Revenir en haut Aller en bas

WHATEVER 2.04 EST LÀ ! VERSION 15 LES DÉTAILS
BIENVENUE SUR WHATEVER, FORUM CROSSOVER SÉRIE TV
AIDEZ-NOUS À PROMOUVOIR LE FORUM : PRD ET BAZZART

Partagez
(EVENT SURNATUREL) : MEURTRE & MYSTÈRE
Mary-Alice YoungWHATEVERMary-Alice Young
ÂGE RÉEL : 89
MESSAGES : 67
ANNIVERSAIRE : 17/01/1930
INSCRIPTION : 31/01/2017

 

 

 
Event Halloween

 




Explication du sujet : Avec Halloween qui arrive à grand pas, nous vous réservons une intrigue de groupe style "Meurtre & Mystère". Le jeu se passera sur le plateau surnaturel (dans la zone réalité parallèle) et jouera sur votre évolution et vos relations avec les autres personnages.

En réalité, un démon qui possède les rêves s'occupera de plusieurs personnages de Montreal pour les conduire sur le site d'un camp dans les bois possédant plusieurs chalets. Une fin de semaine amusante pour tout le monde. Évidemment, vu que c'est un rêve, tout semblera normal pour chacun des participants jusqu'à ce qu'un tueur vienne tuer les vacanciers les uns après les autres. Le tueur sera choisis par le staff et contacté par mp selon vos candidatures et postera les messages de "meurtre" avec le compte PNJ. Lorsque votre personnage se fait tuer, il se réveillera et se souviendra cependant de tout ce qui s'est passé dans son rêve (dont les rencontres faites) et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il ne reste que peu de survivants et que le tueur(démon) est démasqué et tué. Bien entendu, le personnage joué par le tueur n'aura quand à lui aucun souvenir de ce rêve, vu qu'il s'agit d'un démon ayant pris son apparence. Bref, voilà, en espérant voir de la participation et du plaisir (a)

À SAVOIR =>
- Nous n'avons pas une ordre de postage - cependant, soyez respectueux et ne pas pondre des réponses trop rapprochés.
- Nous demandons des réponses sans codage
- Privilégier les réponses courtes entres 10 et 20 lignes pour éviter une surdose de lecture sachant qu'il y a beaucoup de participants.
- Le tueur joue en tant que son personnage et agira également comme tueur sous le compte Mary-Alice Young.
- Si votre personnage meurt, c'est la fin de votre jeu. Vous pouvez offrir une conclusion et un réveil à celui-ci. Tout ce que vous avez rêvé restera dans l'esprit du personnage dans vos rps futurs.
- Le tueur est masqué et ne peut pas être reconnue jusqu'à la fin.

PARTICIPANTS
- @Matthew Casey
- @Owen Hunt
- @Thor Odinson
- @Alex Danvers
- @Harvey Specter
- @Natasha Romanoff
- @Ianto Jones
- @Fallon Carrington



 

 
C O D E ©️️ W H A T S E R N A M E .

 


all be watching you
Voir le profil de l'utilisateur
AnonymousInvitéInvité
Owen Hunt ouvrit les yeux. Il voyait la route défilante devant lui et le jeep qu’il conduisait se stationner dans la cours d’un petit camp qui donnait une vue splendide sur un grand lac. Plusieurs chalets bordaient la rive et sans savoir vraiment pourquoi, un sentiment de liberté rejoignit l’esprit du chirurgien plastique. Amelia n’était pas là. Il ne savait pas pourquoi, mais ce n’était pas un détail qu’il s’empressait de résoudre. Bien qu’il jugeait ne connaître personne parmi le reste des touristes, c’était comme s’ils étaient amis depuis toujours. Hunt descendit du véhicule en attrapant son sac à dos qu’il porta à son épaule et offrit un grand sourire aux autres invités. « Bonjour. » Dit-il sur un ton des plus conviviales. « C’est magnifique ici, wow, ça va faire un bien fou de se ressourcer. » Avouait l’homme en faisant quelques pas jusqu’à la plage qui donnait sur un quai. Owen avait toujours aimé la nature, la pêche et tout ce qui s’en rapportait. Le rouquin retourna vers les autres tout heureux.
Fallon CarringtonWHATEVER, JE SUIS LE
FONDATEUR
Fallon Carrington
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 1230
ANNIVERSAIRE : 13/10/1992
INSCRIPTION : 12/11/2017
EMPLOI : Dirigeante chez Carrington Atlantic
Une bosse prise par le véhicule qui me transportait et hop, j’étais debout. Je pose une main sur ma tête douloureuse dût sans doute au sommeil mouvementé que j’avais eu lors du chemin. Coucher à l’arrière d’une limousine, ce n’était pas de tout confort. J’étais une Carrington et j’avais l’habitude du luxe. Je fis un simple sourire à mon chauffeur qui m’informa de notre arrivée sur le site. Pourquoi avais-je choisis un week-end en nature ? Aucune idée, ce n’était même pas de mon genre. Nous possédions un chalet en Géorgie et jamais que je n’osais y mettre les pieds. Même que la poussière devait sans doute s’envelopper – particulièrement depuis que les États-Unis furent envahis – peut-être que ma famille s’y trouvait d’ailleurs… enfin. Je ne cherchais pas à comprendre. Je descendis du véhicule et risqua de trébucher. Mes escarpins haute couture n’étaient sans doute pas le meilleur des choix. « Putain de nature … » Crachais-je entre les dents lorsque soudainement, mes chaussures à talons aiguilles se changèrent en soulier de randonné, tout comme ma robe de soirée en habit classe, mais parfait pour le bois. Je ne me questionnais pas sur ce détail. Je passe une main dans mes cheveux en la faisant battre. « Des moustiques, génial…. » Je soupirais face à cette déduction.


en pause pour l'été Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://revealdown.forumactif.com/
AnonymousInvitéInvité
Harvey gara sa berline près de la zone où d'autres véhicules, déjà, s'étaient arrêtés. Un tout-terrain, sûrement plus avisé que son moyen de transport ; une limousine ... Une limousine ? Oui, une limousine, qui manœuvrait comme elle le pouvait pour se retirer ; et deux autres voitures qui firent naître un sourire sur le visage de l'avocat conquérant et richissime, qui s'accordait un repos bien mérité après avoir ressuscité son cabinet à Montréal, contre toute attente. Les véhicules en question étaient un monospace et un break, l'un était à son frère, Marcus, qui était venu avec sa femme, Katie ; l'autre était à ses parents, Gordon et Lily.

« Oh ! Harvey ! Tu as oublié nos cartes ! On doit faire demi-tour ! »

Il tourna la tête. Sur le siège passager, Dana Scott, une pétillante petite brune en vêtements trop cher pour leur usage, fourrageait son sac à la recherche des papiers. Il fouilla dans le pare-soleil devant elle et lui tendit les cartes attestant de leur réservation : un chalet adorable tout proche de ceux de ses parents et de son frère. La Britannique souffla de soulagement et les enfourna dans son sac à main hors de prix.

« Détends-toi, ils vont t'adorer ! C'est fou que tu n'aies jamais vu mes parents encore ! Mais tu verras, ils sont fantastiques, » disait-il en sortant du véhicule. Il avait opté pour la simplicité, du jean et de la laine pour lutter contre l'arrivée fraîche de l'automne canadien.

De l'autre côté du véhicule, de longs cheveux blonds vénitiens révélèrent le visage de Zoe Lawford, ancienne associée de Pearson Hardman avec qui il avait fini par créer une famille il y a plusieurs années ; famille qui serait plus forte d'un membre dans quelques mois.

« Oh ! Je suis sûre que ce sera parfait, Harvey. Ne m'en veux pas, c'est les hormones. »


Spoiler:
 
AnonymousInvitéInvité

The Bird And The Worm.
♫♪♫
(C) CSS + Crossover by Firebird & Gifs by Tumblr.


Un monde complètement livré à Damme Nature. Un horizon qui emprunte des couleurs vives, rougeoyantes, pour saluer la saison estivale et qui s’annonce drôlement frisquet en Amérique du Nord. Lui qui vivait autrefois à Chicago, a l’habitude de sentir patiner sur sa peau la brise qui sitôt se perd d’un murmure cristallin en les antres frais de cette forêt mystérieuse. Les yeux du petit blondinet se lèvent avec contentement vers le dôme juché avec prestance au-dessus de leurs têtes. Le soleil et l’azur. Cette retraite inopinée en campagne lui fera le plus grand des biens ! Il en est convaincu. Même s’il ignore toujours qui lui a parlé de ce séjour et plus principalement comment il a fait pour se rendre là-bas…

Vêtu et chaussé pour la circonstance, Casey s’extirpe de l’habitacle de son camion, contourne le bolide pour attraper dans le coffre de son pick-up, sac de couchage et caisse de bières. Deux infimes détails captent à peine son attention : sa plaque d’immatriculation et l’insigne qui décor sa voiture. Sa plaque est immatriculée à l’État de l’Illinois alors que l’insigne sponsorise une entreprise œuvrant dans le domaine de la construction et annonce qu’il en est le propriétaire. Des éclisses d’autrefois qui semblent tout à fait normaux… ici, là, maintenant, dans la province de Québec et loin du sort que connaissent les États-Unis. Sac de couchage dans un poing, caisse de bières juchée sur l’autre épaule, les chaussures de randonnée du soldat du feu foulent le pavé de gravelle et le rapprochent paisiblement des quelques autres âmes vagabondes.

Il reconnait rapidement le docteur Owen.
Insolite intuition, il reconnait également la rousse sulfureuse, dont le parfum Chanel-Machin est flairé à des kilomètres à la ronde et semble attirer un généreux nuage de moustique. Ce qui le fait d’ailleurs sourire et lui annonce le profil de cette petite Précieuse Miami Girl…

- Bonjour, Owen ! qu’il s’annonce, sans autres artifices.

Se profilant dans l’ombre du rouquin, il contourne ce grand blond aux allures de la haute bourgeoisie et la famille de ce dernier. Vision qui ne prolonge avec plus ample douceur le sourire niait étirant la commissure de ses lippes. L’erratique enflammé d’une chaleureuse clarté le laissant pensif et muet.

- J’ignorais que les Carrington et Specter nous accompagneraient ! qu’il ne peut s’empêcher de partager au rouquin.

Non loin dans la clairière, le vent se lève et fait trembler les branches.
Prélude se profilant sournoisement dans la profondeur de cette forêt complètement désenchantée !
Cette retraite inopinée en campagne lui fera le plus grand des biens !
Il en est convaincu...
AnonymousInvitéInvité
Je me réveillais au volant de ma voiture, sans avoir eu l'impression de m’être garée sur le bas coté pour un petit somme improvisé. Combien de temps s'était écoulé entre mon départ et ma petite sieste? Aucune idée. Tout ce que je savais c'était que Maggie devait probablement m'attendre la bas puisque nous avions convenu d'un petit moment de détente loin de tout. Ça partait d'une bonne idée, après tout... Mais vu les problèmes qui s'enchainaient je savais que ça n'allait être qu'une simple parenthèse.

Je regardais dans le rétroviseur et déboita pour continuer mon chemin. Heureusement que j'avais investi dans une voiture tout terrain et non une simple berline. La route n'était même pas bitumée! En tout cas, nous allions être tout a fait dépaysées. L'endroit était au milieu de nul part.

Une fois arrivée devant le chalet, j’aperçus du monde et fronçait les sourcils. Bon, eh bien il y allait avoir plus de monde que je ne le pensais. Je garais la voiture sur une place et descendis. A première vue Maggie n'était pas encore arrivée. Je récupérais mon sac du coffre et relevais mes lunettes de soleil. Ça n'allait pas me servir a grand chose une fois dans le chalet.

Bonjour. Dis je poliment en m'avançant vers eux. Puis, je dépassais le groupe pour rentrer a l’intérieur de l'un des chalets. Il faisait encore jour, mais machinalement j'appuyais sur le bouton pour allumer la lumière. Ça ne semblait pas fonctionner. Je tentais la salle de bain, sans succès non plus.

Après moins d'une dizaines de minutes, je réalisais qu'il n'y avait pas d’électricité. Ça aurait pu être un petit détail, mais j'y étais tellement habituée qu'il était pour moi hors de question de vivre sans ça pendant 2 jours.

Je ressortis du chalet pour vérifier si il y avait du monde encore dehors. Ils semblaient se connaitre, contrairement a moi, du coup je n'osais pas non plus trop m'incruster.

Excusez moi?
Demandais je pour avoir l'attention des personnes. J'ai un petit problème d’électricité, vous avez la même chose chez vous, ou c'est juste chez moi?
AnonymousInvitéInvité
J'étais en route, au volant du 4x4 que j'avais acheté avec Jack en débarquant à Montréal. Il y a certaines habitudes qu'il est difficile de perdre. On a toujours préféré les véhicules tout terrain plutot que les voitures sportives. C'est plus facile pour se deplacer un peu partout. C'était d'ailleurs le moyen de transport idéal pour ce week end à la  montagne, c'est le genre de vehicule qui passe vraiment partout.
A la base, on avait décidé de faire ce voyage tout les deux, juste pour se retrouver juste tout les deux loin du tumulte de la ville, mais il faut croire que j'avais bien plus envie de le faire que lui. Il avait annulé au dernier moment, pretextant une histoire de créature qu'il devait capturer pour étudier, je crois qu'il reste bien trop attaché à ce que nous faisons par le passé à Torchwood Cardiff. C'est comme ça que je me retrouve finalement seul dans les montages, enfin seul, oui et non. J'étais en route pour un petit complexe de plusieurs chalets, donc j'allais peut être arrivé à nouer des liens qui sait.
Je me gare sur le parking, d'autres voitures sont déjà là, je soupire et me dis que ca ne peut pas être une mauvaise expérience. Je descends et récupère mon sac, je passais à côté d'un groupe qui semblait déjà plus ou moins se connaître.

« Bonjour » Dis je un peu timidement, Jack est très à l'aise avec les inconnus c'est pas vraiment mon cas. Je me dirige vers un chalet, y entre et commence a vider mon sac dans l'armoire, alors certes je ne suis pas là pour bien longtemps, mais je ne veux pas que mes affaires se froissent dans mon sac, donc autant les ranger.
AnonymousInvitéInvité

I HAD AN HORRIBLE DREAM. HELA DESTROYED ASGARD AND MY HAMMER. AND SOMEONE TRIED TO KILL ME IN MIDGARD.

Un cri couplé à un grognement rauque raisonna dans la pièce décoré de dorures et de moulures splendide. Dans cette pièce, il y avait cet immense lit, où dormait le futur roi jusqu'à encore quelque minutes. Les sourcils froncés et sa longue chevelure en bataille, il semblait sortir d'un abominable cauchemar : Asgard détruit, une sœur qui sort de nulle part, soit-disant déesse de la mort. Bref, une abomination. Inquiet, il sortit du lit à une vitesse folle et se projeta dans les airs à l'aide de Mjöllnir. Son voyage l'amena voir son fidèle et inséparable ami, Heimdall. Il n'y avait que lui qui pouvait lui fournir les conseils les plus avisés. On dit souvent que la nuit porte conseil, mais là, il n'espérait que ce ne soit pas le cas. Faisant tournoyer son marteau dans les airs tel un jongleur, il écoutait son ami qui lui disait qu'il se renseignerait pour lui mais qu'il devait calmer ses angoisses. Il lui donna alors le conseil de quitter le royaume, un petit temps, de se ressourcer. Le prince ne pensa qu'à un seul endroit : Midgard.

Midgard est son lieu préféré. Il y a des amis et une bien aimée. Les humains sont des créatures qu'il aime particulièrement. Ils sont totalement différents des asgardiens et c'était ce qu'il faisait tout leur charme. Traversant le Bifrost, il s'attendait à atterrir au quartier général des Avengers mais ce ne fut absolument pas le cas. Il se retrouvait au milieu d'une forêt avec des petits habitats en bois. Ça en était presque mignon aux yeux du dieu. Intrigué, il se laissa mener par sa curiosité. « Oh, si seulement Loki était encore vivant, être perdu au milieu de nul part au milieu de tous ces arbres l'auraient tellement relaxer... » qu'il se fit surtout à lui même. Ses yeux bleus observaient les inconnus autour de lui. Repérant un peu la population, son regard se posa sur un petit brun, il lui rappelait quelqu'un. Ce qui lui donna immédiatement envie de le taquiner un peu. Vous savez, un petit brun, tout maigrichon, timide et renfermé sur lui même, ça ne vous rappelle personne ?

Il se hâta alors à le suivre discrètement, bien que sa carrure imposante et son énorme cape rouge ne le faisait pas passé inaperçu. Il était même certain qu'on se demandait déjà s'il y avait un concours cosplay dans leur petites vacances en montagne. Enfin, c'est ce qu'il avait entendu la première fois qu'il avait mis un pied à Midgard, banni de chez lui. Il ignorait totalement ce que ça voulait dire en réalité. Entrant alors dans leur cabane pour lutin qu'il s'amusait à comparer, il afficha un énorme sourire et tapota amicalement et énergiquement l'épaule de l'homme. « Bien le bonjour, petit homme ! Je suis totalement perdu ici, tu pourrais me guider ? » qu'il demandait, évidemment, il n'attendait pas de non, ça n'existe pas dans son vocabulaire. Qui peut dire non, à Thor ? Odin ? Non, ce vieux grognon a jamais été foutu de contenir l'appétit de son fils.  

« Figures toi que, j'ai atterrit ici un peu au hasard, j'ai rêvé que Asgard avait été détruit par ma soeur, Hela et Heimdall m'a envoyé ici, sur Midgard, je pensais finir chez mes amis, les Avengers mais... J'ai terminé ici, quel hasard, mon ami ! » qu'il rajouta alors avec en train, bavard comme pas possible, il était capable de combler le silence pendant des heures.

EXORDIUM.


résumé:
 
AnonymousInvitéInvité
Owen Hunt voyait de plus en plus de participant à la fin de semaine débarquer parmi eux. Des dizaines de voitures se stationnaient et déjà, des bagages se faisaient trimbaler jusqu’à l’intérieur des différents chalets. Le rouquin souriait aux passants. Il vit d’ailleurs la jeune Carrington qui ne semblait pas leur porter un grand intérêt. Par chance, il connaissait quelqu’un – Matthew Casey – était l’un de ses amis et collègues à l’occasion. D’ailleurs, ils avaient vécus une sacrée histoire avec une pyromane dernièrement. Il pourrait donc discuter avec lui tranquillement au courant de la fin de semaine – pourquoi pas une bière à la main même. D’un grand sourire, il finit par lui répondre. « Bonjour Casey. Je ne savais pas que je t’y croiserais. Je ne suis jamais venu jusqu’ici, c’est magnifique. » Dit-il en tournant sur lui-même – les yeux émerveillés face aux montagnes, à la couleur vive des feuilles dans les arbres. « J’adore l’automne. » Dit-il en souriant. L’homme suggéra qu’il n’était pas au courant de la présence de Fallon Carrington. Hunt leva les épaules. « Moi non plus.. » Et alors une jeune femme vint jusqu’à eux après avoir fait un arrêt dans son chalet attitré. Elle leur posa une question sur l’électricité. « Hum… allons voir ça, je n’ai pas encore mis les pieds à l’intérieur, mais si je ne m’abuse…. Je pense qu’ils nous ont informés que nous n’en avions pas. » Dit Owen en dévisageant le jeune homme drôlement vêtue qui discutait avec Ianto. « Bonjour Harvey » Dit-il en voyant son ami au loin.
Fallon CarringtonWHATEVER, JE SUIS LE
FONDATEUR
Fallon Carrington
ÂGE RÉEL : 26
MESSAGES : 1230
ANNIVERSAIRE : 13/10/1992
INSCRIPTION : 12/11/2017
EMPLOI : Dirigeante chez Carrington Atlantic
Le groupe se formait peu à peu et je commençais à me demander pour quel illumination j’avais accepté de participer à cette fin de semaine. Ce n’était tout simplement pas de mon style, pourquoi j’aurais pu me rendre là avec des gens que je ne connaissais même pas. Je soupire à la simple parole de ses autres invités. La fin de semaine risquait d’être longue. Je dévisage le grand blond à la hache et je regarde Alex qui questionne les autres sur l’électricité. « Non, mais tu rigoles là ? En plus de se coltiner un chalet de merde comme ça, il faut en plus qu’on vive à l’air des hippies et des clochards…. » Je n’en croyais pas mes yeux. Je tourne les talons vers mon véhicule en hurlant. « Ramene moi à la maison ! » Et en me tournant, plus aucune limousine – ni véhicule se trouvait dans le stationnement du petit camp. Je sursaute en voyant que je ne pouvais pas m’en retourner. « Oh non, c’est pas vrai. » Je regarde Harvey qui semblait plus propre et distingué que les autres. « Vous êtes dans lequel de ses chalets ? … j’ai pas nécéssairement envie de me taper le sosie de Mariah Carey, tu vois le genre ? » Je rigolais un peu en arquant un sourcil avec insistance.


en pause pour l'été Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://revealdown.forumactif.com/
Contenu sponsorisé
(EVENT SURNATUREL) : MEURTRE & MYSTÈRE
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Pour info /event serveur
» Tentative de meurtre à l'exodar
» Les upgrade event.
» Event pirate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: