adulte aveuglé par un amour impossible.

« Pourquoi ? On se fait du mal Erin.. » Pourquoi voulait-elle le voir ? Pourquoi lui ? Même s’il était heureux devant elle, son cœur était serré, car il savait pertinemment qu’il ne pourrait jamais l’avoir. Néanmoins, il ne put empêcher ses doigts d’aller frôler le dos de sa main avec une tendresse propre à lui tandis qu’il la fixait en train de goûter sa pomme. Un maigre sourire se dessina sur son visage. Finalement le brun fit le tour de kiosque afin de s’approcher de la princesse pour murmurer à son oreille : « On serait mieux de se rejoindre dans la forêt derrière dans une dizaine de minutes si tu veux qu’on discute. » Au final, il était ouvert à la discussion, mais pas ici. Il y avait trop de regards indiscrets. Le brun fit un signe de tête vers la forêt en question avant de retourner à ses tâches comme si de rien afin de lui laisser le temps de partir. Dans quelques minutes, il allait payer l’adolescent qui travaillait avec ses parents du kiosque d’en face afin qu’il s’occupe du sien pendant quelques temps.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. people cry when their hearts are breaking ⊰ ft. tony stark Seahorse-rouge

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AnonymousInvitéInvité
people cry when their hearts are breaking
tough love, I'm in pain. It's lonely at the top, with no one to guide me, And I still have no words to say. My soul aches

tony stark & erin lindsay ;
Une princesse n’est pas en amour. La royauté ne se marie que par devoir envers sa famille. On me le répéta plus d’une fois, mais ne n’y croyait pas. Mes yeux posés sur Anthony, quand je le croisais pour la première fois, mon cœur s’emballa. Non, ce n’était pas un malaise, ni même une rêverie d’enfant. Ce que je ressentis, ce fut l’amour dès le premier regard. Chaque journée qui suivit, je fis tout mon possible pour le recroiser, pour le revoir, jusqu’à ce qu’enfin, nos destins s’entremêlent. Prête à tout laisser derrière pour l’homme que j’aimais, et pourtant, on dirait que je ne pouvais pas vivre mon propre chemin. Le roi voulait que je me présente à certains princes, que je leur prête attention afin de mieux négocier un possible mariage. À quoi bon, si le cœur n’y est pas? Moi, il n’y avait qu’une personne, un seul nom. Personne, dans le château, ne semblait vouloir en entendre mot, me prenant encore pour une fillette naïve qui ne connaît rien au rôle d’une princesse. En comparaison, la famille Stark était prête à tout pour que nous puissions vivre heureux. Malheureusement, le pire des châtiments s’abattit sur le paternel, celui-ci ayant user de ce que certains conseillers pointèrent comme de la trahison. Honteuse, meurtrie, je n’osais pas aller voir Anthony. Il devait certainement m’en vouloir. Comment pardonner à la personne qui a causé la mort de son père? Longtemps, je m’enfermais dans ma tour, ne sortant que lorsque le roi me l’ordonnait.

Mais aujourd’hui, c’était différent. Le compte à rebours avait commencé. Je devrais me marier dans trois mois. Mes pleurs et mes supplications ne furent d’aucune aide. Bientôt, je serais dans le lit d’un autre homme, sans jamais connaître le véritable amour, celui qui vous donne l’impression que le monde entier n’a plus d’importance. Est-ce qu’Anthony m’aimait encore? Est-ce qu’il m’en voulait? Tant de questions sans réponses … je ne pouvais pas quitter ce royaume sans en avoir le cœur net. Mais comment le trouver, dans les vastes terres nous entourant? Cette épopée me semblait sans espoir, et pourtant, le destin me souriait en cette belle journée. Moi qui n’étais venu que pour prendre un peu d’air, que pour visiter et marcher librement, comment aurais-je pu deviner que je le reverrais? Il était là! Je n’en croyais pas mes yeux! Il me fallait me rapprocher sans trop d’indiscrétion, ce pourquoi je feignis observer les légumes, avant de finalement lui parler de la récolte. Sa réaction me fit sourire, et me rassura quant au message que j’essayais de faire passer. Il joua le jeu, m’offrant une pomme, fruit que j’acceptais poliment. Par la même occasion, je lui fis comprendre que peu importe les ordres, j’étais ici, et je ne me dévierais pas. Les femmes supposément là pour me surveiller prenaient probablement soin de la calèche, ou alors elles me cherchaient à l’autre bout du marché.

« Parce que je ne peux vivre sans toi, Anthony. » Pour l’instant, il n’y avait pas encore beaucoup de visiteurs dans les alentours. Nos murmures passeraient donc inaperçus, tout comme le frôlement de main qui me fit frissonner d’envie. Heureusement que je croquais dans cette pomme, autrement, les gens finiraient par s’approcher, par simple curiosité. Petits sourires échangés, après quoi il vint me rejoindre pour me murmurer à l’oreille une rencontre secrète, dans la forêt derrière. En apercevant quelques clients potentiels qui arriveraient bientôt par ici, je ne fis qu’hocher de la tête. « Merci, vos pommes sont divines! J’espère que vous puissiez en vendre plus d’une! » Je lui souhaitais une bonne journée et continuais de déambuler pendant quelques minutes, avant de doucement me fondre dans la forêt juste derrière, à attendre qu’il arrive et qu’enfin, nous puissions parler sans craindre les regards des passants.

b l a c k f i s h
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2344
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries

Son cœur s’emballa lorsqu’elle affirma ne pas pouvoir vivre sans lui. Anthony voulait tellement y croire. Il croyait Erin, ce n’était pas le problème, c’était en leur relation qui était plus difficile de croire. Elle était tout simplement interdite. Juste fantasmer sur la princesse pouvait le mettre dans une fâcheuse position, il n’avait même pas le droit d’y penser. Même s’il venait d’une famille bien positionnée dans la hiérarchie, il n’avait pas de sang de royal. Il n’aurait pas dû s’attacher autant, car maintenant, la souffrance était inévitable. Il avait une femme magnifique devant lui qu’il n’avait même pas le droit de la toucher… Et ça, même si les deux adultes étaient attirés l’un vers l’autre. Juste l’avoir près de lui aujourd’hui était dangereux. Ayant perdu complètement sa réputation, Anthony risquait la peine de mort si le roi apprenait que sa princesse avait échappé à la surveillance pour le rejoindre. Ce dernier connaissait leur idylle et il s’y était toujours opposé. C’était uniquement une question de descendance, car Tony avait été apprécié par les parents royaux avant que son père gâche tout. « Il le faudra… » murmura-t-il à contrecœur. Ça ne lui plaisait pas de dire ça, mais c’était la stricte vérité. Elle devra apprendre à vivre sans lui, car il n’avait pas sa place dans la vie de la magnifique brunette. Et pourtant, Anthony ne put s’empêcher de lui toucher les mains, car il avait besoin d’être en contact avec elle. Elle lui avait manqué atrocement. Et pourtant, ça faisait des années qu’ils vivaient loin l’un de l’autre. Tony aurait très bien pu refaire sa vie, il avait rencontré quelques femmes, mais ça n’avait jamais fonctionné. Il avait toujours la même brunette en tête et aucune autre n’arrivait à attirer son attention plus que quelques minutes. Elles attiraient son regard, mais sans plus. « Merci beaucoup de vos compliments votre Altesse Royale. Il me fera plaisir de vous servir à nouveau la prochaine fois. La température étant plus clémente, ça serait bientôt la saison des fraises et des melons d’eau. » Ton plus que professionnel afin que les curieux autour d’eux y croient. L’homme l’observa s’éloigna avec un maigre sourire avant de finalement céder sa place à l’adolescent du kiosque voisin.

La nervosité le gagne dès qu’il s’éloigna de sa zone de confort. Il était du genre très stressé lorsqu’on le sortait de sa routine. Et pourtant, ce n’était pas un stress désagréable. Au contraire, il était fébrile. Juste tenir une conversation avec Erin l’emballait au plus haut point. Tony avait attrapé sa cape qu’il avait déposé sur ses épaules et il avait mis le capuchon sur sa tête avant de prendre le chemin de la forêt. Il n’eut pas besoin de marcher énormément avant d’apercevoir la silhouette qu’il cherchait. « Ça me rappelle notre jeunesse… Lorsque tu sortais en douce du château pour me rejoindre à l’écurie. » dit-il un petit sourire niais sur le visage. La bonne vieille époque où tout était plus difficile. « J’ai appris pour ton mariage à venir… Félicitations ? » C’était une vraie question. Il connaissait Erin, il se doutait que ce n’était pas son choix.



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. people cry when their hearts are breaking ⊰ ft. tony stark Seahorse-rouge

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anthony StarkWHATEVER, JE SUIS
IRON MAN
Anthony Stark
ÂGE RÉEL : 27
MESSAGES : 2344
ANNIVERSAIRE : 23/07/1992
INSCRIPTION : 22/05/2018
QUARTIER RÉSIDENTIEL : Dans un manoir à l'extérieur de Montréal
EMPLOI : PDG de la Stark Industries
Sujet arrêté



You’re in a relationship
with me, nothing will ever be okay. people cry when their hearts are breaking ⊰ ft. tony stark Seahorse-rouge

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
people cry when their hearts are breaking ⊰ ft. tony stark
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» 'India has the highest number of hungry people on earth'
» People do not die from suicide, they die from sadness ○ Rahel & Ether
» my people skills are rusty — thomas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: